Boris Faure
Français de l'étranger depuis 2002
Abonné·e de Mediapart

118 Billets

0 Édition

Billet de blog 3 févr. 2017

Le 3ème tour des Primaires est en cours...

Benoît Hamon doit s'assurer de rassembler largement son camp. C'est le 3ème tour des Primaires qui est en cours. Un exercice de "synthèse" qui passe par le rassemblement programmatique et humain.

Boris Faure
Français de l'étranger depuis 2002
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Rassembler ! 

Un impératif après l'exercice des Primaires qui a vu 7 candidats s'opposer "projet contre projet".

Un exercice qui n'a pourtant rien de naturel et qui réclame une véritable science de la négociation,  faite de compromis et d'autorité. 

Car il n'y à pas mille manières de "rassembler", mais seulement deux principales :

1- Intégrer des thèmes,  des "briques  programmatiques" dans le projet de Benoît Hamon. Avec deux lignes rouges : Eviter la dénaturation du coeur du programme (revenu universel, transition écologique...). Éviter aussi le simple exercice cosmétique.

Autre exercice d'equilibrisme inevitable, assurer le "service après vente" des mesures du bilan gouvernemental, en évitant l'exercice de complaisance, tout en se gardant de mettre à la corbeille cinq ans de réformes. 

Les échanges du candidat Hamon avec Bernard Cazeneuve et François Hollande cette semaine ont envoyé des signaux positifs en faveur de la "relance européenne".

C'est un sujet sur lequel notre fédération attendra le candidat même si son projet évoque la relance de la coopération intergouvernementale, il y a sans doute une ambition plus forte à montrer alors que L'Europe est menacée d'effondrement et que  la parole de la France sera très attendue après le mois de Mai par nos principaux partenaires européens. 

Les échanges avec le premier Ministre ont donné l'impression que le "devoir d'inventaire" du bilan gouvernemental éviterait de tout classer au passif. Et c'est tant mieux : La garantie jeunesse. La généralisation du tiers payant. Les créations de poste dans l'éducation...

Il y a beaucoup de choses dont nous n'avons pas à rougir. Nous avons largement exercé notre devoir critique durant ces dernieres années. Hamon devra se tourner vers l'avant et ne pas regarder trop dans le rétroviseur pour gagner.

2- qui découle du point 1

Intégrer des femmes et des hommes ayant soutenu d'autres candidats au 1er ou au second tour, integrer les  candidats battus, dans l'équipe de campagne. Car un candidat à la Présidentielle c'est un DRH qui doit étendre son influence au delà du 1er cercle de ses fidèles. 

Conclusion :

Rassembler c'est faire la synthèse. Programmatique et humaine.

Dommage que ce mot, "la synthèse" soit devenu avec le temps le synonyme d'accomodement tactique en période de Congrès. Le synonyme de molesse ou d'incohérence idéologique.

Benoît Hamon a  pour tâche impérative  désormais de réussir "sa synthèse", en renouvelant au passage la dimension de l'exercice.

 Fort de sa légitimité démocratique. Fort de la posture magnanime du vainqueur, de la hauteur de vue pour se hisser à la hauteur des enjeux europeens et internationaux qu'attendent un futur président, il doit pouvoir s'acquitter brillamment de l'exercice. 

Et réussir, en quelque sorte,  ce 3ème tour des Primaires qui est en cours...en intégrant les "sociaux democrates" qui pour certains sont encore sceptiques et attendent de voir.

L'unité de la gauche toute entière en dépend. 

Le discours d'investiture de Dimanche nous donnera des indications sur les ajustements programmatiques. Nous verrons je l'espere les briques s'emboîter. 

Et la campagne demarrer sur de bonnes bases.

Amitiés

Boris Faure 

1er secrétaire fédéral FFE PS

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

Les articles les plus lus
Journal — Violences sexuelles

À la Une de Mediapart

Journal — Culture-Idées
David Wengrow : « On semble ne plus avoir d’imagination sur ce que pourraient être les alternatives »
Pendant des milliers d’années, les humains ont expérimenté avec d’infinies variations des formes du pouvoir. Parfois saisonnier, parfois matriarcal, parfois autoritaire et brutal. Mais parfois aussi égalitaire et relativement libre, y compris à grande échelle, décrivent David Graeber et David Wengrow, dans un livre qui fait l’effet d’une bombe. 
par Jade Lindgaard
Journal — International
Soudan : un mois après, le coup d’État n’est pas achevé
En réinstallant le premier ministre dans ses fonctions, les militaires ont réussi à institutionnaliser leur putsch d’octobre. Mais un obstacle se dresse encore devant eux : la population, qui reste fortement mobilisée. Reportage à Khartoum, dans la manifestation du 25 novembre.
par Gwenaelle Lenoir
Journal — France
De Calais à l’Angleterre, les traversées de tous les dangers
Le naufrage meurtrier survenu le 24 novembre, qui a coûté la vie à 27 personnes, rappelle les risques que les personnes exilées sont prêtes à prendre pour rejoindre les côtes anglaises. En mer, les sauveteurs tentent, eux, d’éviter le plus de drames possible.
par Sheerazad Chekaik-Chaila
Journal — Culture-Idées
« Les critiques de la chasse sont très liées à la notion de civilisation »
Alors que plusieurs accidents de chasse ont relancé le débat sur cette pratique, l’anthropologue Charles Stépanoff consacre un livre saisissant à ce qui se passe dans les forêts situées à l’orée de nos villes. Entretien.
par Joseph Confavreux