mot de passe oublié
11 euros par mois

Construisez avec nous l'indépendance de Mediapart

Souscrivez à notre offre d'abonnement à 11€/mois et découvrez notre application mobile disponible sur Android et iOS.

Je m'abonne
Le Club de Mediapart mer. 25 mai 2016 25/5/2016 Édition du matin

Inesthétique et mimésis. Badiou, Lacoue-Labarthe et la question de l'art

Entretien radiophonique avec Mehdi Belhaj Kacem, à propos de la publication aux Nouvelles éditions Lignes de l'ouvrage Inesthétique et mimésis. Badiou, Lacoue-Labarthe et la question de l'art.

CouvMBKweb-970e3.jpg Entretien radiophonique avec Mehdi Belhaj Kacem, à propos de la publication aux Nouvelles éditions Lignes de l'ouvrage Inesthétique et mimésis. Badiou, Lacoue-Labarthe et la question de l'art.


Tout sépare-t-il Alain Badiou et Philippe Lacoue-Labarthe ? Tout ne les sépare pas et eux-mêmes s'en sont expliqués : leur dialogue commence dès 1988 avec L'Être et l'évenement, auquel Lacoue répond à l'occasion d'une intervention au Collège international de philosophie. Réponse en forme de question :

« En réalité, je souscris bien à la "fidélité à l'être tel que le vide le nomme". Je souscris également à la nécessaire interruption du poème. Il y va, dans l'un et l'autre cas, de la possibilité de l'événement. Mais pourquoi, et c'est au fond ma seule question, devrait-ce être au profit du mathème ? N'y a-t-il pas autre chose à inventer qui transit notre "monde" ? »


L'un est un platonicien ; on peut même dire qu'il répète le geste philosophique platonicien pour notre temps . L'autre ne l'est pas ; on peut au contraire dire de lui qu'il n'est pas moins un poète qu'il n'est un philosophe. À travers cette discussion, peut-être ce « litige », dit encore Lacoue, il y va donc, aujourd'hui, de la possibilité du Poème, comme de la possibilité de la philosophie.

 

 

En interrogeant la manière dont le signifiant Platon fonctionne dans la philosophie d'Alain Badiou, Medhi Belhaj Kacem, repose la question de la forclusion du mal par la philosophie. D'autant plus que l'art, et ce depuis Sade, c'est-à-dire depuis la révolution, expose l'immonde du monde. Si le monde vient avec l'immonde, (le monde entendu ici comme production de la politique) la question politique ne saurait être simplement résorbée dans l'ontologique (le mathème) comme le propose Alain Badiou, de même que si "l'art est chose passé", ou autrement dit, si l'inesthétique est l'art débarrassé du mythe, comment alors, constituer un héroïsme non mythologique, un héroïsme politique ?



Durée : 155 min

Podcast : webradio a bout de souffle

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

Tous les commentaires
Revenir !

Construisez l'indépendance de Mediapart

onze euros par mois

Souscrivez à notre offre d'abonnement à 11€/mois et découvrez notre nouvelle application mobile.
Je m'abonne

Le blog

suivi par 19 abonnés

A Bout de Souffle