Boris Faure

Français de l'étranger depuis 2002

Bruxelles - Belgique

Sa biographie
Militant syndical, associatif et politique. Je vis à Bruxelles depuis 2011 après avoir résidé à Varsovie (2006-2011) et à Albion (ile Maurice) (2002-2006)/ Spécialiste des questions de coopération culturelle, linguistique et éducative, j'ai travaillé 13 ans pour le Quai d'Orsay dans le réseau de coopération. Je travaille désormais pour le syndicat UNSA où je suis chargé des questions internationales et européennes pour les personnels exerçant hors de France. J'assume un engagement politique et militant : Elu 1er secrétaire fédéral de la Fédération des Français de l'étranger du Parti socialiste depuis novembre 2012. Élu délégué consulaire des français de Belgique en 2014. Je suis devenu conseiller consulaire en 2016.Je suis un Européen convaincu. Membre de l'association "Français du Monde". Les propos tenus sur ce blog n'engagent que moi.
Voir tous
  • Quitter Solfé

    Par
    Un message adressé à l'ensemble des militantes et militants socialistes de la Fédération des Français de l'Etranger, message qui concerne la Vente du siège du PS à Solférino
  • Un député En Marche envisage des "économies colossales " à réaliser

    Par
    Vous ne connaissez pas Alexandre Holroyd ? C'est le nouveau député des Français D'Europe du Nord. Qui a fait ses études d'économie à Londres et a travaillé aux États Unis pour un cabinet de Conseil stratégique. Après un mois à l'assemblée il vient de publier une déclaration fracassante sur les "économies colossales" à réaliser dans l'administration des Français à l'étranger
  • avis de disette sur le Quai d'Orsay !

    Par
    Le ministère de L'Europe et des affaires étrangères est le seul ministère régalien considéré comme non prioritaire dans la préparation du projet de Loi de Finance 2018... Une mauvaise nouvelle en perspective pour l'action extérieure de la France ?
  • Pendant les vacances, on détricote les crédits de l'école française à l'étranger

    Par
    Lire le JO en vacances peut avoir du bon. A force de se focaliser sur le budget des armées (annoncé à la baisse puis à la hausse. Allez comprendre), on en oublierait presque ce qui se passe ailleurs. Comme au ministère des affaires étrangères et dans son agence pour l'enseignement français à l'étranger qui semble devoir être impactée par une forte baisse de sa dotation. La rentrée sera chaude ?
  • La marginalisation politique des Français de l'Etranger est en Marche

    Par
    Pas un mot du Président et du Premier ministre sur les Français de l'étranger dans leurs discours à Versailles et devant l'assemblée nationale. J'ai envie de m'écrier, "Make French People abroad great again" - Une tribune également publiée dans le Journal en ligne des français de l'étranger, lepetitjournal.com