en soutien à Léonarda, à sa famille, aux marins de Lampedusa et à tous les autres habitants de la petite Terre unique

Le grand Jacques, chanté par le grand Yves nous avaient déjà montré le chemin.

Je propose que nous chantions ensemble.

 

Sortant avec l'école

Nous avons rencontré

Un grand panier tout bleu

Qui m'a accompagnée

Au-delà de ma classe

Dans un wagon fermé

 

Parlant au nom d'la France

Nous avons écouté

Hollande qui expliquait :

L'émotion de la jeunesse

Les expulsions dorées

Beaux naufrages et

Politiqu' de sécurité

 

Éloignée de ma classe

J'ai ressenti la honte

Sans lune ni étoiles

Sur un bateau sans voiles

Partant au Kosovo

Et les trois ministères

Des cinq doigts de la main

Serrant la manivelle

Des droits des déboutés

Plongeant dans les collèges

Virant les écoliers

 

Cauchemar sécuritaire

Nous avons rencontré

Sur la voie de chemin de fer

Une maison qui fuyait

Fuyait tout autour de la Terre

Fuyait tout autour de la mer

Fuyait devant l'hiver

Qui voulait l'attraper

 

Mais nous, pour ne pas le laisser faire

On s'est mis à râler

Râler derrière l'hiver

Et on l'a refoulé

Et la maison s'est arrêtée

Et le printemps nous a salués

 

C'était lui le garde-barrière

Et il nous a bien remerciés

Et toutes les fleurs de toute la terre

Soudain se sont mises à pousser

Pousser à tort et à travers

Sur la voie du chemin de fer

Qui ne voulait plus avancer

De peur de les abîmer

 

Alors on est revenu à pied

À pied tout autour de la terre

À pied tout autour de la mer

Tout autour du soleil

Des collèges et des écoles

A pied à cheval en voiture

Et en bateau à voiles.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.