Les zadistes dangereux !

L’écologie n’est pas l’anarchie proclame notre écologiste vedette.

Très curieux dans la bouche de Nicolas Hulot qui, à force de filmer la nature, pour avoir écrit un bouquin avec Edgar Morin, devrait savoir que le même Edgar a expliqué en long et en large que la vie est la forme la plus complexe de l’organisation qui nait de la vie, sans domination, sans hiérarchie. C'est-à-dire l’anarchie qui est tout le contraire du chaos !

Vous avez remarqué que toutes nos élites qui font étalage de leur culture ne citent jamais les monuments dérangeants  tels Albert Jacquard par exemple. La culture c’est de ne se servir que de ce qui arrange.

Notre Nicolas Hulot et bien d’autres veulent bien  du haut de leurs sièges confortables sauver la planète en devenant des adeptes de l’écologie mais surtout pas l’appliquer à l’espèce humaine quand ils en ont le pouvoir.

C’était bien l’organisation complexe et anarchique de la vie à partir de la vie  qui s’expérimentait avec les zadistes de NDL. Son plus grand danger était qu’elle s’étende ! 

Toute notre histoire est faite d’une lutte des dominants contre la vie.  Il faudrait alors que la vie élimine les dominants et toutes les macrostructures sociales et autres. Nicolas Hulot ne l’a pas encore appris. La recette des dominants est simple : donnez-lui (au peuple) du pain (un petit RSA), des jeux (la télé y pourvoit, le PSG, les JO…) et fabriquez-lui un ennemi.  Un ennemi qui vient d’ailleurs (s’il n’y a pas un État on trouve des émigrés) ou alors dans le peuple lui-même (les zadistes, les cheminots, etc.).

Et ça marche, pour combien de millénaires encore à l’échelle de l’évolution ? A moins qu’un changement climatique accéléré ne fasse même plus rêver les dominés de devenir dominants ! Peut-être que la vie reprendra ses droits.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.