Brigitte pascall
Auteur indépendant d'écrits politiques
Abonné·e de Mediapart

2583 Billets

0 Édition

Billet de blog 25 janv. 2017

MACRON AURAIT DILAPIDE A SON PROFIT L'ARGENT PUBLIC... !

Brigitte pascall
Auteur indépendant d'écrits politiques
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

MACRON AURAIT DILAPIDE A SON PROFIT L'ARGENT PUBLIC... !

Macron aurait utilisé 120 000 euros publics de Bercy en 2016, pour financer des diners de campagne payés par le contribuable. De plus, une partie du temps passé par Macron à Bercy aurait servi à recevoir des écrivains, journalistes, philosophes, sans aucun rapport avec sa fonction de Ministre de l'Economie. C'est ce qu'expliquent les journalistes Frédéric Says et Marion L'Hour dans un livre à paraitre sur Macron. Si ces deux faits sont avérés, il s'agit de deux vols manifestes de l'argent publics, de la part de celui qui promettait, que pas un seul euro du budget de l'Etat ne serait utilise pour sa campagne. Participant du même bain boueux et sale du socialisme au pouvoir : celui qui rouille toute morale du Bien et du Mal, invalide toute idée de grande politique pour une société moins inégalitaire, plus juste. Consacre le vol des deniers publics et la mollesse d'âme comme le B. A. BA de l'engagement politique.

Ne reste plus qu'un bonimenteur, manipulateur, voleur de bas étage, repeint vitesse grand V par les journalistes a sa botte en "french Obama"(sic) ayant "une stature d'homme d'Etat"(re-sic) : une panoplie de circonstance, histoire de faire oublier la face obscure du personnage. Ce matin, BFM-TV nous sert même un reportage sur "le succès des bus Macron" (sic) : sans commentaire. Ne reste qu'un imposteur déclarant "vouloir changer la façon de faire de la politique" : alors que, précisément, il en reproduit toutes les lâchetés, toutes les compromissions, dont le Peuple français ne veut plus.

Macron au Pouvoir, ce serait le statu quo intégral, l'immobilisme politique et social d'une société française 2017 plus inégalitaire que jamais : dont la seule fonction serait de permettre aux plus riches de le devenir encore plus. Faisant basculer encore plus les Classes populaires et une partie de la Classe moyenne dans la misère, diminution forcenée de l'emploi vu comme un simple cout, oblige ! Comme le montre le plan social d'André et de "La halle aux chaussures" : 500 salaries sacrifiés dans les deux cas.

Tandis que les pauvres n'auraient même pas d'argent pour se payer leur chauffage, comme cette pauvre femme morte de froid a Toulouse, dans un appartement ou il faisait moins de 10 degrés.

A nous de réinventer un avenir collectif meilleur, une vie décente, simple et joyeuse pour chaque français. Avec pour seul fil rouge, un objectif que nous ne lâcherons jamais : UNE VIE DECENTE POUR TOUS !

Emmanuel Macron aurait financé sa campagne avec l'argent du ministère de l'Economie

Un livre de révélations à paraître affirme que le candidat d'En Marche ! aurait employé les moyens mis à sa disposition par Bercy pour financer des dîners de…

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — France
Covid long : ces patientes en quête de solutions extrêmes à l’étranger
Le désespoir des oubliées du Covid-19, ces Françaises souffrant de symptômes prolongés, les pousse à franchir la frontière pour tester des thérapies très coûteuses et hasardeuses. Dans l’impasse, Frédérique, 46 ans, a même opté pour le suicide assisté en Suisse, selon les informations de Mediapart.
par Rozenn Le Saint
Journal — Extrême droite
L’extrême droite et ses complicités tacites
Au lendemain de l’agression de journalistes et de militants antiracistes au meeting d’Éric Zemmour, les rares condamnations politiques ont brillé par leur mollesse et leur relativisme. Au pouvoir comme dans l’opposition, certains ne luttent plus contre l’extrême droite : ils composent avec elle.
par Ellen Salvi
Journal
Sylia (SOS Racisme) : « On n’avait pas anticipé la violence de la réaction de la salle »
Ce soir, retour sur le meeting d’Éric Zemmour à Villepinte avec notre reportage et notre invitée, Sylia, militante de SOS Racisme. De la violence dehors, de la violence dedans, et de nouvelles preuves que le candidat de l’extrême droite est bien, aussi, le candidat de l’ultradroite. Retour également sur les enquêtes « Congo hold-up » avec nos journalistes, Justine Brabant et Yann Philippin.
par à l’air libre
Journal — Social
La souffrance à tous les rayons
Le suicide de la responsable du magasin de Lamballe, en septembre, a attiré la lumière sur le mal-être des employés de l’enseigne. Un peu partout en France, à tous les niveaux de l’échelle, les burn-out et les arrêts de travail se multiplient. La hiérarchie est mise en cause.
par Cécile Hautefeuille et Dan Israel

La sélection du Club

Billet de blog
Lettre ouverte du peuple kanak au peuple de France
Signé par tous les partis indépendantistes, le comité stratégique indépendantiste de non-participation, l’USTKE et le sénat coutumier, le document publié hier soir fustige le gouvernement français pour son choix de maintenir la troisième consultation au 12 décembre.
par Jean-Marc B
Billet de blog
1er décembre 1984 -1er décembre 2021 : un retour en arrière
Il y a 37 ans, le drapeau Kanaky, symbole du peuple kanak et de sa lutte, était levé par Jean-Marie Tjibaou pour la première fois avec la constitution du gouvernement provisoire du FLNKS. Aujourd'hui, par l'entêtement du gouvernement français, un référendum sans le peuple premier et les indépendantistes va se tenir le 12 décembre…
par Aisdpk Kanaky
Billet de blog
Pourquoi ne veulent-ils pas lâcher la Kanaky - Nouvelle Calédonie ?
Dans quelques jours aura lieu, malgré la non-participation du peuple kanak, de la plupart des membres des autres communautés océaniennes et même d'une partie des caldoches. le référendum de sortie des accords de Nouméa. Autant dire que ce référendum n'a aucun sens et qu'il sera nul et non avenu.
par alaincastan
Billet de blog
Ne nous trompons pas de combat
À quelques jours du scrutin du 12 décembre, il importe de rappeler quel est le véritable objet du combat indépendantiste dans notre Pays. Ce n’est pas le combat du FLNKS et des autres partis indépendantistes contre les partis loyalistes. Ce n’est même pas un combat contre la France. Non, c’est le combat d’un peuple colonisé, le peuple kanak, contre la domination coloniale de la République française qui dure depuis plus d’un siècle et demi.
par John Passa