Bruno Painvin

Nouvelliste et spectateur engagé.

Auvergne-Rhône-Alpes. - France.

Sa biographie
Anciennement dirigeant d'entreprises, ex consultant, écrivain et philosophe à mes heures, toujours à la recherche d'une gauche qui reste à inventer dans le sillage de PMF et de Chevènement, anarchiste le temps qu’elle arrive, méfiant à l'égard de tous les pouvoirs, ennemi déclaré du néo-libéralisme ambiant, je pourfends la connerie sous toutes ses formes. La mienne aussi, la mienne d'abord !
Son blog
205 abonnés Contre la connerie envahissante.
Ses éditions
Voir tous
  • Nicolas Sarkozy nommé Ambassadeur Extraordinaire et Plénipotentiaire de la France

    Par
    Après avoir rejoint le conseil d'administration de la chaîne d'hôtels Accor en 2017 et celui du groupe Barrière en avril dernier, l’ancien président de la République a décidé d’accepter la proposition de son successeur, Emmanuel Macron, il devient Ambassadeur Itinérant Extraordinaire et Plénipotentiaire de la France.
  • Je suis à deux doigts de commettre un acte héroïque…

    Par
    L'heure est grave, on ne peut pas rester les bras ballants à se lamenter à longueur de temps, il faut réagir vite et fort !
  • Mais non ! Macron n’est pas de droite, voyons !

    Par
    Macron vient de la gauche, et pas de n’importe quelle gauche, je vous prie ! il est l’héritier de Hollande, de Valls, de Cahuzac, de Strauss-Kahn, et d’Attali, des hommes dont l’ancrage à gauche n’a d’égal que leur intégrité intellectuelle et leur probité morale, entre autres qualités...
  • Levalloisiens, Levalloisiennes, je vous ai compris !

    Par
    Les Levalloisiens ont remplacé la lucidité par quelque chose d’indescriptible, de sublime, un mélange d’amour et de fanatisme, d’égocentrisme et de connerie, une con-passion sélective, élitiste et néanmoins frénétique ; c’est un phénomène déjà observé à Nice, une ville où les vieilles dames continuent de vouer à la personne de Sarkozy un gros culte, un énorme culte, un culte gros comme ça !
  • Les loups me dérangent nettement moins que les cons

    Par
    La décision s’aligne sur l’arrêté ministériel du 26 juillet 2019 : « Le préfet coordonnateur du plan national loup et des activités d’élevage a décidé d’augmenter le plafond global de prélèvements de 2 % et ainsi de porter le nombre de loups pouvant être tués à 100 » vient d’annoncer froidement la préfecture d’Auvergne-Rhône-Alpes, ci-devant responsable de la gestion des loups.
Voir tous