Forme atypique d’autisme associé avec le thimérosal contenu dans les vaccins !

Forme atypique d’autisme associé avec le thimérosal contenu dans les vaccins : des résultats inquiétants sur plusieurs décennies !

Une étude de chercheurs américains de l’Institut des maladies chroniques de Silver Spring aux USA vient d’être publiée montrant l’association du thimérosal dans les vaccins et l’apparition d’une forme atypique d’autisme, le syndrome d’Asperger.

Le thimérosal est un composé contenant du mercure organique ajouté pendant de nombreuses années à des vaccins multidoses comme conservateur et encore ajouté à certains vaccins aujourd'hui. Les préoccupations concernant les effets toxiques des vaccins infantiles contenant du Thimérosal et le risque d'un diagnostic atypique de l'autisme ont été évalués récemment :

J Trace Elem Med Biol. 2017 Jul;42:18-24

Increased risk for an atypical autism diagnosis following Thimerosal-containing vaccine exposure in the United States: A prospective longitudinal case-control study in the Vaccine Safety Datalink.

Geier DA1Kern JK2Geier MR3.

Les cas diagnostiqués avec un autisme atypique étaient statistiquement significativement plus susceptibles d'avoir reçu une exposition globale et dose-dépendante au mercure des vaccins TM-HepB administrés dans le premier mois de vie, les deux premiers mois de vie et les six premiers mois de vie que les témoins. Des phénomènes similaires ont été observés lorsque les cas et les témoins ont été séparés par sexe.

La présente étude fournit des preuves épidémiologiques importantes associant de manière significative l'augmentation de l'exposition au mercure des vaccins infantiles contenant du Thimérosal et le risque subséquent de diagnostic atypique de l'autisme et suggère que le Thimérosal devrait être éliminé des vaccins après des décennies d’utilisation soi-disant scientifique !

Face aux résultats de cette étude américaine, on peut comprendre le légitime droit des parents à ne pas vouloir automatiquement faire vacciner leurs enfants, surtout pas avec 11 vaccins, ce qu’apparemment Agnès Buzyn, récente ministre de la santé en France ne veut pas comprendre : nous sommes en face de résultats scientifiques publiés et qui sont inquiétants.

Les adjuvants utilisés sont une cause majeure des préoccupations légitimes de la population et les travaux du Professeur Romain Gherardi viennent encore le confirmer avec la myofasciite à macrophages causée par l’aluminium contenu dans les vaccins.

http://www.lemonde.fr/tant-de-temps/article/2017/02/10/adjuvants-des-vaccins-comprendre-qu-en-matiere-de-securite-tout-etait-faux-fut-un-choc_5077561_4598196.html

Le plus étonnant est certainement le style péremptoire des conclusions de certaines publications au début des années 2000 qui ne voyaient aucune relation entre la présence de thimérosal dans les vaccins et les cas d'autisme:

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/14519711

Ce ne sont évidemment pas 200 «grands médecins », souvent sous l’influence des lobbies pharmaceutiques, qui peuvent contredire des faits scientifiques !

https://blogs.mediapart.fr/bernard-sudan/blog/010717/les-onze-vaccins-obligatoires-et-les-surprenantes-signatures-de-grands-medecins

Les catastrophes arrivent toujours trop tard et nous en avons aussi l’exemple avec l’amiante qui provoquait des cancers dès l’année 1906 et qui a été le scandale du 20ième siècle sans que les ministères de la «santé» successifs ne s’en préoccupent !

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L'auteur a choisi de fermer cet article aux commentaires.