Brigitte pascall
Auteur indépendant d'écrits politiques
Abonné·e de Mediapart

2582 Billets

0 Édition

Billet de blog 21 avr. 2014

Brigitte pascall
Auteur indépendant d'écrits politiques
Abonné·e de Mediapart

LISTE DES ECONOMISTES FAVORABLES A UNE SORTIE DE L'EURO

Brigitte pascall
Auteur indépendant d'écrits politiques
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Altereconomie du 17 avril : LISTE DES ECONOMISTES FAVORABLES A UNE SORTIE DE L'EURO :
1)- Brigitte PASCALL : Tres gentiment, Souria ALEPP me communique la liste de tous les economistes heterodoxes, favorables a la sortie de l'euro. Cette liste, tres bien faite, comprend : Frederic LORDON, Jacques GENEREUX, que l'on ne presente plus, deux prix Nobel d'economie americaine, Paul KRUGMAN et Joseph STIGLITZ, dont nous publions regulierement les analyses (stimulantes) sur ce mur. Parmi les absents, je note Andre-Jacques HOLBECQ, qui depense pourtant beaucoup d'energie a defendre l'idee d'une sortie de l'euro...Comme on le voit, ils sont tres nombreux, de tous les pays, disposant, comme aurait dit Pierre BOURDIEU d'un "capital social" important, d'une place officielle dans le champ economique et mediatique. Ce ne sont donc pas des agents "minoritaires", que l'on peut rejeter d'un revers de la main. 
A partir de la, vouloir traiter par le mepris (ou par le silence) l'idee d'une sortie de l'euro est une grave erreur d'appreciation politique. En cela, les textes "programmatiques" du FDG pour la campagne des Europeennes, ecrits par on ne sait qui, faisant l'embargo sur cette question capitale, feraient rigoler de pitie un enfant de 4 ans, tant ce qu'ils racontent ont trois guerres de retard sur le debat actuel. Je suis tres pessimiste sur le score que va realiser le FDG aux Europeennes de 2014. "On n'arrete pas la force d'une idee, quand son heure est venue" ecrivait si justement Victor HUGO. Je souhaite que la position de JLM, beaucoup plus ouverte, "en cas de desaccord avec Merkel, faire trancher la question sortir ou non de l'euro) par le Peuple francais" figure dans les tracts FDG distribues sur les marches : l'hypothese contraire (tract Ile-de-France appelant a "refonder l'Europe'), reviendrait a se prendre une raclee meritee le soir du 25 mai : AVIS AUX EUROPEISTES QUI ME LISENT (Boccara en particulier)...!!!
2)- LISTE NON-EXHAUSTIVE d’économistes envisageant la dissolution de l’euro comme une possibilité. 
Florin Aftalion, professeur émérite à l’ESSEC
Vincent Brousseau, Diplômé de l’École Normale Supérieure de Saint-Cloud et titulaire de deux doctorats, l’un en mathématiques et l’autre en économie, a travaillé pendant 15 ans à la Banque centrale européenne (BCE) et était, jusqu’au 1er janvier 2014, l’un des deux économistes français du département de la politique monétaire. 
Alain Cotta, économiste, professeur à HEC et à Dauphine 
Dominique Garabiol, diplômé de l’ESSEC et docteur ès sciences économiques, commença sa carrière à la Banque de France en 1981. En 1986, il devint chef de la section des études au secrétariat général de la Commission bancaire. 
Jacques Généreux, Professeur d’économie à Science po Paris
Jean-Pierre Gérard, Ancien membre du Conseil de la Politique Monétaire, il est Président du club des N°1 mondiaux français à l’exportation 
Gael Giraud, Chargé de Recherches (1re Classe) au CNRS. Chercheur associé à l’École d’économie de Paris et consultant scientifique
Brigitte Granville, Professeur d’économie internationale et d’économie politique à la « School of Business and Management », Queen Mary, University of London. 
Gérard Lafay, Professeur émérite de sciences économiques, Paris II 
Frédéric Lordon, Directeur de Recherche au CNRS, Directeur d’Etude à l’EHESS 
Bernard Maris Professeur des universités à l’Institut d’études européennes de l’université Paris-VIII. Il a également enseigné la micro-économie à l’université d’Iowa (États-Unis) et à la banque centrale du Pérou, membre du conseil général de la Banque de France
Jacques Mazier, Professeur de sciences économiques, Université de Paris 13 
Bruno Moschetto, professeur de sciences économiques à HEC 
Philippe Murer, professeur de finance à l’Université Paris 1. 
Steve Ohana, professeur assistant en finance à ESCP Europe. Il est diplômé de l’Ecole Polytechnique.
André Orléan, administrateur de l’INSEE en 1974, puis directeur de recherche au CNRS en 1987. Directeur d’Etude à l’EHESS. 
Christophe Ramaux, économiste français, Maître de Conférences à l’Université Paris I et chercheur au Centre d’Économie de la Sorbonne.
Jean Jacques Rosa, Professeur émérite d’économie et de finance à Science Po Paris.
Jacques Sapir, Directeur d’Etude à l’EHESS.
Henri Sterdyniak, Directeur du Département économie de la mondialisation de l’OFCE, ancien administrateur de l’INSEE. 
Jean-Pierre Vesperini, Agrégé de sciences économiques (major), Professeur d’économie à l’université de Rouen, ancien membre du Conseil d’Analyse Economique auprès du Premier Ministre. 
Philippe Villin, banquier d’affaires, ancien élève de l’Ena. 
Rolf Hasse, professeur d’économie à l’Université de Hambourg Forces Armées Fédérales (1981-1998) et à l’Université de Leipzig (1998-2006). Directeur de l’Europa-Kolleg Hambourg (1992-1998). 
Hans-Olaf Henkel, ancien président de la Fédération des Industries Allemandes, Professeur d’Economie à l’Université de Mannheim. 
Wilhelm Nölling, diplomé des Universités de Berkley et de Hambourg, ancien professeur d’économie à l’ Académie des sciences économiques et politiques, Hambourg.
Thilo Sarrazin ancien membre du directoire de la Deutsche Bundesbank
Wolf Schäfer, ancien professeur de sciences économiques à l’ Université Helmut Schmidt à Hambourg
Hans Werner Sinn, président de l’Institut für Wirtschaftsforschung (ifo), membre de la National Bureau of Economic Research à Cambridge, Massachusetts. 
Joachim Starbatty, professeur émérite de sciences économiques à l’ Université de Tübingen
Alfred Steinherr, ancien économiste en chef de la Banque européenne d’investissement, Professeur à la « School of Economics and Management » de l’Université Libre de Bozen-Bolzano, Italie.
Geminello Alvi, membre du Conseil national de l’Economie et du Travail, ancien économiste à la Banque d’Italie et à la Banque des règlements internationaux 
Bruno Amoroso, professeur d’économie.
Alberto Bagnai, Professeur associé d’économie politique à l’université G. d’Annunzio et L. Da Vinci de Chieti.
Claudio Borghi Aquilini, économiste et chroniqueur, professeur à l’Université catholique du Sacré-Cœur – Milan 
Emiliano Brancaccio professeur d’économie à l’Université de Sannio à Bénévent
Sergio Cesaratto Professeur à l’Université de Sienne, Département d’économie et de statistique. 
Nino Galloni membre du conseil des commissaires de l’Institut national de sécurité sociale, ancien professeur aux Universités de Milan, de Modène, et de Rome
Vladimiro Giacché, président du Centro Europa Ricerche
Giuseppe Di Taranto, Professeur d’économie et d’histoire à la « Libera Università Internazionale degli Studi Sociali »
Antonio Maria Rinaldi, Professeur de Corporate Finance à luniversitéGabriele d’Annunzio
Tancioni Massimiliano Professeur d’économie, Université La Sapienza de Rome
Marco Passarella, économiste, université de Leeds
Cesare Pozzi professeur d’économie appliquée à l’Université de Foggia
Andrea Ricci professeur d’économie à l’Université d’Urbino
Paolo Savona, professeur de politique économique à la Carli Université LUISS-Guido de Rome, diplômé du MIT. https://www.youtube.com/watch?v=am63xpc

