Benoit Cros
Journaliste @benoitcros
Abonné·e de Mediapart

33 Billets

0 Édition

Billet de blog 15 avr. 2011

Les indépendantistes catalans donnent de la voix

Ils représentent moins de 20% de la population mais le moins qu'on puisse dire, c'est qu'ils font parler d'eux. Les indépendantistes catalans ont présenté mercredi au Parlement de cette Communauté Autonome une proposition de loi visant à déclarer l'indépendance. Elle a été rejetée sans surprise mais elle a retenu l'attention des médias grâce aux trois députés qui voulaient camper devant le Parlement jusqu'au jour du vote. Trois jours plus tôt avait lieu à Barcelone un référendum sur l'indépendance, le dernier d'une longue série engagée il y a un an et demi.

Benoit Cros
Journaliste @benoitcros
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Ils représentent moins de 20% de la population mais le moins qu'on puisse dire, c'est qu'ils font parler d'eux. Les indépendantistes catalans ont présenté mercredi au Parlement de cette Communauté Autonome une proposition de loi visant à déclarer l'indépendance. Elle a été rejetée sans surprise mais elle a retenu l'attention des médias grâce aux trois députés qui voulaient camper devant le Parlement jusqu'au jour du vote. Trois jours plus tôt avait lieu à Barcelone un référendum sur l'indépendance, le dernier d'une longue série engagée il y a un an et demi.

Ce n'est pas à une guerre de chiffres qu'on a eu droit, mais à une guerre des interprétations. C'est bien connu, on peut faire dire aux chiffres ce que l'on veut. Mais qualifier une participation de 18% de succès comme l'ont fait les organisateurs et la presse nationaliste, est-ce bien raisonnable?

Il faut dire que les organisateurs avaient tout mis de leur côté pour cette enquête grandeur nature sans valeur légale: un vote anticipé était possible depuis plusieurs mois, la captation d'électeurs se faisait dans la rue où des dizaines de bureaux de vote avaient été installés. Par ailleurs, l'objectif fixé, de 10%, était très modeste. Evidemment, le nombre de oui a dépassé les 90%. Il n'en reste pas moins que le nombre de partisans de l'indépendance à Barcelone tournent seulement autour des 15%. Autrement dit, près de 85% des barcelonais n'ont aucun intérêt pour l'indépendance.

Les chiffres dans le reste de la Catalogne diffèrent très peu, et il ne faut pas oublier le fait que certaines grandes villes de la banlieue barcelonaise n'ont pas participé au référendum. Celles-ci étant peuplées majoritairement d'Andalous venus dans les années 50-60 et de leurs enfants, généralement attachés à l'Espagne, on peut supposer sans risque de se tromper que la participation aurait été minime.

Il n'en reste pas moins que le mouvement indépendentiste est plus vigoureux que jamais. L'organisation de ces référendums, avec toute la complexité logistique qu'elle implique, en est une preuve. Depuis les conflits avec Madrid concernant l'adoption en 2006 du nouveau Statut d'Autonomie de la Catalogne, le paysage indépendantiste s'est reconfiguré puisque de nouveaux partis ont vu le jour. L'ancien président catalan Jordi Pujol, certes nationaliste mais qui n'avait jamais voulu couper les ponts avec l'Espagne, a récemment déclaré qu'il ne voyait plus aucune raison de s'opposer à l'indépendance. Le président actuel, Artur Mas, s'est également prononcé en faveur de la séparation.

La nouveauté est que l'indépendantisme n'est plus seulement une idée défendue par des formations de gauche. La bourgeoisie catalane, nationaliste mais modérée, commence à radicaliser son discours. Mais l'idée d'indépendance n'étant partagée que par une minorité des catalans, il est fort à parier que ce discours provoque avant tout une hausse de l'abstention.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Libertés fondamentales : Gérald Darmanin désavoué par le Conseil d’État
La dissolution du Groupe antifasciste Lyon et environs (Gale), prononcée par le gouvernement à l’initiative du ministre de l’intérieur, est suspendue. Les trois dernières dissolutions du quinquennat se sont soldées par des revers devant la justice. 
par Camille Polloni
Journal — Diplomatie
Macron passe la diplomatie française à la sauce « libérale »
Sous prétexte d’accroître la « mobilité interne » au ministère des affaires étrangères, la réforme prévue par Emmanuel Macron permettra d’offrir des postes d’ambassadeur à des amis politiques ou des cadres du monde des affaires qui ont rendu des services. Tout en réglant son compte à un corps diplomatique que l’Élysée déteste.
par René Backmann
Journal — Terrorisme
Les confidences du commissaire des services secrets en charge des attentats du 13-Novembre
Le commissaire divisionnaire SI 562 – le nom de code le désignant – a dirigé la section chargée des enquêtes judiciaires liées au terrorisme islamique à la DGSI, entre 2013 et 2020. Il offre à Mediapart une plongée inédite dans les arcanes du service de renseignement.
par Matthieu Suc
Journal — France
Fausse rétractation de Takieddine : sur la piste d’un « cabinet noir » au service de Sarkozy
L’enquête sur l’interview arrangée de Ziad Takieddine révèle les liens de plusieurs mis en cause avec le clan Sarkozy et leur volonté de « sauver » l’ancien président, mais aussi ses anciens collaborateurs, Brice Hortefeux et Thierry Gaubert, également mis en examen dans l’affaire libyenne.
par Karl Laske et Fabrice Arfi

La sélection du Club

Billet de blog
Picasso et la sorcière
[Rediffusion] Picasso, Dora Maar et la culture du viol
par Nina Innana
Billet de blog
La condescendance
Je vais vous parler de la condescendance. De celle qui vous fait penser que vous ne savez pas ce que vous voulez. De celle qui vous fait penser que vous savez moins que les autres ce que vous ressentez. De celle qui veut nier votre volonté et qui vous dit de vous calmer et que « ça va bien s'passer » (comme le disait M. Darmanin à la journaliste Apolline de Malherbe le 8 février 2022).
par La Plume de Simone
Billet de blog
Procès Amber Heard - Johnny Depp : l'empire des hommes contre-attaque
Cette affaire délaissée par les médias généralistes en dit pourtant beaucoup sur la bataille culturelle qui se joue autour de #metoo.
par Préparez-vous pour la bagarre
Billet de blog
Pour Emily et toutes les femmes, mettre fin à la culture du viol qui entrave la justice
Dans l'affaire dite du « viol du 36 », les officiers de police accusés du viol d'Emily Spanton, alors en état d'ébriété, ont été innocentés. « Immense gifle » aux victimes de violences masculines sexistes et sexuelles, cette sentence « viciée par la culture du viol » déshumanise les femmes, pour un ensemble de collectifs et de personnalités féministes. Celles-ci demandent un pourvoi en cassation, « au nom de l’égalité entre les hommes et les femmes, au nom de la protection des femmes et de leur dignité ».
par Les invités de Mediapart