Bernard BIGENWALD
Cadre territorial retraité
Abonné·e de Mediapart

62 Billets

0 Édition

Billet de blog 24 juil. 2013

To morrow tout morose (4) , Chronique du temps qui passe : le "royal baby" commence à me les briser menu !

Bernard BIGENWALD
Cadre territorial retraité
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

© TheGaby45

Entre le "Royal Baby", et "François"(sic) aux JMJ à Rio, on est gâtés cette semaine, foutre ! On est même en plein gâtisme  ! Du coup,  j'ai presque de la tendresse pour les Staliniens comme Pottier, Najiels et tutti quanti... C'est dire si ça me tape sur le système. J'ai presque envie de gueuler "no passaran !"

Encore heureux que "François" ne soit pas le vrai père du "Royal Baby", maintenant "Royal Boy", avant de devenir quasi sûrement "Royal cunt" comme son grand-père ! "Et si le rejeton royal se sentait reine ?" s'interroge gravement Jany Leroy sur Boulevard Voltaire, où je m'égare de temps en temps pour m'y  faire traiter  de gauchiste par des lecteurs outrés de mes commentaires, ce qui contrebalance la joie de me faire traiter de facho sur Médiapart, et encore récemment de vieux pervers par un Rachid Barbouch au mieux de sa forme.  Pas con, finalement, à tout bien peser, cette question de la Jany ! Ca ferait un bon pitch pour une série-télé déjantée ! Et puis, sait-on jamais, si la réalité dépassait la fiction, tels les bibis phosphorescents d'Elisabeth  II ?  Et si le royal rejeton voulait assurer sa descendance par le biais d'une mère porteuse ? Et si pour corser, il (ou elle) se sentait gouine ?  Jouerait-on le "God save the gouine" ou le "God save the queer" ? Shocking  ! Je sens qu'il est  grand temps que la Queen clabote, elle ne supporterait pas !  mais putain, on va en prendre encore pour quinze jours !

La justice est saisie des déclarations du député-maire de Cholet, Gilles Bourdouleix , un illustre inconnu hier, mais bientôt plus célèbre que Hitler, Himmler,  Eichmann  et Mengele réunis. Tout le monde fait chorus contre cet ignoble personnage, dans une unanimité qui réchauffe le coeur, et que l'on n'avait pas vue depuis que les animaux furent malades de la peste.  Certes, pendant ce temps, de bons staliniens, pas repentis pour un sou, peuvent pleurer leur idole et conchier les réactionnaires à la solde de la finance internationale, des ultra-libéraux pour tout dire, qui osent un peu  critiquer le petit père des peuples pour ses méthodes un tantinet expéditives. Ils ne risquent pas, eux, les stals, d'être poursuivis pour "apologie de crime contre l'humanité "!  Tout cela  prouve deux choses : 1/répéter une connerie depuis plus de cinquante ans est incontestablement moins risqué que d'en dire une dans un moment d'énervement ; 2 / ce député-maire de droite est vraiment un con, excusez la redondance et permettez que j'insiste : en effet,  s'il s'était contenté de déclarer  que,  sous Staline, on savait régler efficacement le problème des "cosmopolites" et des "a-sociaux", il se serait plus fait d'amis que d'ennemis  obligés comme aujourd'hui, tout en prenant la gauche à revers !

L'enquête a été confiée au SRPJ d'Angers, nous voilà pleinement rassurés pour la démocratie. Ouf !

