Capitalisme et Ecologie sont incompatibles

Titre d'un article paru dans le n° de décembre 2017 du mensuel Alternatives Economiques. Il est question d'un essai, celui de Antonin Pottier, dont le sujet est essentiel pour notre Avenir mais nié par les structures politique et économique en place. Dogmatisme et lâcheté font la pair.

L'article d'Alternatives Economiques fait référence à l'essai de Antonin Pottier, lauréat du prix Veblen. L'institut Veblen pour les réformes économiques a pour objet de "soutenir le pluralisme de la recherche en économie et de faire émerger de jeunes talents" . Alternatives Economiques, Médiapart, la revue Projet et Peps-Economie sont parties prenantes dans l'attribution de ce prix.

Antonin Pottier a "remporté le prix pour sa réponse à la question - le capitalisme est-il compatible avec les limites écologiques ?-." Réponse en ligne sur le site de l'Institut Veblen : www.veblen-institute.org http://veblen-institute.org/IMG/pdf/texte_veblen.pdf

Cette question est essentielle et toutes les problématiques en économie tournent en réalité autour de cette question. Le fait que les gouvernements évitent d'engager ce débat (aveuglement et dogmatisme, lâcheté, vision de l'Histoire limitée à 24 heures et à la rédaction d'un tweet..) augure très mal de la mise en place "dans les temps" des solutions qui permettront de contrôler le devenir de l'Humanité. La Question ne sera donc pas à priori posée. Sauf si les citoyens (avec l'aide des médias et des réseaux sociaux, rêvons! ) imposent le sujet : Capitalisme et Ecologie. La lecture de cet essai devrait  irriguer le débat. Il n'est pas le seul support bien sûr à la discussion. Je vous recommande ainsi la lecture du mensuel  d'Alternatives Economiques qui déconstruit en s'emparant des sujets d'actualité et de manière rigoureuse,  le discours dominant en économie, celui du néolibéralisme mortifère qui mène et nous le savons de manière intuitive à la catastrophe. Conforter de manière rationnelle une intuition est une démarche intellectuelle logique.

Nos politiques confondent l'accessoire à l'essentiel : comment mieux répartir la richesse produite et réduire les inégalités ? et donc, cette autre question fondamentalement liée , compatibilité entre Capitalisme et Ecologie ? La classe politique  n'a plus grand chose à nous dire et à nous proposer pour créer l' élan libérateur et "jouissif" qui nous sauvera. Le politique est déserté par les citoyens qui quittent petit à petit la Maison Commune pour le pire: goût pour la démagogie, le populisme et bientôt le régime autoritaire. A moins que ....

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.