Son blog
9 abonnés Le blog de bruno knez
Voir tous
  • Pedro Sánchez ou la pensée « Frankenstein ».

    Par
    Bien au-delà de la question du bien-fondé des grâces pour les leaders indépendantistes catalans, Pedro Sánchez a encore affirmé récemment avoir de grands projets pour l’Espagne. Tournant le dos à toute consultation citoyenne, il s’enferre dans un projet d’ingénierie sociale et d’hégémonie idéologique. Quand les songes d'un progressisme dénaturé engendrent des monstres.
  • "La telaraña. La trama exterior del procés", Juan Pablo Cardenal (II)

    Par
    Le journaliste espagnol Juan Pablo Cardenal a publié en 2020 un ouvrage sur le "procés", terme catalan qui désigne le défi séparatiste lancé par les nationalistes à l’encontre de l’État espagnol et de l’ensemble du pays. Cet ouvrage, "La Toile d’araignée : la trame extérieure du procés" , remarquablement documenté, montre la création d’une véritable machinerie de propagande.
  • "La telaraña. La trama exterior del procés", Juan Pablo Cardenal.

    Par
    Le journaliste espagnol Juan Pablo Cardenal a publié en 2020 un ouvrage sur le "procés", terme catalan qui désigne le défi séparatiste lancé par les nationalistes à l’encontre de l’État espagnol et de l’ensemble du pays. Cet ouvrage, "La Toile d’araignée : la trame extérieure du procés" , remarquablement documenté, montre la création d’une véritable machinerie de propagande.
  • Sécessionnisme catalan : quand le marketing cache une ethnicisation forcée .

    Par
    Investi chef du gouvernement grâce aux voix des séparatistes basques et catalans, Pedro Sánchez a choisi de passer outre l’avis négatif du Tribunal Suprême espagnol et de lancer la procédure de grâce pour les leaders du coup d’État des 6 et 7 septembre 2017. Magnanimité ou opportunisme?
  • L'Espagne en guerre, encore et toujours

    Par
    Au vu de la montée de la violence qui se fait jour avant les élections dans la Communauté de Madrid, je publie sur ce blog un texte écrit lors de la sortie du film "Le Silence des autres", sur l’Espagne de la Transition et le prétendu « pacte de l’oubli ». Ces réflexions me semblent plus que jamais d’actualité. Elles s’adressent aux apôtres du manichéisme.