La popularité de Raoult à son zénith !

La pétition de soutien au Professeur Raoult atteint aujourd'hui plus de 175 000 signatures ! Article rédigé par Radu Portocala et Brigitte Pascall

1°)-Brigitte Pascall : LA POPULARITE DE RAOULT A SON ZENITH !

La pétition de soutien au Professeur Raoult atteint aujourd'hui plus de 175 000 signatures !

J'avais défendu cette même pétition avec mon amie Daniele Bertrand, lorsqu'elle en faisait moins de 15 000, au mois d'octobre 2020.

Progression inespérée, montrant que, malgré tous les coups de poignards dans son dos lancés par Macron lui-même et ses sbires, les noms d'oiseau reçus ici et là : "charlatan"(sic), "opposant de salon"(sic), Didier Raoult reste très populaire dans l'esprit des français : car il veut véritablement soigner et guérir les femmes et les hommes contaminés par le Covid-19.

Tout le contraire du Gouvernement actuel acheté par les labos ! Comme écrit avec lucidité Dominique Kern : "Le Remdesivir est une arnaque. Ils (la Macronie) jouent avec l'argent du contribuable européen. C'est aussi pour cette raison qu'ils interdisent la chloroquine, parce qu'ils ne peuvent spéculer dessus...Le problème c'est qu'à ce casino royal, ils jouent avec la vie des peuples et avec l'argent des états...La gestion du covid est une énorme escroquerie en bande organisée mondialement" (sic).

Popularité de Raoult, dont je me réjouis infiniment. D'ailleurs, ce n'est pas un hasard : lorsqu'il monte à Paris, il est obligé de se déguiser, pour ne pas avoir à signer d'autographes ou faire des selfies (cf Le Canard enchainé de fin octobre).

Comme disait la mère de Napoléon : POURVOU QUE CA DOURE !

 2°)-Radu Portocala : Pendant des mois, le Remdesivir des laboratoires Gilead nous a été annoncé, promis, loué. C’était le médicament-miracle (et très cher) qui allait sauver l’humanité du fléau. Certes, il n’avait pas vraiment été testé; certes, il a été compris bien vite que ses effets secondaires sur les reins et le foie sont sévères; mais qu’importe: il allait, toute même, nous débarrasser de cette saleté de maladie.

Il fallait, donc, acheter cette merveille pharmaceutique, s’inscrire sur une liste d’attente, réserver toutes les doses disponibles. L’Union européenne, bien entendu, a gagné le gros lot: Remdesivir pour plus d’un milliard d’euros. Plus modestes, divers gouvernements se sont vus attribuer des stocks moindres.

Ce qui est curieux, c’est que, pendant cette explosion d’euphorie, diverses études montraient non seulement l’inefficacité de ce médicament, mais aussi ses risques rénaux et hépatiques. Aucune importance! Les hommes politiques et les hommes d’affaires avaient décidé que Gilead devait absolument gagner des milliards - et Gilead les a gagnés.

Maintenant, l’OMS vient de dire que le Remdesivir n’était pas recommandable. On ne l’utilisera donc pas. Et tant pis pour l’argent jeté par la fenêtre.

https://l.facebook.com/l.php?u=https%3A%2F%2Fwww.mesopinions.com%2Fpetition%2Fsante%2Fsoutien-pr-raoult-contre-medecins-ont%2F103563%3Fsource%3Dfacebook%26fbclid%3DIwAR3cb9kqqRLQgp2st_RUD1Bz6STkQLPZl9yQGf5q2-gPnpq9UOgWij7KwU8&h=AT3_VtX8JmOaZCNrXvYo6odOvy4Q5TFuYmrcY7oOaFMPVJTmUOcxBAKaOJ2wBzvnp_qfy6M2Y9O5A2GdHf2S26R5bG3MyU3blRzj3s7M3M2XfWRe5jHsVNoDoM69NoddOKs2&__tn__=%2CmH-R&c[0]=AT1ZQdkjvyYCAneNNQWJ4yAuSdCeTlB8fKfHGH-jC7odNoUoaQV5svFEE_gpKfuWhzwcA3aYQM5q1veVEUnbGUC_weT2OK8agWE35g24PwaEdnUpBd7t0drkd2uKmGTw6Eds0UGO-xHcDD79Kp-E5HpwOVg

 

fenêtre !Pétition : Soutien au Pr Raoult contre les Médecins qui ont porté plainte contre lui à l’ordre des médecins

 

 https://l.facebook.com/l.php?u=https%3A%2F%2Fwww.mesopinions.com%2Fpetition%2Fsante%2Ffaut-ecouter-professeur-raoult%2F82737%3Fsource%3Dfacebook%26fbclid%3DIwAR3iMD8ScFdaukv7bH9e_6lulyPLHFPpBzeNAsecMyuqnqwLbCyk5OEgo_A&h=AT0oaBztndXXgh99xVPXJ4rU9Zl1dPmwXoy9qg_SuZWJUAzJROw7pt1ROe6BIMBu5FuCI7ELln2e3Ya98SrypM-aDWiBicIL15MYj82iGGTbIiD_3JyQ48fuO6sxdFkJFnM7&__tn__=H-R&c[0]=AT1KSiCzkhjGh0UQL3tu3KZ_-kbYh1gf5gSfiT5nMy_opwz0CwN-LXSk40LpJgK1Ps1y2HF8-emGWfd8JRS8ZC4KiVLjzdnNPHNsHeC8ip_RWsNZF4Sd77yEL-HV_3-dwljzJsohSuM4ZIS6RFTu2qZpjQ

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.