Bernard Sudan
Ex Chef de Laboratoire en toxicologie et pharmacologie Ciba-Geigy, CIBA, Novartis 1975-2006 Bâle Suisse
Abonné·e de Mediapart

155 Billets

0 Édition

Billet de blog 26 janv. 2019

Hommage de l’INA au chercheur Jacques Benveniste

L’INA (Institut National de l’Audiovisuel) vient de rendre hommage au grand chercheur Jacques Benveniste, découvreur du PAF-acether (Facteur activateur des plaquettes sanguines) en 1971 et initiateur de la biologie numérique à la suite de ses travaux publiés en 1988 dans la célèbre revue anglaise Nature

Bernard Sudan
Ex Chef de Laboratoire en toxicologie et pharmacologie Ciba-Geigy, CIBA, Novartis 1975-2006 Bâle Suisse
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

L’INA (Institut National de l’Audiovisuel) vient de rendre hommage au grand chercheur Jacques Benveniste, découvreur du PAF-acether (Facteur activateur des plaquettes sanguines) en 1971 et initiateur de la biologie numérique à la suite de ses travaux publiés en 1988 dans la célèbre revue anglaise Nature sur les hautes dilutions qui avaient provoqué à l’époque des réactions obscurantistes dans les milieux conservateurs de la recherche et de la médecine :

https://www.ina.fr/contenus-editoriaux/articles-editoriaux/1988-jacques-benveniste-et-la-memoire-de-l-eau

Trente années après, d’autres hommages ont eu lieu, notamment le 30 juin 2018 avec une conférence internationale de nombreux chercheurs travaillant sur les effets biologiques avec empreinte électromagnétique des molécules d’origine :

http://www.bernardsudan.net/

http://www.jacques-benveniste.org/

Les obscurantistes soutenus par l’industrie pharmaceutique en pleine perdition sans résultats notables en pharmacologie sont empêtrés dans des scandales sans fin : effets secondaires mortels de nombreuses molécules comme le Vioxx (plus de 30000 décès aux USA pour traiter des rhumatismes…on peut demander l’avis du rhumatologue Marcel-Francis Kahn…qui s’activait contre les travaux de Jacques Benveniste, à voir dans l’hommage de l’INA) ou le Médiator (et la liste est longue !) :

le scandale de la vaccination contre le H1N1 sans pandémie début 2010, 30 années de téléthons sans résultats, le décryptage du génome humain sans progrès notables, le fipronil dans les œufs, la formulation hasardeuse du lévothyrox, les sartans contaminés, les statines inutiles contre le cholestérol, le glyphosate dans les urines et la dermite soi-disant séborrhéique sans séborrhée :

https://www.dermiteseborrheique.net/

traitée avec des corticoïdes alors que les crèmes de cromoglycate de sodium sont bloquées depuis 40 années pour faire simplement du profit au mépris de la santé des patients et les maintenir dans un état de dépendance avec les crèmes corticoïdes avec évidemment des consultations infinies chez les dermatologues…:

https://blogs.mediapart.fr/bernard-sudan/blog/041118/une-alternative-aux-corticoides-locaux-existe-depuis-quarante-annees

Les obscurantistes sont toujours à la manœuvre notamment avec les tentatives de blocage de l’information comme on peut le constater avec un récent papier de Libération:

https://www.liberation.fr/checknews/2019/01/25/l-ina-vole-t-il-au-secours-de-l-homeopathie_1705356

En effet, le titre initial « La mémoire de l’eau : Jacques Benveniste, le Galilée du 21e siècle ? « a été subrepticement changé en « 1988, Jacques Benveniste et la mémoire de l’eau »…sous la pression des bureaucrates de la « Science ».

