Bernard Sudan
Ex Chef de Laboratoire en toxicologie et pharmacologie Ciba-Geigy, CIBA, Novartis 1975-2006 Bâle Suisse
Abonné·e de Mediapart

155 Billets

0 Édition

Billet de blog 23 juin 2012

Bernard Sudan
Ex Chef de Laboratoire en toxicologie et pharmacologie Ciba-Geigy, CIBA, Novartis 1975-2006 Bâle Suisse
Abonné·e de Mediapart

La recherche française et l'influence orientée et néfaste de l'industrie du tabac

Bernard Sudan
Ex Chef de Laboratoire en toxicologie et pharmacologie Ciba-Geigy, CIBA, Novartis 1975-2006 Bâle Suisse
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Suite à l'article publié par Michel de Pracontal dans Mediapart le 21 juin 2012, on comprend mieux les mystérieuses orientations de la recherche française selon les désirs de l'industrie du tabac depuis plusieurs décennies:

http://www.mediapart.fr/journal/international/200612/comment-lindustrie-du-tabac-enfume-la-recherche-francaise

Michel de Pracontal évoque la nicotine "qui s'est de longue date révélée une piste scientifique intéressante pour la découverte de nouveaux médicaments importants". 

Or, je peux démontrer facilement que seuls les pistes scientifiques avec retour financier intéressaient l'industrie du tabac en collaboration tacite et objective avec l'industrie pharmaceutique.

En effet, pendant la première décennie de ce 21ème siècle, la recherche pharmaceutique a orienté ses travaux pour développer un vaccin anti-nicotine pour permettre aux fumeurs de cesser de fumer et en espérant avoir un retour financier gigantesque.

Cette stratégie était orientée vers le profit pour les deux industries du tabac et du médicament car j'ai publié depuis la fin des années 70 les preuves du rôle d'haptène de la nicotine comme molécule sensibilisante dans l'étiologie de la dermite séborrhéique. Cette voie de recherche a été totalement occultée bien que publiée dans des revues anglo-saxonnes de haut niveau (The Lancet, British Medical Journal, British Journal of Dermatology) car l'industrie pharmaceutique préférait vendre des millions de boîtes de crèmes corticoïdes plutôt que de trouver une cause réelle à cette maladie de la peau décrite pour la première fois en 1887 au moment où la fumée de tabac a commencé par envahir les lieux publics...

http://www.bernardsudan.net/post/Dermite-s%C3%A9borrh%C3%A9ique%3A-la-plus-grande-imposture-du-vingti%C3%A8me-si%C3%A8cle-en-dermatologie-et-en-m%C3%A9decine2

Malgré mes travaux prouvant que l'haptène nicotine pouvait provoquer des chocs anaphylactiques, le développement de ce vaccin a continué pendant dix années pour finalement être abandonné...en 2011! 

Entretemps, un cas de choc anaphylactique a été publié dans les études précliniques me donnant ainsi raison. L'entreprise suisse Cytos soutenue par Novartis a définitivement cesser le développement de ce vaccin anti-nicotine en donnant de faux espoirs à des millions de fumeurs de tabac innocents qui se font piéger par ces deux industries alors que l'industrie pharmaceutique les attend tranquillement pour "traiter" leur cancer qui ne manquera pas de s'ensuivre au moment de leur retraite bien méritée mais qui ne sera pas bien longue permettant de réduire les déficits des caisses de retraite:

http://www.bernardsudan.net/post/CYTOS%3A-vaccin-anti-nicotine%2C-bilan-d-une-d%C3%A9cennie-sans-r%C3%A9sultats-et-mis%C3%A8re-de-la-recherche-en-biologie-mol%C3%A9culaire-et-des-biotechnologies.5

On constate que la boucle est bouclée: l'industrie du tabac continue de vendre son tabac toxique avec l'état qui engrange des bénéfices énormes pour réduite le déficit...et l'industrie pharmaceutique qui commercialise ses médicaments inutiles et dangereux...montrant une situation ubuesque d'un système ridicule ! 

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Politique
À La France insoumise, le flou de la réorganisation suscite des inquiétudes
Si des garanties sont données aux militants insoumis en vue d’améliorer l’implantation locale du mouvement, la composition de la nouvelle direction, restée jusque-là à la discrétion d’une poignée de cadres, fait craindre de mauvaises surprises.
par Mathieu Dejean et Pauline Graulle
Journal — Éducation et enseignement supérieur
Une école plus si obligatoire
Pour faire face à la menace de coupures d’électricité cet hiver, le gouvernement a brandi une possible fermeture des écoles le matin, au coup par coup. Cette politique repose, trois ans après l’épidémie de Covid, la question de l’obligation d’instruction des enfants, un principe sans cesse attaqué.
par Mathilde Goanec
Journal — Énergies
EDF face aux coupures d’électricité : la débâcle énergétique
Jamais EDF ne s’était trouvée en situation de ne pas pouvoir fournir de l’électricité sur le territoire. Les « éventuels délestages » confirmés par le gouvernement attestent la casse de ce service public essentiel. Pour répondre à l’urgence, le pouvoir choisit la même méthode qu’au moment du Covid : verticale, autoritaire et bureaucratique.
par Martine Orange
Journal
Les gueules noires du Maroc, oubliées de l’histoire de France
Dans les années 1960 et 1970, la France a recruté 80 000 Marocains pour travailler à bas coût dans les mines du Nord et de la Lorraine. La sociologue Mariame Tighanimine, fille d’un de ces mineurs, et la journaliste Ariane Chemin braquent les projecteurs sur cette histoire absente des manuels scolaires. 
par Rachida El Azzouzi

La sélection du Club

Billet de blog
Mourir en démocratie — La fin de vie, une nouvelle loi ? (le texte)
Les soins palliatifs, et donc la sédation, ont désormais des alliés ne jurant que par eux pour justifier l’inutilité d’une nouvelle loi. Mais les soins palliatifs, nécessaires, ne sont pas une réponse à tous les problèmes. Si c'est l'humanité que l'on a pour principe, alors l'interdit actuel le contredit en s'interdisant de juger relativement à des situations qui sont particulières.
par Simon Perrier
Billet de blog
Récit d'une mort réussie
Elle avait décidé de ne plus souffrir. En 2002, La loi sur l'euthanasie venant d'être votée aux Pays-Bas elle demanda à être délivrée de ses souffrances.
par françois champelovier
Billet de blog
Fin de vie : faites vivre le débat sur Mediapart
En septembre dernier, le Comité consultatif national d’éthique (CCNE) a rendu un avis qui rebat les cartes en France sur l'aide active à mourir, en ouvrant la voie à une évolution législative. Conscient que le débat autour de la fin de vie divise la société, le président de la République lance un débat national. Nous vous proposons de le faire vivre ici.
par Le Club Mediapart
Billet de blog
Fin de vie, vite
Le Comité Consultatif National d’Éthique considère « qu’il existe une voie pour une application éthique d’une aide active à mourir, à certaines conditions strictes, avec lesquelles il apparait inacceptable de transiger ». Transigeons un peu quand même ! Question d’éthique.
par Thierry Nutchey