Belleville en vues
Fabrique d'innovation sociale par le cinéma (2004-2016)
Abonné·e de Mediapart

40 Billets

0 Édition

Billet de blog 13 juin 2016

ENTRETIEN / Foum Moboh, artiste Burkinabè engagé

Dans le cadre du Ciné-Club Les Écrans d'Emmaüs du 18 Mai et du 22 Juin, les films projetés : "Capitaine Thomas Sankara" et "Une révolution africaine" mettent en lumière un pays : le Burkina Faso. Belleville en vues a rencontré un artiste Burkinabè engagé, qui nous a parlé de son pays, de la façon dont il avait vécu les récents événements et de ses attentes pour l'avenir du Burkina et de l'Afrique.

Belleville en vues
Fabrique d'innovation sociale par le cinéma (2004-2016)
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Foum Moboh © Belleville en vues

► Chanteur de reggae et conteur burkinabè, Foum Moboh Yekaty a toujours été, comme il se définit lui même, un artiste engagé et un farouche opposant au pouvoir de Blaise Compaoré. Il est l'auteur de nombreux albums, cinq à ce jours. Son tube Kalifadjan (Naabacratie) tiré de son dernier album Assassins Financiers a été chanté comme hymne lors du soulèvement populaire d'octobre 2014. 

Clip vidéo de Kalifadjan © Foum Moboh

 Qui êtes-vous Foum Moboh ? Pouvez-vous vous présenter ?

• Pouvez-vous nous parler des débuts du mouvement Balai Citoyen ?

© Droit Libre TV

• Vous avez mentionné le mouvement "Y'en a marre"du Sénégal, peut-on parler aujourd'hui en Afrique de l'ouest d'une convergence des mouvements artistiques et citoyens ?

• Comment se poursuit aujourd'hui le combat et sur quels points porte-t-il ? 

 • Comment s'explique l'importance du reggae - on pense par exemple à Alpha Blondy ou Tiken Jah Fakoly - et de la musique plus généralement dans l'histoire artistique et politique des ces pays d'Afrique ?

 Face à tout ce qui se passe en France en ce moment, pensez-vous que les artistes devraient davantage s'engager ?

• Vous organisez la seconde édition du festival des musiques engagées à Bobo-Dioulasso, bénéficiez-vous du soutien du gouvernement actuel ? Quels artistes seront présents ?

• Quelles autres catégories d'oeuvres par exemple ?

• Et au niveau du cinéma ?

Affiche du film Sia le rêve du python

• Quel a été l'accueil du film Capitaine Thomas Sankara au Burkina Faso ? Quelle est l'image de Thomas Sankara dans son pays ?

• Cette libération de la parole et de la mémoire de Thomas Sankara était-elle selon vous nécessaire ?

• Vous avez connu le Burkina Faso sous la présidence de Thomas Sankara, pouvez-vous nous en parler ?

Capitaine Thomas Sankara

• Pensez-vous que Thomas Sankara ait été une source d'inspiration pour d'autres en Afrique de l'ouest ?

• Vous avez accompagné le film Capitaine Thomas Sankara de Christophe Cupelin lors de nombreuses projections en France, quelle a été la réception du film ?

• Quel est votre sentiment en ce qui concerne les aides internationales pour le Burkina Faso ?

• Que faut-il faire aujourd'hui selon-vous pour aider l'Afrique ?

Affiche du film Capitaine Thomas Sankara projeté le 18 Mai
Affiche du film Une révolution africaine qui sera projeté le 22 Juin

Film "Capitaine Thomas Sankara"

Film "Une révolution africaine, les dix jours qui ont fait chuter Blaise Compaoré"

L'événement sur le site web de Belleville en vues

L'événement Facebook de la séance

Un grand merci à Foum Moboh. 

Prise de son et article réalisés par Clara Guillaud et Hervé Médec. 

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Gauche(s)
Mélenchon et Marseille : l’histoire d’un rendez-vous manqué
Il y a cinq ans, son élection comme député dans la deuxième ville de France avait généré beaucoup d’espoir au sein d’une gauche locale en mal d’incarnation. Mais entre désillusions réciproques et choix stratégiques divergents, la greffe de l’Insoumis au sein de la gauche marseillaise n’a pas pris. Récit en trois actes.
par Pauline Graulle et Coralie Bonnefoy (Marsactu)
Journal — Europe
Bruxelles vole au secours des travailleurs « ubérisés »
La Commission européenne propose de considérer que les chauffeurs VTC et autres livreurs à vélo ne sont pas des travailleurs indépendants, mais des salariés des plateformes numériques avec qui ils travaillent. Une prise de position puissante, et opposée à celle de la France, qui prend en janvier la présidence de l’Union européeenne.
par Dan Israel
Journal
Attendre les vaccins français (Sanofi ou Valneva) : pourquoi c’est une fausse bonne idée
Plus d’un an après les premiers vaccins contre le Covid-19, ceux des firmes françaises devraient arriver sur le marché début 2022. Pas sûr que leur composition convainque les plus réfractaires à recevoir leur première injection.
par Rozenn Le Saint
Journal — Industrie
Colère à la SAM, fonderie abandonnée par Renault et l’État
Lâchés par le constructeur automobile, qui a refusé de soutenir un ultime plan de reprise, et par le gouvernement, qui avait promis des millions d’euros, les 333 ouvriers de la fonderie de Viviez-Decazeville s’apprêtent à passer les fêtes dans leur usine occupée. Un baroud d’honneur.
par Nicolas Cheviron

La sélection du Club

Billet de blog
Au secours ! le distanciel revient…
Le spectre du distanciel hante l'Europe... Mais en a-t-on dressé le bilan ? Les voix des « experts » (en technologies numériques, plutôt qu'en pédagogie) continuent de se faire bruyamment entendre, peut-être pour couvrir la parole des enseignant-e-s... et des élèves.
par Julien Cueille
Billet de blog
On nous parle d'école et de crayons. Nous répondons par Écoles et Crayons
Beaucoup méconnaissent l’enseignement professionnel sous statut scolaire. Ils en sont encore à l’image d’Epinal de l’école où l’élève est assis devant son bureau, un crayon à la main. En cette semaine des Lycées professionnels, Philippe Lachamp, professeur de productique en erea, nous fait partager sa passion et ses craintes pour son métier de Professeur de Lycée Professionnel.
par Nasr Lakhsassi
Billet de blog
Remettre l’école au milieu de la République
Parce qu'elle est centrale dans nos vies, l'école devrait être au centre de la campagne 2022. Pourtant les seuls qui en parlent sont les réactionnaires qui rêvent d'une éducation militarisée. Il est urgent de faire de l'école le coeur du projet de la gauche écologique et sociale. Il est urgent de remettre l'école au coeur de la Nation et de la République.
par edouard gaudot
Billet de blog
Abolir les mythes du capital
Ces derniers jours au sein de l'Éducation Nationale sont à l'image des précédents, mais aussi à celle du reste de la société. En continuant de subir et de croire aux mythes qui nous sont servis nous nous transformons inexorablement en monstres prêts à accepter le pire. Que pouvons-nous faire pour retrouver la puissance et l'humanité perdues ?
par Jadran Svrdlin