Bernard Leon
Abonné·e de Mediapart

220 Billets

0 Édition

Billet de blog 26 oct. 2016

Pierre Cahuc et André Zylberberg, les Dupond et Dupont de l’économie.

Pierre Cahuc et André Zylberberg sont à l’économie ce que sont les Dupond et Dupont sont à la police. Ils font leur cinéma. Un cinéma soi disant d’experts pour nos deux économistes. Mais des experts en confusion. Comme le montre leur dernière chronique dans Libération de ce jour.

Bernard Leon
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Pierre Cahuc et André Zylberberg sont à l’économie ce que sont les Dupond et Dupont sont  à la police. Ils font leur cinéma. Un cinéma soi disant d’experts pour nos deux économistes. Mais des experts en confusion. Là où les vedettes de Hergé font rire, nos deux comparses font pleurer, tant leurs arguments, en vue de décrier les économistes dits « hétérodoxes », sont fallacieux.

Dés le titre de leur dernière tribune dans Libération de ce jour : « Le négationnisme économique et le pluralisme », et tout au long de celle ci, ils trichent avec la langue, font dire aux mots le contraire de ce qu’ils disent en réalité, laissent croire à une bataille en cours entre le « négationnisme économique », que porteraient les économistes hétérodoxes, et « le pluralisme », que porteraient les  économistes orthodoxes. Alors que dans la réalité ce sont les hétérodoxes qui demandent à ce que la pluralité des écoles puisse s’exprimer en économie comme elle s’exprime dans les autres champs de la connaissance.

Car ce sont bien les orthodoxes qui se sont opposés à la publication d’un décret ministériel ouvrant la création d’une nouvelle section d’enseignement universitaire en économie : « Economie et société », et non l’inverse.

André Orléan, président de l’AFEP, l’Association Française d’Econome Politique, vient d’ailleurs de demander à Madame Vallaud-Belkacem d’enfin le publier, ce décret, dans une lettre publiée dans Alteréco+.

A chaque ligne de leur chronique, nos Dupond et Dupont de l’économie procèdent selon la vieille technique de l’amalgame, n’hésitant pas à voir une collusion entre des « patrons », le  « Medef », et les « hétérodoxes ». Lorsqu’on sait que tous les écrits de ces derniers sont une critique du fonctionnement contemporain du capitalisme, on ne peut que pleurer devant le manque de sérieux de nos deux économistes, qui se réclament par ailleurs de jean Tirole, le ‘’prix Nobel’’ français d’économie 2015, qui, en bon adepte du « tout marché », a proposé devant l’Académie des sciences morales et politiques que les dons d’organes soit en vente libre. Vous avez bien lu : « Sciences morales ». Défense de sourire, vous seriez taxé d’hétérodoxie par nos Dupond et Dupont de l’économie orthodoxe.

Mais contrairement aux Dupont et Dupond de Hergé, nos deux économistes n’ont pas même peur de leur ombre. L’ombre de leur obsession j’entends. Leur obsession étant les « Economistes atterrés », taxés, tout comme le Medef, de « négationnisme ». Négationniste le Medef, il faut le faire, c’est à dire niant « les lois » de l’économie  et du marché ! Négationnistes les « Atterrés », il faut oser. Mais ils osent. En ces temps où défendre la laïcité vous fait traiter de laïciste, défendre le pluralisme  vous fait traiter d’ennemi du pluralisme, vous fait traiter d’amis du Medef. Rien que de très normal pour les bouilleurs de cru du sens aujourd’hui. L’accusateur devient l’accusé. On le voit bien dans d’autres domaines.

Les économistes hétérodoxes réclament-ils le pluralisme en économie, nos Dupont et Dupond y voient une « accusation des chercheurs dont les résultats ne s’accordent pas avec les propositions de la gauche ‘’critique’’ ». Rien de moins.

Si on poursuit leur syllogisme, on trouve donc l’enchainement suivant. Le Medef pense A. Les orthodoxes sont contre grand A. La pensée des hétérodoxes s’oppose à celle orthodoxes. Donc, les hétérodoxes pensent A comme le Medef.

Mais ce n’est pas tout. Les hétérodoxes trouvent-ils que les grandes émissions du type « C dans l’air » invitent principalement des économistes orthodoxes, nos Dupont et Dupond de l’économie n’hésitent pas à suggérer « que les journalistes cessent de faire systématiquement appels aux mêmes intervenants », qui, à leurs yeux, sont bien entendu les hétérodoxes, dont la présence dans les médias occupe « une place privilégiée », écrivent-ils.

