Quand les sénateurs italiens défendent la population contre 12 vaccins obligatoires !

Pendant que les sénateurs italiens défendent la population contre les 12 vaccins obligatoires que la ministre de la santé italienne Béatrice Lorenzin veut imposer de force, les sénateurs français ne songeaient qu’à défendre leurs intérêts en essayant de maintenir les emplois familiaux dans leur milieu et contre l’Assemblée Nationale tout en sauvant la face très récemment...

Pendant que les sénateurs italiens défendent la population contre les 12 vaccins obligatoires que la ministre de la santé italienne Béatrice Lorenzin veut imposer de force, les sénateurs français ne songeaient qu’à défendre leurs intérêts en essayant de maintenir les emplois familiaux dans leur milieu et contre l’Assemblée Nationale tout en sauvant la face très récemment :

https://www.marianne.net/politique/interdiction-des-emplois-familiaux-comment-le-senat-s-est-empresse-de-sauver-la-face

Évidemment, la «presse française» à la solde des laboratoires pharmaceutiques ne nous parle pas de la révolte du peuple italien contre le même procédé utilisé par la ministre de la santé française Agnès Buzyn, le passage en force contre la volonté du peuple :

Xavier Niel et Pierre Bergé (Le Monde), Dassault (Le Figaro), Bernard Arnault (Le Parisien, Les Echos), Lagardère (Paris MatchLe Journal du Dimanche), Mathieu Pigasse (Les InrockuptiblesHuffington Post)… Mais aussi Denis Olivennes (Europe 1), le milliardaire Patrick Drahi (Libération – BFM – L’Express), Martin Bouygues (TF1), Bolloré (Canal+), et bien d’autres,…  Groupe Perdriel (Science et Avenir), Graham Holdings Company : Benjamin de Rothschild (via sa société Lampsane Investissement SA) et la Financière Viveris (Slate)

Les sénateurs sont en première ligne contre la volonté obscurantiste de vouloir imposer 12 vaccins obligatoires en dénonçant les conflits d’intérêts avec l’industrie pharmaceutique, ce qui n’est pas sans rappeler les liens entre les initiateurs des «11 vaccins obligatoires» en France, dont spécialement la ministre de la santé Agnès Busyn qui a été au Conseil d’Administration («board») de deux laboratoires très impliqués dans les vaccins, Novartis et Bristol-Meyers Squibb, et à ce titre indemnisée de 2009 à 2011 ! Novartis a entretemps préféré se recentrer sur les médicaments anti-cancéreux en vendant sa branche vaccins à GSK en 2014 !

La ministre de la santé italienne Béatrice Lorenzin s’est ridiculisée en propageant de fausses informations alarmantes dès 2014 sur la mortalité par rougeole à Londres en préparant le terrain... :

https://www.youtube.com/watch?v=gSasDe-Xf9o&feature=youtu.be

https://www.youtube.com/watch?v=v6WeQhlTu-M

https://www.youtube.com/watch?v=enqbZW4QEOo

Difficile toujours pour cette ministre de la santé italienne Lorenzin de répondre au Professeur Paolo Bellavite de l’Université de Vérone :

Non si può scherzare con la salute del futuro. Noi non siamo anti niente, siamo prosalute e contro pratiche mal fatte ed estremamente pericolose. Il decreto che introduce 12 vaccini obbligatori è un obbrobrio scientifico, etico e giuridico. Stracciata ogni evidenza scientifica a furor di politica e di ragion di stato. Grazie Lorenzin grazie Renzi grazie Obama. Grazie all'industria miliardaria dei vaccini che dopo l'"esperimento" italiano venderà di più anche in India e Paesi limitrofi. Grazie ai detentori di brevetti che sperano nel boom degli affari o dei finanziamenti. Vi ringraziano i bambini-colabrodo italiani sottoposti al più assurdo e insignificante esperimento della storia. Un esperimento scientificamente sbagliato perché la mancanza di un gruppo di controllo impedirà di sapere se tali vaccini saranno efficaci o meno. Un esperimento non etico perché ai bambini e ai genitori (imbottiti di paure) nulla è stato chiesto. Un esperimento pericoloso perché non si è previsto alcun sistema efficace di farmacovigilanza. Un esperimento basato su credenze semplicistiche nell'onnipotenza e sicurezza dei vaccini i quali non sono neppure provati come i normali farmaci. In nessun Paese al mondo vi sono tanti vaccini obbligatori, né vi è alcuna evidenza che rendendo obbligatorio un atto così invasivo si ottenga un aumento di somministrazioni o una diminuzione di malattie.”:

«On ne peut pas jouer avec la santé du futur. Nous ne sommes contre rien, nous sommes pour la santé et contre des pratiques mal établies et extrêmement dangereuses. Le décret qui veut imposer 12 vaccins obligatoires est un imbroglio scientifique, éthique et juridique. Au mépris de l’évidence scientifique et face à la fureur de la politique et de la raison d’État. Merci Lorenzin, merci Renzi, merci Obama. Merci à l’industrie milliardaire des vaccins, qui après « l’expérience italienne» vendra en plus ses vaccins à l’Inde et aux pays émergents. Merci aux détendeurs de brevets qui espèrent un accroissement de leurs bénéfices et de leurs finances. Nous pourrons remercier les enfants italiens soumis à l’expérience la plus absurde et dénuée de sens de l’histoire. Une expérience scientifiquement erronée parce que l'absence d'un groupe témoin empêchera de déterminer si ces vaccins seront efficaces ou non. Une expérience contraire à l’éthique car les enfants et leurs parents (tétanisés de peur) n’ont pas été entendus. Une expérience dangereuse parce qu'elle n'a fourni aucun protocole efficace de pharmacovigilance. Une expérience basée sur la croyance simpliste dans la toute puissance et la sécurité des vaccins qui ne sont même pas testés comme des médicaments normaux. Dans aucun pays au monde, il n'y a autant de vaccins obligatoires imposés, ni aucune preuve qui les rend nécessaires en démontrant une réduction des maladies ».

On pourrait évidemment échanger maintenant le nom de l’Italie avec celui de la France puisque notre pays a été mis devant le fait accompli depuis seulement début juillet et que des centaines de milliers de françaises et français se mobilisent contre ces 11 vaccins obligatoires.

Sincèrement, je plains ces 200 soi-disant «grands médecins» qui ont apporté leur soutien à une telle mascarade scientifique :

https://blogs.mediapart.fr/bernard-sudan/blog/010717/les-onze-vaccins-obligatoires-et-les-surprenantes-signatures-de-grands-medecins

Un grand nombre d’italiens demandent la démission de la ministre de la santé Béatrice Lorenzin et la mobilisation est impressionnante comme d’ailleurs en France !

http://www.scienzaeconoscenza.it/blog/medicina-non_convenzionale/decreto-vaccini-business-farmaceutico

https://blogs.mediapart.fr/bernard-sudan/blog/100717/la-republique-des-vaccins

vaccinsgoutal

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L'auteur a choisi de fermer cet article aux commentaires.