Covid-19: nouvelles stratégies thérapeutiques et vaccinales innovantes

Les chercheurs marseillais de l’INSERM et de l’Université Aix-Marseille Jacques Fantini, Henri Chahinian et Nouara Yahi viennent de publier leurs derniers travaux concernant de nouvelles stratégies thérapeutiques et vaccinales innovantes

Les chercheurs marseillais de l’INSERM et de l’Université Aix-Marseille Jacques Fantini, Henri Chahinian et Nouara Yahi viennent de publier leurs derniers travaux concernant de nouvelles stratégies thérapeutiques et vaccinales innovantes en étudiant la liaison du coronavirus aux gangliosides ainsi que les anticorps neutralisants de patients Covid-19 tout en précisant le méchanisme d’action de l’hydroxychloroquine et de l’azithromycine :

« Tirer parti de la liaison du coronavirus aux gangliosides pour un vaccin innovant et des stratégies thérapeutiques contre le COVID-19 »

https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0006291X20319240?via%3Dihub

Les principales conclusions de leur recherche :

Les gangliosides des radeaux lipidiques jouent un rôle clé dans l’infection par le SRAS-CoV-2.
Le domaine N-terminal (NTD) de la protéine de pointe du virus se lie aux gangliosides.
L’hydroxychloroquine et l’azithromycine empêchent les interactions NTD-gangliosides.
Les anticorps neutralisants isolés de patients Covid-19 sont dirigés contre les NTD.
Les NTD sont une cible prometteuse pour les stratégies thérapeutiques et vaccinales contre Covid-19.

On peut ainsi visualiser ces domaines de liaisons et d’interactions:

Le résumé permet de bien comprendre les nouvelles stratégies à adopter pour une plus grande efficacité thérapeutique et vaccinale :

Covid-19 est une maladie respiratoire infectieuse due à un coronavirus nommé SARS-CoV-2. Une étape critique du cycle d’infection est la liaison de la protéine S du pic viral au récepteur cellulaire ACE-2. Cette interaction implique un domaine de liaison au récepteur (RBD) situé au centre du trimère S, tandis que le domaine N-terminal latéral (NTD) affiche un site de liaison ganglioside plat qui permet au virus de se lier aux radeaux lipidiques de la membrane plasmique, où le récepteur ACE-2 réside. La liaison de la protéine S aux radeaux lipidiques peut être bloquée par l’hydroxychloroquine, qui se lie aux gangliosides, et par l’azithromycine, qui se lie au NTD. Sur la base de ces données, nous avons identifié les NTD du SRAS-CoV-2 comme une cible prometteuse pour les stratégies thérapeutiques et vaccinales, une notion soutenue plus tard par la découverte, chez des patients convalescents de Covid-19, d’un anticorps neutralisant (4A8) qui se lie sélectivement à la NTD. L’épitope 4A8 chevauche le domaine de liaison du ganglioside, refusant tout accès du virus aux radeaux lipidiques lorsque l’anticorps est lié à la protéine S. Ainsi, nos données expliquent pourquoi la liaison de l’anticorps à la pointe de la NTD entraîne une neutralisation du SRAS-CoV-2. Le niveau élevé de conservation du domaine de liaison aux gangliosides du SRAS-CoV-2 (100% d’identité dans 584 des 600 isolats analysés dans le monde) offre des opportunités uniques pour des stratégies vaccinales / thérapeutiques innovantes.

Site de liaison ganglioside plat qui permet au virus de se lier aux radeaux lipidiques de la membrane plasmique où le récepteur ACE-2 réside

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L'auteur a choisi de fermer cet article aux commentaires.