Face à l'impudence, l'arrogance, une seule réponse : un ISF foudroyant.

Darmanin joue les Dames-Patronnesses. Macron joue les chefs de guerre. Pendant ce temps les 100 familles françaises les plus riches ont augmenté leur patrimoine de 60% ces trois dernières années. Imposons la fortune au lieu de mendier !

Si je vous dis : les 1% les plus riches possèdent 45% de toute la richesse mondiale ; 10% détiennent 82% ; les 50% restant en possèdent moins de 1%, cela ne vous avance pas beaucoup.

Mais si je vous dis que ces trois dernières années, vous vous êtes appauvris, vous en conviendrez.

Mais si je vous dis que dans le même temps les 100 premières fortunes de France ont vu leur patrimoine augmenter de 45%, passant de 317 milliards à 476 milliards et que les 

8 premières familles ont vu leur patrimoine augmenter de 60% passant de 197 milliards à 283 milliards, + 60 % en trois ans, vous le comprenez ?

Votre fortune a-t-elle augmenté de 60% en 3 ans ?

Quelle impudence, quelle arrogance d’afficher une telle augmentation de richesse ! 

Et pourtant c’est la réalité.

Et pendant ce temps, faute de contribution des plus fortunés, les déficits de l’État continuent d’augmenter et les mesures d’austérité de détériorer nos services publics, hôpital, école, justice, polic 

Déficit de l’État et augmentation de la richesse des grandes fortunes françaises :

                          Déficit État    Aug richesse 100 familles

 2016/17               74 milliards                  48 milliards

2017/18               65                                56

2018/19               83                                45

 Cherchez l’erreur !

           Il est temps pour nous de passer à l’offensive et c’est pourquoi je développerai ici ce que pourrait être          l’ISF-Covid-19.

Évoquons deux facettes de l’ISF. L’ISF franchouillard que nous connaissons tous, et l’ISF effort de guerre qu’il nous faut évoquer aujourd’hui avec le Covid-19.

1°/ L’ISF franchouillard 

En 2017, l’ISF rapportait 5,6 milliards, avec des taux allant de 0,5 à 1,5%, et toutes les exonérations que l’on connaît, et concernait 343 000 français.

On a oublié ce qu’était l’ISF d’alors et une étude du Figaro de l’Eco du 9 juin 2016 (je choisis mes sources) va nous aider. Cette étude relevait les points suivants :

  - le Canard Enchaîné révèle les noms des 50 fortunes de France qui ont échappé au moins à 90% à l’ISF.

  - le ministre de l’économie Emmanuel Macron a sous-estimé sa déclaration d’ISF (il déposera une déclaration

    rectificative pour 2013 et 2014).     NB:  qui s’en souvient ? 

  - de nombreuses exonérations réduisent l’ISF.

  - de nombreux biens immobiliers échappent à l’impôt (biens professionnels)

  - les antiquités ne sont pas taxées.

  - les dettes d’impôt sont déduites.

  - les dons peuvent réduire grandement l’impôt.

  - les sommes investies dans leurs propres affaires ou dans les affaires d’autres patrons sont déduites de l’impôt.

Les plus riches déclarent peu de revenus et par là-même bénéficient de la loi fiscale qui limite à 85% le total des impôts payés, que ce soit l'impôt sur le revenu, les impôts fonciers, les taxes d’habitation, l’ISF (ils ont oublié la TVA), ce qui a pour effet que l’État ne percevait pas l’ISF auprès de ces personnes mais en plus remboursait parfois de l’impôt. 

Bref, ce sont les moins riches des 343 000 français qui payaient l’ISF

2°/ L’ISF qu’il y a lieu d’instaurer aujourd'hui

J’ai pris pour base de calcul le palmarès de « Capital » des 100 familles les plus riches de France :

                                                     2019         2018         2017         2016

Patrimoine > 10 milliards €.          283           240           197           169

                       8 familles                                                              

                                                      +18%.        +22%      +17%                              +60% en 3 ans

 

< 10 et > 3 milliards€                     94               89             81             77

                     19 familles      

< 3 milliards, 73 familles                 99             102            97             81

                                                     476              431.         375           327 milliards€

                                                      +11%         +15%      +15%                                 

L’ISF calculé sur les seules 8 premières familles rapporterait en 2019 (voir calculs ci-après)

d'après les taux de Bernie Sanders : 21 milliards

et d’après le barème Warren : 8 milliards  

Gabriel ZUCMAN a calculé qu’en France nous pourrions obtenir avec le barème Sanders 25 milliards d’ISF

(entretien Médiapart de février 2020).

Pour les 8 premières familles, le patrimoine 2019 a augmenté de 43 milliards, soit 18%.

 Une fois déduit l’impôt (Sanders), il augmenterait tout de même de 9%.

Bien sûr, j’ai calculé avec des familles et non avec des individus, mais cela donne un ordre de grandeur car je n’ai pris que 8 familles !

Cet ISF, version 2020, concernerait bien moins de français puisque le barème commencerait à 32 millions€, et ne comporterait aucune exonération ‘’franchouillarde’’.

Je répète la base de calcul est la fortune totale : immeuble, actions au cours de bourse…

Elle n’est pas liquide, mais le fisc peut recouvrer son ISF sous forme d’œuvres d’art, d’immeubles, de forêts. Cela s’appelle la dation en paiement (article 1716bis du CGI), elle est utilisée en matière de succession et d’ISF et porte aujourd’hui sur les œuvres d’art, les immeubles, les forêts. Il sera souhaitable de l’étendre aux titres détenus en Bourse (actions ou obligations) que le fisc revendrait en Bourse au moment opportun.

Ainsi, serait contournée la mauvaise foi des ultra-riches qui prétendent avoir peu de liquidités, alors qu’ils ont choisi de réaliser peu de revenus pour échapper à l’impôt.

Aujourd’hui, comme le dit notre Président, nous sommes en guerre, alors nous avons le choix entre pratiquer la charité, version Dame-Patronnesse à la Darmanin ou 

lever une contribution exceptionnelle à l’effort de guerre , l’ISF de 1 % à 8%

 

Calculs :                                         Bernie Sanders.       Warren

1% entre   32 et   50 millions  

2% entre.  50 et 250 millions.    =        4 millions.             2% de 50 millions à 1 milliard : 19 millions. 

3% entre 250 et 500 millions.              7

4% entre 500 et      1 milliard.            20

5% entre     1 et.  2,5 milliards.          75                           3% au-delà d’1 milliard : 34,4

6% entre. 2,5 et      5 milliards.        150

7% entre     5 et    10 milliards.        350

                                                         600

8% Pour plus de   10 milliards

Si l’on prends les 8 premières familles, la base d’impôt sera de 283/8= 35,4 milliards

Soit un impôt par famille de 600 millions pour 10 milliards + 8% de 25,4 milliards soit 2,6 milliards

Soit au total des 8 familles : 2,6 X 8 = 21 MILLIARDS pour le barême Sanders.

 Pour le barème Warren le premier milliard couterait 19 millions 

les 34,4 milliards x 3% = 1,032 soit au total 1,051x 8 familles = 8,4 milliards

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.