Bruno Painvin

Nouvelliste et spectateur engagé.

Auvergne-Rhône-Alpes. - France.

Sa biographie
Anciennement dirigeant d'entreprises, ex consultant, écrivain et philosophe à mes heures, toujours à la recherche d'une gauche qui reste à inventer dans le sillage de PMF et de Chevènement, anarchiste le temps qu’elle arrive, méfiant à l'égard de tous les pouvoirs, ennemi déclaré du néo-libéralisme ambiant, je pourfends la connerie sous toutes ses formes. La mienne aussi, la mienne d'abord !
Son blog
209 abonnés Contre la connerie envahissante.
Ses éditions
Voir tous
  • Les femmes et les enfants d’abord ?

    Par
    Huit mineurs dont plusieurs nouveaux-nés sont morts dans la rue depuis le début de cette année, regardons bien les choses en face : une société qui n’est plus capable de protéger ses enfants, qui n’a rien à leur proposer pour les héberger, n’a plus aucune espèce de crédibilité, elle peut disparaitre.
  • J'aime l'IGPN

    Par
    Les mauvaises langues s’interrogent sur le fonctionnement de l’IGPN, sur son organisation, sur ses liens avec la police, la justice, les juges, les procs et le ministère de l’Intérieur, c'est à dire avec le pouvoir en place. Non mais, c’est ahurissant comme questions. L’IGPN fonctionne bien. Même très bien. Elle enquête dans la discrétion, comment l’en blâmer ?
  • Macron fond en larmes devant « Les Misérables » !

    Par
    Juste après la projection du film de Ladj Ly, « Les Misérables », l’émotion est à son comble : entre deux très profonds sanglots, le visage inondé de larmes encore chaudes, Emmanuel Macron enjoint son gouvernement d’« améliorer les conditions de vie en banlieue ».... Il est effondré, dévasté.
  • Emmanuel Macron arrive à mi-mandale

    Par
    Le 14 novembre prochain, Emmanuel Macron aura consommé 50 % du temps que lui ont accordé une poignée d’intellectuels français contrariés.
  • Ouf, le chômage va enfin baisser !

    Par
    Il y a un consensus qui fait plaisir à voir : que l’on soit de gauche ou de droite, peu importe, l’essentiel est de faire baisser significativement le chômage. Les centristes sont d’accord aussi, des gens difficiles à convaincre, pourtant, c’est un signe. Jusqu’à maintenant, tous les gouvernements s’y sont employés, mais aucun n’y est arrivé...
Voir tous