La droite la plus conne du monde s’est enfin trouvée un digne héritier

Le candidat favori de la droite de la droite a de réelles chances de gagner la présidence du LR en décembre prochain. On a hâte d'en reprendre une petite dose, histoire d'en rire avant la fin de l'année...on le mérite bien, non ?

Un grand dadais d’un mètre quatre-vingt onze.

Lorsqu’il a débuté la politique dans les rangs sarkozistes il se teignait les cheveux couleur poivre et sel afin de paraître plus mûr et plus expérimenté que ses rivaux directs, il avait déjà conscience de ses limites, la crédibilité passe par des petits détails qu’il ne faut jamais négliger.

Il a changé de coiffeur mais pas de perruque, le subterfuge s’est mué en habitude, pris au piège il est impossible de revenir en arrière et de reprendre sa couleur d’origine, noire jais en l’occurrence, il se serait irrémédiablement discrédité et aurait définitivement ruiné sa carrière politique.

Avec des éclats de rire moqueurs voire méchants sur son passage, les femmes et les hommes qui composent l’UMP/LR sont un rien taquins depuis l’élection de Copé à la tête du parti en 2010, ils ont pris le pli de rire de tout et de rien, difficile de s’en défaire…encore récemment avec l’inénarrable Fillon.

Heureusement que Sarkozy ne s’est jamais vêtu d’un kilt écossais, en tout cas pas en public…nul ne sait ce que le besoin de se distinguer et de se placer lui aurait alors commandé de faire…le grand dadais a tellement d’ambition qu’il est près à tous les excès, à tous les compromis.

Il ne recule devant rien, pas même en kilt.

En tutu ? jaune ?

Sarkozy a dû en rire lui qui aime tant les conflits, les jalousies, les basses manœuvres et les petites mesquineries entre « amis », entre ministrables.

Hortefeux qui en connaît un rayon en terme de formules compliquées nous explique pourquoi il croit au grand dadais : « il a du Chirac dans la forme et du Sarkozy dans le fond ».

Imaginons une seconde l’inverse…juste une seconde…pour voir ce que cela donnerait…

En fait ça ne changerait rien ou pas grand-chose, j’ai beau triturer la phrase dans un sens et dans un autre j’arrive toujours à la même conclusion.

Wauquiez est de droite droite et n’a pas peur de le clamer sur toutes les ondes.

Au point que Robert Ménard déclare « Moi je me sens plus proche de monsieur Wauquiez qu'un certain nombre de gens qui sont dans le Front national. »

Ménard n’est pas sensible aux charmes de Florian Philippot qu’il assimile à un vulgaire Cégétiste, c’est dire…

Ecoutons le Président de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, son ambition est de "rassembler une famille qui, parfois, a donné une mauvaise image de division et réaffirmer les valeurs de la droite d'une droite vraiment de droite".

On ne peut pas être plus clair, Hortefeux a raison, il a du « fond » en effet…et de l’humour ! « …une famille qui, parfois, a donné une mauvaise image de division… » Vraiment ?

Le grand dadais n’a peur de rien ni de personne "le refus du communautarisme et l'intégrisme islamique" est un autre de ses dadas car le grand dadais à des dadas.

Contre le mariage pour tous, contre les migrants, contre les menus alternatifs à la cantine, plus catho-tradi que lui c’est difficile, il parait même que Christine Boutin bave devant sa télévision à chaque fois qu’elle le voit ! son excitation serait moins visible quand elle l’écoute à la radio, une question d’âge peut-être…

Laurent Wauquiez, puisque c’est de lui dont nous parlons, vous l’aviez deviné, s’est fait conseiller, lui aussi, par le très brillant, par le très charismatique et par le très érudit Emile Buisson, pardon, par Patrick Buisson ; pour ceux qui l’ignoreraient Emile Buisson était un malfaiteur (guillotiné) dont le surnom était « Fatalitas » voilà pourquoi je me suis fourvoyé…

Buisson a fait perdre Sarkozy, il fera perdre Fatalitas, pardon, Laurent Wauquiez, c’est écrit dans le marbre.

Fatalitas, Fatalitas, quand tu nous tiens…

Quand à Valérie Pécresse, ivre de rage depuis la déclaration de candidature de Wauquiez, elle déclare qu’elle « refuse le repli identitaire » et prédit un « éclatement de la droite », encore un…comment est-ce possible ?

Les juppeistes envisagent de faire scission et menacent de quitter le navire LR, refusant d’être témoin du mariage de Laurent Wauquiez avec Marine Le Pen, un « naufrage » selon eux.

La droite la plus conne du monde va encore frapper grâce à un Sarkozy qui tire, en coulisses, les ficelles de ses marionnettes car c’est lui le vrai fossoyeur de la droite, les autres ne sont que de petits clones à peine sevrés.

Si en décembre Wauquiez passe la droite restera dans l’opposition pendant encore longtemps, très longtemps.

Au fait le PS a sombré, la droite sombre…si jamais Macron boit la tasse à son tour…vous voyez qui vous ?

Méluche ?

Pourquoi pas ?

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.