Coïncidence entre le calendrier de Macron et celui des Etats-Unis !

COÏNCIDENCE ENTRE LE CALENDRIER DE MACRON ET CELUI DES ETATS-UNIS !

 1°)- Jilles Lazardeux : Dans le discours du Président Français Emmanuel MACRON les dates du 15 décembre 2020 et du 20 janvier 2021 sur la crise du CID 19 et de ses mesures sanitaires, je remarque une coïncidence de calendrier avec les USA !! 15 décembre (lendemain de fin élection) et 20 janvier date du Président qui s installe ou se réinstalle.

Voyez comme tout est lié en politique et que nous dépendons bien de la politiques Américaine et mondialiste. Vous avez dit BIZARRE, BIZARRE !

2°)- Brigitte Pascall : je partage 5 sur 5 l'analyse de Jilles : visiblement, les dates du déconfinement français ont été calées sur l'agenda états-unien : 15 décembre 2020 (désignation du nom du vainqueur aux élections américaines) et 20 janvier 2021 : date d'intronisation du nouveau Président américain.

J'irai même encore plus loin. Le "confinement" n'est pas une mesure politiquement "neutre". C' est une décision profondément anti économique : 1 428 plans sociaux, un million de chômeurs supplémentaires constatés lors du premier confinement. Le confinement vise à nous rapprocher du "grand reset" imaginé par le camp démocrate. Et à casser psychologiquement le Peuple français, afin qu'il en se révolte pas.

Inversement, le "déconfinement" doit s'analyser comme "un retour à la normale", tant sur le plan sanitaire qu'économique. Par exemple, les commerces vont pouvoir rouvrir, leurs salariés travailler.

Comme dit Pierre-Yves Rougeyron, la loi Sécurité globale a été pris par macron, afin d'armer juridiquement le Pouvoir en place face à un mouvement social français sensé émerger après le second confinement (voir vidéo du 23 novembre 2020). La macronie s('attend à une explosion sociale après le 20 janvier.

Donc, si Macron a pris comme dates butoirs les 15 décembre et 20 janvier, c'est qu'il pense que Trump a dores et déjà gagné, compte tenu de l'ampleur des fraudes massives : la découverte des machines Dominion avec un coefficient de 1,25 pour Biden et de 0,75 pour Trump (cf déclarations de Sidney Pöwell).

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.