Pascal Tessaud, réalisateur de «Brooklyn»

Dans le cadre du Ciné-Club Les Écrans d'Emmaüs du 20 Avril 2016, le film Brooklyn, de Pascal Tessaud (Sélection ACID Cannes 2014) sera diffusé. Belleville en vues a rencontré ce réalisateur engagé, qui nous parle de son film mais aussi de sujets tel que la banlieue, les jeunes, le cinéma "guérilla" et la situation à Calais... Une interview coup de poing !

 

Pascal Tessaud Pascal Tessaud
 

aff-brooklyn-1
BROOKLYN ◄

de Pascal Tessaud
2014 / France / 83'

Coralie, jeune rappeuse suisse de 22 ans se produisant sous le nom de Brooklyn, quitte son pays et un père qui ne la comprend plus, pour s’installer à Paris. 

Logée chez Odette, une retraitée, elle trouve un petit job dans une association musicale de Saint-Denis, en banlieue parisienne. Lors d’une soirée slam, elle est poussée sur scène par l’un des animateurs. D’abord hésitante, elle conquiert son public et tape dans l’œil d’Issa, jeune rappeur, l’étoile montante de la ville…

© Lucas Masson

 Brooklyn est un film auto-produit, il fait parti de ce que l'on appelle le cinéma guérilla, pour quelles raisons l'as-tu réalisé ainsi ? 

 Comptes-tu pour tes projets à venir continuer à faire du cinéma guérilla ?

 Ton film a un côté documentaire, est-ce un effet recherché ? 

 Dans Brooklyn, la solidarité est omniprésente, on y voit le partage, la transmission... Était-ce pour toi des points particulièrement importants que tu tenais à mettre en valeur ? 

brooklyn-6

 Tu as mis l'emphase sur le travail des associations, des grands frères et toutes les différentes activités qu'ils proposent ; à une période où dans l'actualité on parle beaucoup de la "radicalisation" des jeunes dans les banlieues penses-tu que l'État se soit désengagé et que de ce fait il soit en partie responsable de la situation  ?


 Avec ce film espères-tu changer le regard sur les jeunes et la banlieue ? 

jeunes-1

 Dans Brooklyn, aucun des personnages n'est soit tout bon ou tout mauvais. Peux tu nous expliciter ce qui t'a amené à rechercher cette complexité ? 

 Comment ton choix s'est-il porté sur KT Gorique - qui en dépit de son immense talent est assez méconnue - pour jouer ton héroïne ? 

KT Gorique KT Gorique

 Dans ton film, des acteurs professionnels donnent la réplique à des jeunes dont ce n'est pas le métier, comment s'est passée cette collaboration ? 

 Comment s'est déroulée la sortie en salle sachant qu'il s'agissait d'un film guérilla ? 

 T'attendais-tu à ce que ton film rencontre un tel succès ? 

 Tu es très engagé par rapport à ce qu'il se passe actuellement à Calais, peux-tu nous en parler ? 

 Quels sont tes projets ? Une petite exclusivité pour Belleville en vues ? 

Ra-Fal Uchiwa, KT Gorique et Pascal Tessaud © Christian Hofmann Ra-Fal Uchiwa, KT Gorique et Pascal Tessaud © Christian Hofmann


La Société de distribution du film UFO.

L'événement sur le site web de Belleville en vues
L'événement Facebook de la séance

Un grand merci à Pascal Tessaud. 
Prise de son et article réalisés par Hervé Médec.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.