Au 1er tour, vote utile ou vote nuisible ? Mettre son mouchoir sur des convictions ?

Commentaires suite à l'article de Georges , blog Vivre Debout du 19 avril, intitulé "Hamon ou Mélenchon, quel vote utile ou nécessaire à 3 jours du premier tour "? L 'acte terroriste des Champs Elysées ne les modifie en rien

Je n'enlèverai pas une virgule à votre analyse politique (celle de l'article de Georges du 19 avril ) et à votre portrait de B.Hamon, sa personnalité, ses valeurs morales. J'étais présent à Bercy et Place de la République . Je peux témoigner de ses idéaux. Idem pour son programme présidentiel. Concernant le choix: vote utile (pour Mélenchon dès le 1et tour), 2 éléments de réponse:

- l'appareil du PS se préoccupe déjà de l'après Hamon. Un échec électoral significatif (-10%) voire catastrophique (-5%) c'est à dire la faillite financière, signifierait la fin du PS et de la rénovation entamée par B.Hamon à partir des valeurs qui sont les nôtres. Ce serait la fin politique de B.Hamon. Et son remplacement cahotique par au hasard, A.Montebourg qui n'a pas été très actif au cours de cette campagne. Sans le vote utile, 2 hypothèses :

- Mélenchon est qualifié pour le second tour. Il sera élu Président au second face à Le Pen et FIllon. Macron ?

Mélenchon ne passe pas. De très nombreuses voix  désigneront le coupable, B.Hamon, que ce soit avec 5 ou 10 % des voix. Ensuite? Le réalisme en politique l'emportera. Il faudra gagner les législatives. Il n'y a pas de majorité à l'Assemblée avec Fillon, Le Pen ou Macron. La F.I  seule avec le PC n'a pas d'implantation locale suffisante. Il lui faut celle du P.S.. Négociation, compromis, programme de législature clair et responsable. Des points d'achoppement à régler: sur l'OTAN, la révision implicite des frontières de l'Europe pour faire plaisir à  Poutine*avec la proposition d'une Conférence sur le sujet, la sortie de l'Euro. La faiblesse du score électoral de B.Hamon serait un désavantage politique majeur pour des négociations futures et ce, malgré le poids local de l'appareil du PS . L'objectif politique doit être une majorité de Gauche à l'Assemblée quelque soit le Président de la République. Je préfère l'éventualité d'une cohabitation avec un président de droite que signer par mon vote la fin de la recomposition de la gauche socialiste, démocrate et humaniste. Une défaite lourde de B.Hamon serait le fait historique déclencheur d'une impossiblité du rebond d'un nouveau PS, c'est à dire sans tous ces faux socialistes qui ont trahi leur parole et qui se sont enfin découverts comme étant des opportunistes. Le vote utile au premier tour est un vote nuisible à l'expression de la Démocratie et porteur de ressentiment qui en germe signifie conflits et réglements de compte. Les arrangements avec ses convictions profondes sont frustrants et ne portent pas à s'engager à la construction d'une  nouvelle et puissante dynamique de toutes les gauches ( à moins de décider qu'elles soient irréconciliables) . L'union ne se construit pas dans l'humiliation. Le vote utile au premier tour est un raisonnement à court terme, c'est du sable sur lequel on ne construit rien de solide.

*être ni russophobe ni américonophobe mais europhile avec une France forte. Par ailleurs, les russes (comme les chinois) ne respectent pas les partenaires faibles. A garder en mémoire quand on négocie avec ces personnes.

Note additive: voter utile c'est donner carte blanche à JL.Mélenchon si celui-ci ne fait pas preuve de réalisme politique qui l'amènerait à conduire les législatives sans rechercher d'accord les socialistes démocrates (comme indiqué dans le texte ). L'attrait de JL.Mélenchon, qui aime se faire appeler El Chon, pour les Leaders Maximos, autorise légitimement à  se poser la question.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.