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Agriculture
Politique de l’eau : il faudra « passer par des interdictions »
La carte n’a pas bougé depuis cet été : 93 départements sont toujours en alerte sécheresse et de nombreux arrêtés empêchent les prélèvements d’eau habituels. L’agriculture pourra-t-elle continuer de consommer comme avant ? Entretien.
par Amélie Poinssot
Journal — Agriculture
Changeons cette agriculture prédatrice
L’été est terminé. Mais la sécheresse continue. Les nappes souterraines mettront des mois à retrouver leur niveau normal. Il est temps de réduire la consommation d’eau de l’agro-industrie. Parti pris en vidéo.
par Amélie Poinssot
Journal — Défense
Défense française : le débat confisqué
Le ministre des armées répète que les questions militaires sont l’affaire de tous. En France, en 2022, tout le monde n’est pourtant pas invité à en débattre.
par Justine Brabant
Journal
« Bloc syndical » policier : un mariage scellé par Alliance et béni par Darmanin
Treize syndicats de police ont annoncé leur rapprochement en vue des prochaines élections professionnelles. Mercredi, à la Bourse du travail de Paris, le ministre de l’intérieur s’est félicité de cette union née à l’initiative d’Alliance, une organisation très ancrée à droite.
par Pascale Pascariello

La sélection du Club

Billet de blog
La diffamation comme garde-fou démocratique ?
À quoi s’attaque le mouvement #MeToo par le truchement des réseaux sociaux ? À la « fama », à la réputation, à la légende dorée. Autrement dit à ce qui affecte le plus les femmes et les hommes publics : leur empreinte discursive dans l’Histoire. Ce nerf sensible peut faire crier à la diffamation, mais n’est-ce pas sain, en démocratie, de ne jamais s’en laisser conter ?
par Bertrand ROUZIES
Billet de blog
Ceci n'est pas mon féminisme
Mardi 20 septembre, un article publié sur Mediapart intitulé « Face à l’immobilisme, les féministes se radicalisent » a attiré mon attention. Depuis quelque temps, je me questionne sur cette branche radicale du féminisme qu’on entend de plus en plus, surtout dans les médias.
par Agnès Druel
Billet de blog
Il n’y a pas que la justice qui dit le juste
Dans les débats sur les violences sexistes et sexuelles, il y a un malentendu. Il n’y a pas que l’institution judiciaire qui dit le juste. La société civile peut se donner des règles qui peuvent être plus exigeantes que la loi. Ce sont alors d’autres instances que l’institution judiciaire qui disent le juste et sanctionnent son non respect, et ce n’est pas moins légitime.
par stephane@lavignotte.org
Billet de blog
Cher Jean-Luc
Tu as dit samedi soir sur France 2 qu’on pouvait ne pas être d’accord entre féministes. Je prends ça comme une invitation à une discussion politique. Je l'ouvre donc ici.
par carolinedehaas