Je peux rappeler à ce « journaliste » que je ridiculisais en 1989 dans la revue britannique The Lancet les pseudo-chercheurs qui avaient publié une étude en aveugle contre un placebo qui contenait 1 mg de nicotine…, une étude financée par l’industrie pharmaceutique qui tentait désespérément de vendre des patchs à la nicotine dont l’efficacité est nulle, une pure histoire de business ! Toute cette misérable tendance calomniait Jacques Benveniste en invoquant la nécessité d’études en double-aveugle contre placebo !

La pseudo-critique de ce « journaliste » concernant le financement de l’étude de Jacques Benveniste par Boiron ne tient pas puisque ce même laboratoire lui a supprimé son aide financière par la suite car il avait bien compris que la biologie numérique allait le submerger comme d’ailleurs les laboratoires pharmaceutiques…

Mais la réalité est difficile à accepter et le « journaliste » Olivier Monod de Libération l’a aussi bien montré récemment :

https://www.liberation.fr/checknews/2019/01/18/est-il-vraiment-possible-de-detecter-des-traces-de-glyphosate-dans-une-analyse-d-urine_1703556

J’ai toujours le souvenir de ceux qui prétendait dans les années soixante-dix que la nicotine présente dans la fumée de tabac passive n’avait aucune incidence sur la santé des non-fumeurs, plus particulièrement sur ma dermite soi-disant séborrhéique familiale…et que la nicotine ne pouvait être un haptène…On connait la suite et le scandale de la dermite séborrhéique sans séborrhée !

https://blogs.mediapart.fr/bernard-sudan/blog/170818/de-1887-2019-l-effondrement-du-dogme-de-la-dermite-seborrheique

Ce « journaliste » continue avec le glyphosate dans les urines…et avec les mêmes certitudes alors que l’on trouve de la cotinine dans l’urine des non-fumeurs depuis belle lurette, seul problème impossible de la détecter pour des millions d’êtres humains, donc la vie continue… !

On ne peut et on ne doit que constater la réalité des faits, par exemple les effets secondaires du vaccin contre la dengue aux Philippines :

http://www.alterinfo.net/Desastre-du-vaccin-contre-la-dengue-Dengvaxia-nous-avions-vu-juste-il-y-a-deja-5-ans_a134859.html

Mais au fait, on ne s’improvise pas immunologiste par un coup de baguette magique… et celui-ci devrait méditer le reportage concernant les travaux de Jacques Benveniste sur la Mémoire de l’eau d’un autre niveau par le journaliste de référence Eric Fottorino dans le quotidien le Monde en 1997...On voit ainsi qu’en une vingtaine d’années, certains « journalistes » savent obéir à la direction qui les emploie sans professionnalisme et donc sans objectivité pour transcrire la réalité des faits :

https://www.amazon.fr/Ma-v%C3%A9rit%C3%A9-sur-m%C3%A9moire-leau/dp/2226158774

Avec le temps, on ne peut que constater la réapparition du test de dégranulation des basophiles humains mis au point par Jacques Benveniste à la fin des années soixante-dix et maintenant par une société californienne de biotechnologie. Évidemment, les travaux de Jacques Benveniste ne pouvaient pas être reproduits avec le test mis au point par un certain Leynadier…sans oublier Alain de Weck qui essayait sans succès de développer un autre test de dégranulation des basophiles humains…misérable rivalité et jalousie dans la recherche !

On peut également méditer sur la réponse de John Maddox en septembre 1988 qui avouait que le test de dégranulation des basophiles humains de Jacques Benveniste n'était pas en cause pour la détection des allergies..., un aveu fatal :

Pour mémoire, on peut aussi rappeler aux obscurantistes la confirmation des travaux de Jacques Benveniste par le lauréat Nobel de Médecine Luc Montagnier montrant comment l’émergence d’un nouveau paradigme peut les effrayer :

https://www.youtube.com/watch?v=_2xInJFD23k

Pour voir l’évolution de la recherche actuelle, il faut savoir aller chercher les bonnes informations vers des chercheurs compétents et notamment le livre de Marc Henry, « L'eau et la physique quantique - Vers une révolution de la médecine » :

https://www.amazon.fr/Leau-physique-quantique-r%C3%A9volution-m%C3%A9decine/dp/2703311478/ref=cm_cr_arp_d_product_top?ie=UTF8

