Benoit Cros
Journaliste @benoitcros
Abonné·e de Mediapart

33 Billets

0 Édition

Billet de blog 14 avr. 2011

Les Espagnols préfèrent la monarchie

Le 14 avril 1931, la République Espagnole était proclamée suite à la victoire des républicains lors des élections municipales. 80 ans après la naissance de cette courte République, un sondage publié par le journal El País révèle la préférence des Espagnols pour le régime monarchique. 48% des personnes interrogées disent être à faveur de la monarchie et seulement 39% s'inclinent pour la république.

Benoit Cros
Journaliste @benoitcros
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Le 14 avril 1931, la République Espagnole était proclamée suite à la victoire des républicains lors des élections municipales. 80 ans après la naissance de cette courte République, un sondage publié par le journal El País révèle la préférence des Espagnols pour le régime monarchique. 48% des personnes interrogées disent être à faveur de la monarchie et seulement 39% s'inclinent pour la république.

Au niveau politique, aucun hommage officiel n'est prévu. A la mort de Franco, c'est bel et bien une ouverture des franquistes vers la démocratie qui s'était produite, et non une victoire des républicains. Aujourd'hui, ni le Parti Populaire, ni le Parti Socialiste ne remettent en cause le régime actuel et uniquement des partis minoritaires comme Izquierda Unida (Gauche Unie) demandent ouvertement la proclamation de la IIIème République. La seule modification constitutionnelle proposée par le Parti Socialiste est de permettre aux femmes de devenir chef de l'Etat, le prince Felipe ayant eu deux filles.

L'expérience républicaine avait duré seulement cinq ans. Suite à l'instauration du nouveau régime, le roi Alphonse XIII avait dû s'exiler. En octobre 1931, Manuel Azaña prit la tête du gouvernement composé d'une coalition de socialistes et républicains. Pendant les deux années que dura ce gouvernement, de nombreuses mesures progressistes furent mises en oeuvre: le vote des femmes, l'autorisation du divorce, la sécularisation des cimetières, la journée de huit heures pour les journaliers, la réforme agraire, la création d'écoles primaires. La République réussit également à résoudre le problème de la Catalogne et du Pays Basque, en leur permettant d'avoir un Statut d'autonomie.

La période progressiste dura peu: les élections de novembre 1933 donnèrent le pouvoir à la droite, qui s'appliqua à déconstruire ce que le gouvernement précédent avait réalisé: fin de la mixité dans les écoles, retrait de de la réforme agraire. Les révoltes ouvrières de 1934 qui eurent lieu notamment dans les Asturies furent durement réprimées; on dénombra des milliers de morts.

La victoire du Front Populaire en février 1936 entraîna une euphorie qui fut de courte durée. En juillet 1936 eut lieu le soulèvement militaire qui termina en 1939 par l'instauration de la dictature franquiste.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Terrorisme
Le manifeste du tueur de Buffalo précise la menace terroriste d’extrême droite
Payton Gendron, le terroriste d’extrême droite qui a tué dix personnes à Buffalo (États-Unis) le 14 mai, a publié un manifeste qui mérite d’être comparé avec celui de Brenton Tarrant, auteur néo-zélandais de l’attentat de Christchurch. En s’inscrivant dans une continuité historique du suprémacisme blanc meurtrier, il appelle aussi à le prolonger.
par Nicolas Lebourg
Journal
Ultradroite : nos enquêtes
En France, six projets d’attentats attribués à l’ultradroite ont été déjoués depuis 2017.  La professionnalisation de ces groupes, leur facilité à s’armer et les profils hétéroclites des activistes inquiètent les services de renseignements.
par La rédaction de Mediapart
Journal — Migrations
« On verra bien » : à la frontière polonaise, des réfugiées optent pour le retour en Ukraine
Depuis près d’un mois, des Ukrainiennes ayant trouvé refuge en Pologne choisissent de rentrer dans leur pays. Si chacune a ses raisons, toutes constatent que si le conflit s’installe dans la durée, leur ville d’origine semble désormais « plus sûre ».
par Nejma Brahim
Journal
Élisabeth Borne à Matignon : Macron choisit la facilité
Trois semaines après sa réélection, Emmanuel Macron a décidé de nommer Élisabeth Borne comme première ministre. À défaut d’élan ou de signal politique, le chef de l’État a opté pour un profil loyal, technique et discret, dans la veine de son premier quinquennat.
par Dan Israel et Ilyes Ramdani

La sélection du Club

Billet de blog
La condescendance
Je vais vous parler de la condescendance. De celle qui vous fait penser que vous ne savez pas ce que vous voulez. De celle qui vous fait penser que vous savez moins que les autres ce que vous ressentez. De celle qui veut nier votre volonté et qui vous dit de vous calmer et que « ça va bien s'passer » (comme le disait M. Darmanin à la journaliste Apolline de Malherbe le 8 février 2022).
par La Plume de Simone
Billet de blog
Pour Emily et toutes les femmes, mettre fin à la culture du viol qui entrave la justice
Dans l'affaire dite du « viol du 36 », les officiers de police accusés du viol d'Emily Spanton, alors en état d'ébriété, ont été innocentés. « Immense gifle » aux victimes de violences masculines sexistes et sexuelles, cette sentence « viciée par la culture du viol » déshumanise les femmes, pour un ensemble de collectifs et de personnalités féministes. Celles-ci demandent un pourvoi en cassation, « au nom de l’égalité entre les hommes et les femmes, au nom de la protection des femmes et de leur dignité ».
par Les invités de Mediapart
Billet de blog
Présenter le monde tel qu'il devrait être : contre la culture du viol
[Rediffusion] Dans les médias, au cinéma, sur les réseaux sociaux, dans les séries, de trop nombreuses voix continuent de romantiser et d'idéaliser les violences sexuelles. L'influence de ces contenus auprès des jeunes générations inquiète sur la meilleure
par daphne_rfd
Billet de blog
Picasso et la sorcière
[Rediffusion] Picasso, Dora Maar et la culture du viol
par Nina Innana