Birane DIOP
Abonné·e de Mediapart

5 Billets

0 Édition

Billet de blog 26 sept. 2021

Le néolibéralisme, ce courant politique de la honte

Les promesses de bien-être, d’égalité, de démocratie véritablement émancipatrice que distillaient les adeptes de l’école de Chicago n’ont rien aboulé, à part des inégalités, des désastres politiques et des catastrophes environnementales

Birane DIOP
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Depuis plus de quarante ans, les disciples de l’idéologie néolibérale se servent de la puissance publique au profit de leur vision du monde pour élaborer des politiques économiques qui ne prennent en compte que la loi du marché sous couvert de la main invisible. Cette injection néolibérale nous mène droit dans le mur. Octavio Paz, poète et penseur mexicain formulait ces mots jutes, d'une grande lucidité : "le marché est peut-être efficace, mais il n’a ni conscience, ni miséricorde". On peut même interroger cette soi-disant efficacité à l'aune des inégalités et des injustices. Les politiques néolibérales sont un échec cuisant. Les impacts dévastateurs du Covid-19 sur le corps social sont là pour montrer l’étendue de la faillite de ce modèle que Margaret Thatcher, Ronald Reagan et leurs camarades ont infligé au monde. A l’époque de l’Anthropocène, le constat est sans équivoque. Les effets de cette vision du monde sur la nature sont à l’origine de cette époque formidable. Par les temps qui courent, de vies confinées, de fermetures, de vulnérabilité, d’anxiété, de passions tristes, de désespoir social; c’est aussi la santé des sept milliards d’humains sous toutes ses formes qui est en jeu à cause du dérèglement climatique. « Les chocs induits par le climat entraînent des décès, nuisent à la santé et perturbent les moyens de subsistance dans toutes les régions du monde en ce moment même », déclare Ian Hamilton, directeur exécutif du rapport annuel du "Lancet Countdown on Health and Climate Change".

Aucune possibilité de nier l’évidence, les promesses de bien-être, d’égalité, de démocratie véritablement émancipatrice que distillaient les adeptes de l’école de Chicago n’ont rien aboulé, à part des inégalités, des désastres politiques et des catastrophes environnementales. Mais malgré l'alerte rouge du GIEC sur le déréglemente climatique, et la précarité propulsée davantage par la pandémie, cette idéologie sordide continue d’être la matrice de plusieurs politiques économiques voire de politiques publiques. Il faut la combattre car elle est pire que le cancer métastatique. Comme le disent les deux économistes orthodoxes - de gauche, Esther Duflo et Abhijt V. Banerjee dans leur ouvrage Économie utile pour les temps difficiles "Si des politiques publiques nous ont menés où nous sommes, rien n’empêche d’en faire d’autres." Cela dit, des alternatives peuvent être offertes. D’abord, il faut repenser les politiques publiques en mettant l’humain au cœur de ses préoccupations afin d’apporter des réponses concrètes à ses attentes quotidiennes comme la dignité, le bonheur, la justice sociale, la santé et l’éducation par le biais de l’école publique. Cette dernière doit assurer sa promesse d’égalité républicaine. Ensuite, Il faut appliquer des politiques publiques qui permettent une croissance économique socialement inclusive, par-delà environnementale en insistant avec méthode et rigueur sur leurs finalités dans la vie des plus précaires, des plus faibles  in fine des gens ordinaires.

Il est urgent d’abandonner les politiques nourries par l’hégémonie néolibérale, au bénéfice de politiques alternatives guidées par l’humanisme et les biens communs.

Birane DIOP

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Migrations
Husain, Shahwali, Maryam... : ces vies englouties au large de Calais
Qui sont les vingt-sept hommes, femmes et enfants qui ont péri dans la Manche en tentant de rallier la Grande-Bretagne ? Il faudra des semaines, voire des mois pour les identifier formellement. Pour l’heure, Mediapart a réuni les visages de dix de ces exilés, afghans et kurdes irakiens, portés disparus depuis le naufrage du 24 novembre.
par Sarah Brethes (avec Sheerazad Chekaik-Chaila)
Journal — Éducation
« On veut comprendre pourquoi le collège n’a rien fait »
Près d’un mois après le suicide de Dinah, 14 ans, ses parents ont déposé plainte pour « harcèlement » et accusent le collège de non-assistance à personne en danger. Plusieurs témoins dénoncent la passivité de l’établissement. La direction dément tout dysfonctionnement.
par David Perrotin
Journal
LR : un duel Ciotti-Pécresse au second tour
Éric Ciotti est arrivé en tête du premier tour du congrès organisé par Les Républicains pour désigner leur candidat ou leur candidate à l’élection présidentielle. Au second tour, il affrontera Valérie Pécresse, qui a déjà reçu le soutien des éliminés Xavier Bertrand, Michel Barnier et Philippe Juvin.
par Ilyes Ramdani
Journal
Étudiants précaires : une petite prime et des bugs
Plutôt que de réformer le système des bourses, le gouvernement a décidé d’accorder une prime inflation de 100 euros aux étudiants boursiers. Les serveurs du Crous n’ont pas tenu le choc, les bugs se sont multipliés et nombre d’étudiants n’ont pas pu faire leur demande dans les délais.
par Khedidja Zerouali

La sélection du Club

Billet de blog
SOS des élus en situation de handicap
Voilà maintenant 4 ans que le défenseur des droits a reconnu que le handicap était le 1er motif de discrimination en France, pourtant les situations de handicap reconnues représentent 12% de la population. Un texte cosigné par l’APHPP et l’association des élus sourds de France.
par Matthieu Annereau
Billet de blog
Ne vous en déplaise, Madame Blanc
Plusieurs médias se sont fait l’écho des propos validistes tenus par Françoise Blanc, conseillère du 6ème arrondissement de Lyon du groupe « Droite, Centre et Indépendants » lors du Conseil municipal du 18 novembre dernier. Au-delà des positions individuelles, cet épisode lamentable permet de cliver deux approches.
par Elena Chamorro
Billet de blog
Précarité = Adelphité
Nous exclure, nous isoler, nous trier a toujours été admis; nous sacrifier n’a jamais été que le pas suivant déjà franchi par l’histoire, l’actualité nous a prouvé que le franchir à nouveau n’était pas une difficulté.
par Lili K.
Billet de blog
Handicap, 4 clés pour que ça change !
Engagée depuis vingt ans pour l’égalité des droits de toutes et tous, je constate comme chacun que les choses avancent très peu. Les changements arriveront lorsqu’il sera compris que le handicap est un sujet social dont tout le monde doit s’emparer. Le 3 décembre, journée internationale du handicap : voici 4 solutions pour qu’advienne enfin une société inclusive !
par Anne-Sarah Kertudo