En conclusion, il y a journalistes et « journalistes » ou bien journalistes de référence et journaliste de révérence ! Les citoyens savent maintenant faire la différence…

L’auteur n’a pas autorisé les commentaires sur ce billet

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
#MeToo : Valérie Pécresse veut faire bouger la droite
Mardi, Valérie Pécresse a affiché son soutien aux victimes de violences sexuelles face au journaliste vedette Jean-Jacques Bourdin, visé par une enquête. Un moment marquant qui souligne un engagement de longue date. Mais, pour la suite, son équipe se garde bien de se fixer des règles.
par Ilyes Ramdani
Journal — Violences sexuelles
L’ancien supérieur des Chartreux de Lyon, Georges Babolat, accusé d’agressions sexuelles
Selon les informations de Mediacités, trois femmes ont dénoncé auprès du diocèse de Lyon des attouchements commis selon elles lors de colonies de vacances en Haute-Savoie par le père Babolat, décédé en 2006, figure emblématique du milieu catholique lyonnais.
par Mathieu Périsse (Mediacités Lyon)
Journal — Asie
Clémentine Autain sur les Ouïghours : « S’abstenir n’est pas de la complaisance envers le régime chinois »
Après le choix très critiqué des députés insoumis de s’abstenir sur une résolution reconnaissant le génocide des Ouïghours, la députée Clémentine Autain, qui défendait la ligne des Insoumis à l’Assemblée nationale, s’explique.
par François Bougon et Pauline Graulle
Journal
Sondages de l’Élysée : le tribunal présente la facture
Le tribunal correctionnel de Paris a condamné ce vendredi Claude Guéant à huit mois de prison ferme dans l’affaire des sondages de l’Élysée. Patrick Buisson, Emmanuelle Mignon et Pierre Giacometti écopent de peines de prison avec sursis.
par Michel Deléan

La sélection du Club

Billet de blog
Électricité d'État, non merci !
La tension sur le marché de l’électricité et les dernières mesures prises par l’Etat ravivent un débat sur les choix qui ont orienté le système énergétique français depuis deux décennies. Mais la situation actuelle et l'avenir climatique qui s'annonce exigent plus que la promotion nostalgique de l'opérateur national EDF. Par Philippe Eon, philosophe.
par oskar
Billet de blog
Notre plan B pour un service public de l'énergie
[Rediffusion] Pour « la construction d’un véritable service public de l’énergie sous contrôle citoyen » et pour garantir efficacité et souveraineté sur l’énergie, celle-ci doit être sortie du marché. Appel co-signé par 80 personnalités politiques, économistes, sociologues, historiens de l’énergie dont Anne Debrégeas, Thomas Piketty, Jean-Luc Mélenchon, Aurélie Trouvé, Gilles Perret, Dominique Meda, Sandrine Rousseau…
par service public énergie
Billet de blog
Fission ou fusion, le nucléaire c’est le trou noir
Nos réacteurs nucléaires sont en train de sombrer dans une dégénérescente vieillesse ; nos EPR s’embourbent dans une piteuse médiocrité et les docteurs Folamour de la fusion, à supposer qu’ils réussissent, précipiteraient l’autodestruction de notre société de consommation par un effet rebond spectaculaire. Une aubaine pour les hommes les plus riches de la planète, un désastre pour les autres.
par Yves GUILLERAULT
Billet de blog
Le nucléaire, l'apprenti sorcier et le contre-pouvoir
Les incidents nucléaires se multiplient et passent sous silence pendant que Macron annonce que le nucléaire en France c'est notre chance, notre modèle historique.
par Jabber