Maladies de la peau des français et dermite séborrhéique oubliée… par la SFD

Certains découvrent brusquement que le tiers de la population française se gratte et est atteint de maladies de la peau avec une classification que la Société française de dermatologie vient de publier tout en s’inquiétant de la diminution du nombre de dermatologues

Certains découvrent brusquement que le tiers de la population française se gratte et est atteint de maladies de la peau avec une classification que la Société française de dermatologie vient de publier tout en s’inquiétant de la diminution du nombre de dermatologues : or, l’acné arrive en premier dans cette liste alors que l’eczéma (probablement atopique…) arrive en second et apparaît au niveau des bras dans le schéma publié :

maladiespeausfd

 

La dermite soit-disant séborrhéique au visage qui atteint entre 3 et 5% de la population est totalement absente de cette liste ce qui fait sourire. Les dermatologues ont décrit depuis 1887 une dermatite du visage alors que le taux de séborrhée est normal…et que les mastocytes tissulaires autour des glandes sébacées sont impliqués dans cette réaction avec libération d’histamine. Cette affection cutanée au visage est particulièrement difficile à supporter et je le dis avec une expérience de presque cinquante années… :

http://www.dermiteseborrheique.net/

Ma dermite séborrhéique : de 1887 à 2017, une imposture de 130 ans !

 

dermiteseborrheique2

Je précise que je n’ai jamais attendu l’aide des dermatologues qui ne font que traiter les symptômes avec de multiples crèmes inutiles voire dangereuses (corticoïdes fluorés sur le visage par exemple) sans réellement chercher l’étiologie donc la cause des maladies de la peau.

Mes travaux ont été confirmés par des tests biologiques et cutanés en France, Suisse et États-Unis mais dérangent beaucoup car la dermite séborrhéique a été décrite pour la première fois en 1887…alors que la fumée de tabac commençait par envahir les lieux publics et que nous sommes en présence d’une allergie à l’haptène nicotine dans la fumée de tabac active et passive !

Évidemment on peut facilement en conclure que l’industrie du tabac, les dermatologues ainsi que l’industrie pharmaceutique n’ont aucun intérêt à trouver une solution simple…que j’ai trouvé en 2010.

Le 20ième siècle a connu également le scandale de l’amiante depuis 1906…sans que les (ir)responsables de la santé ne s’en occupent réellement.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L'auteur a choisi de fermer cet article aux commentaires.