L'URGENCE SOCIALE D'ABORD : 7,4 MILLIONS DE PERSONNES VIVENT AVEC UN MINIMA SOCIAL !

L'URGENCE SOCIALE D'ABORD : 7,4 MILLIONS DE PERSONNES VIVENT AVEC UN MINIMA SOCIAL ENTRE 400 ET 800 EUROS PAR MOIS...!

L'étude de la DREES (1) le confirme : fin 2014, 4,1 millions de personnes percevaient l'un des 9 minima sociaux en vigueur. Soit au total, si on ajoute les conjoints et les personnes à charge, 7,4 millions de français : 1 FRANCAIS SUR 9...!

4 minimas regroupent 96% des allocataires :
1) - Le RSA socle.
2) - L'allocation de solidarité aux personnes âgées (ASPA),
3)- L'allocation aux adultes handicapés (AAH),
4)- L'allocation de solidarité spécifique (ASS).

Le nombre de bénéficiaires de minimas sociaux a augmenté de +2,7% par rapport à l'année dernière. Comme il parait loin le temps où les bénéficiaires du RMI (1988-2008) plafonnaient à un million, ce qui d'ailleurs scandalisait déjà nombre de français... !

Mais il est vrai que le nombre de Rmistes circulait librement dans les télévisions du Pouvoir. Je me souviens que le mot "Rmiste" est tout de suite entré dans les têtes et dans le langage populaire, suite à la publication de la loi du 1er décembre 1988 créant le RMI. Les français les regardaient avec compassion et sympathie, comme l'expliquent Serge Paugam et Nicolas Duvoux dans leur ouvrage "La régulation des pauvres", Du RMI au RSA, édition PUF, 2008.

Aujourd'hui pas du tout : l'indifférence, voire la polémique sur les "assistés" (Vauquiez) a créé un racisme anti pauvre, dont personne ne s'émeut. Surtout, les gens ignorent totalement les chiffres de la DREES comptabilisant le nombre de personnes vivant avec un minima social. Si les gens savaient que le nombre de bénéficiaires de l'allocation du RMI a été multiplié par 4, en réalité par 7,4, si on ajoute les conjoints et les personnes à charge, la nouvelle serait l'équivalent d'un accident nucléaire force 9...!

Il existe beaucoup de misères, de souffrances dans ces vies minuscules, volontairement ignorées de tous, et qui n'intéressent pas le champ politique : y compris ceux qui représentent la gauche critique, refusant de comprendre au sens fort de ce terme la société paupérisée, dans laquelle nous vivons. Les médias menteuses aussi, détenues par 10 milliardaires, préfèrent parler des gens qui pétillent. Et des faits divers dont le nombre dans les médias a augmenté de +73%.

Il est patent que la révélation de la réalité exacte du nombre de personnes, vivant avec 400 euros par mois, venait à être connue de ce qu'on appelle "le grand public", la société libérale tomberait comme un château de cartes ! Un dirigeant britannique disait à propos de la guerre de 14-18, "si les gens savaient ce qui se passe au front, la guerre s'arrêterait immédiatement !" Il en est de même de la pauvreté, camouflée par le pouvoir politico-médiatique. Et tous les hommes politiques qui participent de cette cécité collective, invoquant d'autres thématiques comme l'écologie, sont aussi responsables de ce Grand Mensonge, qu'on nous jette à la figure, en guise de rideau de fumée...!

PS : 1°)- DREES : Direction de la Recherche, des études, de l'évaluation et des statistiques

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.