Le vaccin DT-Polio normal n’est plus disponible et a été remplacé par un soi-disant « super vaccin » dont les effets secondaires pourraient bien se révéler catastrophiques car il contient des additifs neurotoxiques et peut-être cancérogènes, à voir la vidéo du Professeur Henri Joyeux :

http://petition.ipsn.eu/penurie-vaccin-dt-polio/message.php

Ce soi-disant « super vaccin » coûte sept fois plus cher…et montre bien comment l’industrie pharmaceutique intervient pour imposer ses ventes forcées sans se soucier des effets secondaires à venir !

J’avais déjà constaté le remplacement par l’industrie pharmaceutique d’antibiotiques peu coûteux par de la Pyostacine (Pristinamycine) beaucoup plus chère notamment pour traiter des infections staphylococciques comme les furoncles par exemple. J’avais été forcé de trouver une autre solution beaucoup plus simple car j’avais développé un rash urticairien avec cette molécule alors que je ne suis pas allergique aux pénicillines… :

http://www.carevox.fr/sante-naturelle-57/article/furoncles-l-ortie-une-alternative

En cherchant bien, j’avais retrouvé une publication de chercheurs démontrant la forte activité antibactérienne d’extraits d’ortie piquante (Urtica dioica L.). ainsi qu’un large spectre d’activité pharmacologique (antidiabétique et antiinflammatoire) en utilisant les méthodes classiques de recherche.

http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/23036051

L’ortie piquante m’a donc « sauvé » et le coût de mon traitement a été vraiment négligeable ce qui en dit long sur la recherche actuelle pour trouver des solutions simples et peu coûteuses !

Nous sommes dans la même logique imposée par l’industrie pharmaceutique avec un vaccin DT-Polio peu coûteux « remplacé » par un soi-disant « super vaccin » dont les effets secondaires pourraient s’avérer catastrophiques.

Il s’agit maintenant d’inverser cette tendance infernale qui consiste à imposer à la population au nom de la soi-disant « Science » des vaccins ou médicaments beaucoup plus coûteux dont les effets secondaires à venir pourraient s’avérer catastrophiques. Nous avons déjà eu la triste expérience des Coxcibs et du Médiator uniquement pour faire du profit !

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L'auteur a choisi de fermer cet article aux commentaires.