Raoult, figure du neuf en politique !

RAOULT, FIGURE DU NEUF EN POLITIQUE !

1°)-Romain Arrix : Raoult est certes une personnalité qui a émergé malgré elle. Si aujourd'hui il a un discours aussi offensif contre le pouvoir c'est qu'il est attaqué de toutes parts et qu'il n'est pas homme à ne pas se défendre.

Il ne veut absolument pas du pouvoir, il est juste embarqué dans un engrenage des événements se confrontant à sa nature profondeur. Ça le rend d'autant plus désirable. Parmi les politiques qui le soutiennent Asselineau et Philippot aucun ne semblent pouvoir avoir sa crédibilité et sa notoriété. Asselineau a un affaire de moeurs sur les bras et il a une stratégie est très contestée chez les siens.

Philippot a aussi le handicap d'avoir un mouvement politique émergeant et d'être associé par son passé au RN. Ce dernier a moins de handicap et à su, même discrètement car il part de bas, sortir son épingle du jeu dans la situation.

Quoiqu'il en soit force est de constater à travers ses personnalités qui ont une critique cohérente de la situation, il n'y a personne à gauche. Aucune personnalité n'à émergé réellement des gilets jaunes.

C'est sans doute la faute de FI et sa stratégie PS bis qui a empêché la convergence du mouvement vers le champ politique. Les souverainistes de FI épurés depuis 2017 restent toujours inaudibles dans le débat public et n'ont eut aucun discours sur cette crise épidémique. On peut reprocher à Mélenchon de les avoir virés comme des malpropres mais jusqu'à présent ils se sont montrés incapables de se rendre visibles dans le débat politique.

 2°)-Brigitte Pascall : On voit que tu ignores la concurrence XXL qui règne en politique depuis Giscard/Mitterrand/Chirac. Ces trois hommes politiques ont bougé les curseurs de la concurrence à des niveaux inouïs. Ils ont passé leur vie, rien qu'à conquérir le Pouvoir : trois fois pour Mitterrand et Chirac ! C'étaient des professionnels de la prise de Pouvoir. Et lorsqu'ils ont été enfin aux affaires, ils se sont révélés être très médiocres.

L'autre jour, dans Le Monde, Coquebrelle s'en prenait à Djordje Kuzmanovic "et les 50 militants de République souveraine" (sic) pour tout argument !

JAMAIS LA DIFFICULTE A PRODUIRE DU NEUF EN POLITIQUE N'A ETE AUSSI GRANDE ! Voilà pourquoi est, ô combien précieuse une figure comme Raoult, neuve de toutes les crapuleries, corruptions des partis et formations de gauche : biberonnant au dispositif de financement de la vie politique : 22 millions d'euros rien que pour la FI...

Lorsque tu écris : "Il (Raoult) ne veut absolument pas du pouvoir" (sic), tu n'en sais rien. Quand bien même ce serait le cas, notre rôle à nous, militants du rassemblement "Le peuple d'abord"(1), est de le convaincre de franchir le gué, avec des militants aguerris autour de lui sur tous les sujets.

Il y a chez Raoult une envie de faire de la Politique, mener des réformes profondes dans le pays, lorsqu'il ne sera plus directeur de l'IFU. A lui de savoir bien s'entourer. A ce moment là, les "souverainistes épurés de la FI" , dont tu parles, serviront d'intellectuel collectif, bien mieux que Philippot ou Asselineau, qui ne représentent qu'eux même. Sans leurs casseroles multiples. J'ai une grande confiance et admiration dans les militants de l'UPR, dont je partage beaucoup d'analyses. Ils lisent beaucoup, sont très actifs sur les réseaux sociaux et dans la rue : mais, depuis le scandale dont il est l'objet, jusqu'où Asselineau les représente-ils ?

3°)-Romain Arrix . Brigitte Pascall je pense aussi que le créneau souverainiste et social est aujourd'hui le plus porteur électoralement et idéologiquement mais personne n'arrive à y émerger.

 4°)-Brigitte Pascall : Les autres libéraux et gauche du capital se serrent les coudes. Suivez mon regard :

Mélenchon occupe un terrain faussement critique : critiques de 25ème importance, gauche critique qu'il n'assume pas ! Comme on disait dans les années 70 : "tout ce qui bouge n'est pas rouge !" . Lorsque Corbière critique sur LCI l'évacuation d'un camp d'immigrés, façon homme de gauche de carte postale.

Il ne dit pas un mot sur la belle manifestation de samedi à Trocadéro contre la loi sécurité globale, où les Directions de la CGT, FI, PS, PCF étaient absentes. J'espère que les organisateurs de cette manif (Gilets Jaunes, ATTAC, SUD, minoritaires de la CGT et de FO) vont se structurer et organiser d'autres mobilisations.

Ce que je peux dire à mon modeste niveau, c'est que la réussite des mobilisations de samedi a frappé les têtes et les coeurs !

En Politique, il faut avoir le coeur bien accroché. Comme analyse avec lucidité Alain Badiou, la France est une opposition dialectique entre de grands moments de la Réaction, suivis aussitôt de bouleversements révolutionnaires.

Après les années d'hiver libérales et cupides, le seul règne du profit, que nous avons hélas connus, de Mitterrand à Macron, on peut prédire valablement un changement majeur et l'avènement d'un projet social, où chacune, chacun aura une vie décente et joyeuse.

Raoult peut parfaitement incarner ce revirement populaire.

(1)-Le Rassemblement "Pouvoir au Peuple" regroupe le PCRF, le PARDEM, le CNSJS, les "Insoumis démocrates", les "Franchement insoumis", le courant interne/externe à la FI : "Rupture, Pouvoir aux insoumis". Le porte-parole pourrait être Jacques Généreux ou Jacques Sapir ou Jacques Cotta.

Son programme en 23 points préconise notamment une sortie de la zone euro en plan A. Une politique de relance keynésienne à partir de l'augmentation substantielle des salaires, de nature à créer des centaines de milliers d'emplois. La création de 2 millions d'emplois pour les jeunes et chômeurs de longue durée dans le secteur associatif.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.