Bruno Painvin

Nouvelliste et spectateur engagé.

Auvergne-Rhône-Alpes. - France.

Sa biographie
Anciennement dirigeant d'entreprises, ex consultant, écrivain et philosophe à mes heures, toujours à la recherche d'une gauche qui reste à inventer dans le sillage de PMF et de Chevènement, anarchiste le temps qu’elle arrive, méfiant à l'égard de tous les pouvoirs, ennemi déclaré du néo-libéralisme ambiant, je pourfends la connerie sous toutes ses formes. La mienne aussi, la mienne d'abord !
Son blog
264 abonnés Contre la connerie envahissante.
Ses éditions
1 / 2
Voir tous
  • Quand l’ironie n'est pas comprise, la connerie avance !

    Par
    J'explique ici pourquoi j'ai décidé de supprimer mon dernier billet qui traitait de l'espionnage, du Maroc et d’Israël, notamment.
  • Maigrir grâce à des aimants qui verrouillent les mâchoires !

    Par
    Des chercheurs néo-zélandais à l’avant-garde du progrès ont mis au point un système ingénieux de verrouillage des mâchoires grâce à de très puissants aimants dans le but de lutter contre l’obésité, un fléau mondial. Après la stratégie « zéro Covid », la Nouvelle-Zélande se lance dans une guerre sans merci contre les gros, la faim justifie les moyens.
  • Recette infaillible pour éradiquer définitivement l’abstentionnisme

    Par
    Certains imaginent que pour éradiquer définitivement l’abstentionnisme il suffirait de rendre le vote obligatoire. Rien ne serait moins efficace, l’obligation de faire ou de ne pas faire ne fonctionne pas, sauf à l’armée et encore …non, il faut faire croire à l'électeur que son vote est utile, ce n'est pas plus compliqué que cela !
  • Pour 20 millions, t’as plus rien …

    Par
    Voir des militaires et des policiers dans l’exercice de leurs fonctions se mettre respectueusement au garde-à-vous devant Nicolas Sarkozy a quelque chose de profondément émouvant, c’est le symbole d’une République sereine, apaisée, qui sait faire la différence entre un petit agité du bocal et un très gros délinquant financier.
  • Nikita Mandryka s’en est allé

    Par
    Immense tristesse à l’annonce de la mort de Nikita Mandryka, le père du « Concombre masqué », à l’âge de 80 printemps éternels et rayonnants. Avec d’autres, il était cocréateur de L’écho des savanes au beau milieu des années 1970, ma bible.
Voir tous