Ah ! j'ai l'esprit de l'escalier, et je reviens donc à mon premier sujet. Et si, faute de réussir à renverser la courbe du chômage, notre bon Président à nous engrossait Valérie, juste histoire de démontrer que ses gonades dont certains susurrent fielleusement qu'elles manquent de fermeté, sont toujours en état de fonctionner ? Ce ne serait pas forcément une mauvaise idée, et sa côte  de popularité remonterait peut-être, qui sait ? En revanche appeler le lardon "bébé royal" risquerait de créer une certaine confusion, et Valérie n'apprécierait pas. Rien n'est simple décidément.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Les agentes du KGB étaient des Américaines comme les autres
Pendant la guerre froide, Russes et Américains arrivent à la même conclusion. Ils misent sur le sexisme de leurs adversaires. Moscou envoie aux États-Unis ses meilleures agentes, comme Elena Vavilova et Lidiya Guryeva, qui se feront passer pendant dix ans pour de banales « desperate housewives ».
par Patricia Neves
Journal — Corruption
Le fils du président du Congo est soupçonné d’avoir blanchi 19 millions d’euros en France
La justice anticorruption a saisi au début de l’été, à Neuilly-sur-Seine, un hôtel particulier suspecté d’appartenir à Denis Christel Sassou Nguesso, ministre et fils du président autocrate du Congo-Brazzaville. Pour justifier cet acte, les juges ont rédigé une ordonnance pénale, dont Mediapart a pris connaissance, qui détaille des années d’enquête sur un vertigineux train de vie.
par Fabrice Arfi
Journal — Écologie
« L’urbanisation est un facteur aggravant des mégafeux en Gironde »
Si les dérèglements climatiques ont attisé les grands incendies qui ravagent les forêts des Landes cet été, l’urbanisation croissante de cette région de plus en plus attractive contribue aussi à l’intensification des mégafeux, alerte Christine Bouisset, géographe au CNRS.
par Mickaël Correia
Journal — Santé
Les effets indésirables de l’office public d’indemnisation
Depuis vingt ans, l’Oniam est chargé d’indemniser les victimes d’accidents médicaux. Son bilan pose aujourd'hui question : au lieu de faciliter la vie des malades, il la complique bien trop souvent.
par Caroline Coq-Chodorge et Rozenn Le Saint

La sélection du Club

Billet de blog
Leur sobriété et la nôtre
[Rediffusion] Catherine MacGregor, Jean-Bernard Lévy, et Patrick Pouyanné, directrice et directeurs de Engie, EDF et TotalEnergies, ont appelé dans le JDD à la sobriété. En réponse, des professionnel·les et ingénieur·es travaillant dans l'énergie dénoncent l'hypocrisie d'un appel à l'effort par des groupes qui portent une responsabilité historique dans le réchauffement climatique. Un mea culpa eût été bienvenu, mais « difficile de demander pardon pour des erreurs dans lesquelles on continue de foncer tête baissée. »
par Les invités de Mediapart
Billet de blog
La sobriété, c'est maintenant ou jamais
Le bras de fer en cours avec la Russie autour des énergies fossiles est l’occasion d’entrer de plain-pied dans l’ère de la sobriété énergétique. Pourtant, nos gouvernants semblent lorgner vers une autre voie : celle qui consiste simplement à changer de fournisseur, au risque de perdre toute crédibilité morale et de manquer une occasion historique en faveur du climat.
par Sylvain BERMOND
Billet d’édition
Besoins, désirs, domination
[Rediffusion] Qu'arrive-t-il aux besoins des êtres humains sous le capitalisme ? Alors que la doxa libérale naturalise les besoins existants en en faisant des propriétés de la «nature humaine», nous sommes aujourd'hui forcé·es, à l'heure des urgences écologique, sociale et démocratique, à chercher à dévoiler et donc politiser leur construction sociale.
par Dimitris Fasfalis
Billet de blog
Réflexions sur le manque (1) : De la rareté sur mesure
Pour que l’exigence de qualité et de singularité de l’individu contemporain puisse être conciliée avec ses appropriations massives, il faut que soit introduit un niveau de difficulté supplémentaire. La résistance nourrit et relance l’intérêt porté au processus global. Pour tirer le meilleur parti de ces mécanismes psycho-comportementaux, nos sociétés "gamifiées" créent de la rareté sur mesure.
par clemence.kerdaffrec@gmail.com