Et, comble du charlatanisme, nos deux Dupont(d), chantres de l’orthodoxie, laquelle occupe une place dominante dans l’enseignement universitaire de l’économie, concluent tout bonnement leur chronique en accusant les hétérodoxes de ne rien faire d'autre que de défendre « une rente qu’ils veulent conserver à tout prix ».

En fait, Pierre Cahuc et André Zylberberg ne sont même pas dignes des personnages de Hergé. Ils ne sont rien d’autre que des Schmock, ce personnage de Gustav Freytag, sans principe et sans scrupule, dont s’est emparé le philosophe Jacques Bouveresse pour dénoncer la corruption du langage, indissolublement lié à la corruption morale.

Pierre Cahuc et André Zylberberg fabrique de l’événement pour exister, et ils ont besoin d’un ennemi pour cela. Ils ont choisi les Economistes Atterrés. Pour y arriver, ils ont une méthode. La pollution du langage. Le renversement du vrai. Malheureusement leur rhétorique n’est pas maitrisée. Ils sont aussi mauvais bretteurs que mauvais économistes.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Énergies
Régulation de l’énergie : la politique du pire
En excluant la période de spéculation débridée fin décembre sur le marché de gros de l’électricité, la commission de régulation de l’énergie aurait pu limiter la hausse des tarifs régulés à 20 % au lieu de 44 %. Elle a préféré faire les poches d’EDF et transférer l’addition aux consommateurs après l’élection présidentielle.
par Martine Orange
Journal
Laurent Joly : « Zemmour a une capacité à inverser la réalité des faits »
Ce soir, deux historiens répondent aux falsifications de l’histoire du candidat Éric Zemmour. Laurent Joly, spécialiste de l’antisémitisme et du régime de Vichy et auteur de « La Falsification de l’Histoire », est notre invité. Entretien également avec Serge Klarsfeld, cofondateur de l’association « Fils et filles de déportés juifs de France ».
par à l’air libre
Journal
L’action des policiers a causé la mort de Cédric Chouviat
D’après l’expertise médicale ordonnée par le juge d’instruction, la clé d’étranglement et le plaquage ventral pratiqués par les policiers sur Cédric Chouviat, alors que celui-ci portait encore son casque de scooter, ont provoqué l’arrêt cardiaque qui a entraîné sa mort en janvier 2020.
par Camille Polloni
Journal
Julian Assange garde un espoir de pouvoir contester son extradition
La Haute Cour de justice de Londres a autorisé les avocats du fondateur de WikiLeaks à déposer un recours devant la Cour suprême contre la décision des juges d’appel qui avaient autorisé son extradition vers les États-Unis.
par Jérôme Hourdeaux

La sélection du Club

Billet de blog
« Violences génocidaires » et « risque sérieux de génocide »
La reconnaissance des violences génocidaires contre les populations ouïghoures a fait l’objet d’une résolution parlementaire historique ce 20 janvier. C'était un très grand moment. Or, il n'y a pas une mais deux résolutions condamnant les crimes perpétrés par l’État chinois. Derrière des objets relativement similaires, se trouve une certaine dissemblance juridique. Explications.
par Cloé Drieu
Billet de blog
Génocide. Au-delà de l'émotion symbolique
Le vote de la motion de l'Assemblée Nationale sur le génocide contre les ouïghours en Chine a esquivé les questions de fond et servira comme d'habitude d'excuse à l'inaction à venir.
par dominic77
Billet de blog
Agir pour faire reconnaître le génocide ouïghour. Interview d'Alim Omer
[Rediffusion] l’Assemblée Nationale pourrait voter la reconnaissance du caractère génocidaire des violences exercées sur les ouïghour.es par la Chine. Alim Omer, président de l’Association des Ouïghours de France, réfugié en France, revient sur les aspects industriels, sanitaires, culturels et environnementaux de ce génocide.
par Jeanne Guien
Billet de blog
Stratégies de désinformation et de diversion de Pékin sur la question ouïghoure
[Rediffusion] Alors que de nombreux universitaires sonnent l’alarme quant au risque génocidaire en cours dans la région ouïghoure, Pékin s’évertue à disqualifier tout discours alternatif et n’hésite pas à mobiliser ses réseaux informels en Europe pour diviser les opinions et couper court à tout débat sur la question ouïghoure. Une stratégie de diversion négationniste bien familière. Par Vanessa Frangville.
par Carta Academica