Les soignants ont «oublié» de porter leur masque au plus fort de l'épidémie !

Quelles têtes en l'air ! Le Personnel soignant a oublié de porter son masque au plus fort de l'épidémie de coronavirus ! «Le Canard enchaîné» du 29 juillet 2020

L'actualité officielle de l'épidémie de covid-19 mérite les contre  informations suivantes :

1°)-Les soignants ont oublié de porter leur masque au plus fort de l'épidémie : 

C'est "Le Canard Enchaîné" du 29 juillet 2020° qui vend la mèche. Il écrit : "Tout s'éclaire ! Si les soignants ont chopé le Covid-19  à tire-larigot, c'est qu'ils n'avaient pas de masques. Dans sa synthèse du 23 juillet, Santé Publique France livre cette implacable conclusion. (..). Exemple : Pour les soins de ville, 42% des soignants  infectés contaminés réalisaient des visites à domicile à domicile sans masque, et 64% de ceux qui participaient à ses réunions ne portaient jamais de masques" (sic)"

En clair, la Macronie opère UN TRANSFERT DE CULPABILITE, mécanisme psychologique identifié par NIETZSCHE. C'est elle et elle seule, qui est coupable et responsable de l'absence de réserve de masques au plus fort de l'épidémie (mars 2020). Et, sans vergogne, elle "charge" de ses propres turpitudes le personnel soignant obligé de venir travailler avec des poches poubelles (cf. "Le Canard enchaîné" du 29 juillet 2020).

De la même façon, la Macronie dépense des sommes et une énergie folles à faire du Professeur Didier Raoult sans arrêt "l'éternel coupable" : alors que ce dernier, en testant massivement, préconisant un protocole à base de chloroquine et d'antibiotique a incontestablement sauvé la vie de milliers de marseillais contaminés. Conséquence : le taux de létalité marseillais est cinq fois inférieur à celui des hôpitaux de Paris, où on a catégoriquement refusé de tester et soigner à la chloroquine. Il s'agit là encore d'un transfert de culpabilité du vrai coupable (la caste au pouvoir) sur un faux coupable : en l'espèce, le Professeur Raoult. Résultat : ce  dernier a choisi de se taire, car Macron le menace, s'il parle, de lui sucrer les aides publiques à l'IFU qu'il dirige.

2°)-La Macronie attaquée en Justice, au motif qu'elle s'est "abstenue volontairement de prendre des mesures propres à combattre un sinistre".

Deux mots sur la procédure juridique engagée par Fabrize Di Vizio, spécialiste des scandales médicaux, représentant le collectif de médecins 19. Celui-ci a saisi la Cour de Justice de la République, pour y assigner Philippe, Buzyn et Véran, De son côté, il attaque Salomon, qui n'est pas Ministre, devant le Parquet de Paris.

Di Vizio se fonde sur l'article 223-7 du code pénal, punissant "l'abstention volontaire de prendre des mesures propres à combattre un sinistre" (sic).

 La caste au pouvoir a eu une passivité coupable à ne pas soigner le Peuple français, analyse l'avocat Fabrize di Vizio, 

Cet article a été utilisé une première fois dans le cadre de l'affaire de l'Erika. Cet article criminalise une abstention, quand bien même cette abstention n'aurait pas entraîné de victimes, ce qui n'est pas le cas dans la présente affaire du Covid-19 (presque 40 000 décès). Le simple fait de s'être abstenu de prendre des mesures pour combattre le sinistre est punissable.

Les personnes critiques vis à vis de la gestion calamiteuse de l'épidémie de coronavirus, -ainsi, Fabrize Di Vizio raconte comment le virus circulait fort à la mi-février, alors que les gens étaient tassés dans le métro ou le BUS sans masques ni geste barrière, et je parle d'expérience !-, donc  les personnes critiques disposent donc avec ce recours d'une base juridique solide, claire, irréfutable selon moi.

3°) -Il n'y a pas de "deuxième vague" :

Le Gouverne MENT. Il nous fait croire à une "seconde vague" de covid-19, justifiant un nouveau confinement. Les chiffres sont clairs :  selon les derniers chiffres disponibles du site "¨Plus d'infos sur le covid-19", on compte au 31 juillet, +3 376 contaminations et 15 personnes en réanimation. Le nombre de décès n'est pas signalé mais ne peut logiquement excéder 15. Aucun rapport avec les chiffres du mois de mars. On rappelle que ces chiffres étaient de 22 000 contaminations et 600 décès par jour, au plus fort de l'épidémie. La gestion par la peur voulue par la Macronie est donc un bobard de première grandeur, piège grossier dans lequel il convient de ne pas tomber.

4°)-A ce stade, la priorité est de  remobiliser femmes et hommes désorientés par les mensonges des médias menteurs :

A ce stade, certains de mes camarades estiment qu'il y aurait un complot mondial derrière cette épidémie (cf déclarations du Forum de Davos). Quand bien même il y aurait complot mondial et non pas stratégie concertée au niveau de la Macronie, cela ne change guère la donne et les priorités en France : le problème number one est de remobiliser femmes et hommes désorientés par le confinement et la fausse "gôche" : PS, EELV, FI...!

Très modestement, c'est ce que tente de faire notre Rassemblement "Le Peuple d'abord", laboratoire d'idées regroupant les Insoumis démocrates, les Franchement insoumis, le courant interne/externe à la FI "Rupture, Pouvoir aux insoumis", le PRCF, le PARDEM et de CNSJS. Son porte-parole est Jacques Généreux, ou Jacques Sapir ou Jacques Cotta.

Voilà pourquoi nous avons rédigé un programme de rupture avec le capitalisme en 20 points. Il demande notamment le retour à une médecine humaniste soignant tous les malades, indépendamment de la rentabilité du soin et de l'argent que peuvent se faire les labos, rétrogradés à la dernière place, et bien sûr nationalisés.

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.