Effets secondaires du Dupixent : dermites séborrhéiques, psoriasis, arthrite, etc.

Les effets secondaires potentiels du dupilumab (Dupixent) étaient alors relativisés et nous avons maintenant les premiers cas de « dermites séborrhéiques » et de « sébopsoriasis » induits par cette thérapie, représentant ainsi un paradoxe total pour un traitement qualifié de « biologique » par Sanofi et Regeneron

Sanofi a mis sur le marché en 2019 un anticorps monoclonal, le dupilumab (Dupixent) pour le traitement de la dermatite atopique après un essai pivot de phase III ne permettant pas de montrer un avantage de cette stratégie face à un soi-disant « placebo » avec des « corticoïdes locaux » et démontrant ainsi une démarche non scientifique pour mettre sur le marché cette molécule au prix exorbitant de 1435 euros mensuel et seulement utilisée en clinique : https://www.bernardsudan.net/dermatite-atopique-le-drole-dessai-pivot-du-dupixent-de-sanofi/

Les effets secondaires potentiels du dupilumab étaient alors relativisés et nous avons maintenant les premiers cas de « dermites séborrhéiques » et de « sébopsoriasis » induits par cette thérapie, représentant ainsi un paradoxe total pour un traitement qualifié de « biologique » par Sanofi et Regeneron alors que les études précliniques chez l’animal ne montraient rien…:

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC7455398/

Les auteurs continuent à traiter les dermatites atopiques tout en traitant également ces dermites séborrhéiques et sébopsoriasis ce qui laissent songeur quant à la multiplication des traitements utilisés. En lisant bien les références de cette publication, on s’aperçoit que de nombreux autres dermatologues signalent d’autres maladies de la peau (rosacée par exemple) ainsi que de l’arthrite apparaissant après injection du dupilumab (Dupixent) seulement après une année de commercialisation. De plus, une récente publication rapporte un fort pourcentage de conjonctivites après traitement par dupilumab: https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/32822798/

Je n’ai plus vu de dermatologues depuis quarante années (1980) tout en trouvant l’étiologie de ma dermite soi-disant séborrhéique familiale (une allergie à l’haptène nicotine dans la fumée de tabac passive que le lobby du tabac préfère ignorer...avec les vendeurs de crèmes corticoïdes...) ainsi que son traitement peu coûteux et sans effets secondaires à base de sels de la Mer Morte depuis 2010 : 

https://www.bernardsudan.net/dermite-seborrheique-et-fiasco-de-la-recherche-en-dermatologie/

https://www.youtube.com/channel/UCeQB3vdsKeZU-E0zORZr0vQ?view_as=subscriber

Je me demande comment la médecine a pu en arriver à traiter des maladies tout en induisant d’autres maladies qui sont également traitées: nous avons atteint le paroxysme de la bêtise et de la marchandisation de la santé et de la maladie !

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L'auteur a choisi de fermer cet article aux commentaires.