L'intelligence artificielle peut-elle emporter le morceau face à la connerie ?

images?q=tbn:ANd9GcQfrrYYE_0tJw9f6pPAVL4jcAnLQ8wlYX3goII17IFrH9wInEp-9w

 

 

Stephen Hawking est catégorique : "l'intelligence artificielle pourrait mettre fin à la race humaine".

Rien de vraiment étonnant quand on observe ce qui se passe un peu partout sur le globe terrestre après 200 000 ans environ de domination humaine, on serait même tenté de parler de colonisation.

Des policiers blancs qui flinguent des noirs à tout va, un peu partout aux USA, de New York à Ferguson : interdit de vendre des paquets de cigarettes à la sauvette, sur un trottoir ; interdit à un gamin de jouer aux gendarmes et aux voleurs dans une ruelle sombre, derrière une voiture.

3 secondes pour mourir !

Sans sommation !

La théorie du "carreau cassé" que l'on doit immédiatement remplacer pour éviter les déprédations et les squatters, pour éviter que les criminels en tout genre prennent racine dans un immeuble abandonné a du plomb dans l'aile...des noirs, des pauvres et des sans abri, qui sont légion au pays du petit oiseau bleu qui fait pan-pan quand on le chatouille un peu trop.

Etre noir, même dans l'Amérique d'Obama, est un délit génétique, reste une faute de programmation, une erreur d'aiguillage.

L’Amérique n'est pas noire, ne doit pas être noire.

300 millions d'armes à feu, en libre circulation, font 30 000 morts par an...la constitution américaine a tout prix ! mais à quel prix ?

La France n'a pas grand chose à envier à l'Oncle Sam : Rémi Fraysse il y a peu, pour un barrage dont personne ne voulait à part une petite poignée d'agriculteurs influents ; Illan Halimi, horriblement torturé par le gang des barbares de Youssouf Fofana, puis laissé sur le bas côté d'une route, écorché vif, agonisant ; hier un couple agressé à Créteil, la jeune femme, âgée de 19 ans, violée, tout cela au prétexte que les juifs gardent leur argent chez eux...

Quand la police est directement impliquée dans ces drames, les chefs se réunissent et déclarent qu'ils n'ont pas commis la moindre faute, qu'ils ont respecté le protocole, qu'ils n'ont rien à se reprocher.

Même son de cloche -c'est le cas de le dire- ici et aux USA.

Quand elle n'est pas impliquée, elle fait son job, parfois bien, parfois très bien, la bonne conscience court beaucoup plus vite que les bavures.

On la respecterait mieux, cette police, si elle était capable de faire preuve de lucidité, de faire son autocritique, sans masochisme mais avec courage.

Aux USA, le flic qui a flingué le gamin a démissionné après avoir encaissé pas moins d'un million de dollars : obtenir son témoignage en exclusivité pour l'entendre dire que "si c'était à refaire il ferait pareil" et "qu'il n'éprouvait pas le moindre remord", deux fois 500 000 dollars pour sortir ça !

Chez nous, ici, en France, nous n'en sommes pas encore là mais ça viendra, il suffit de regarder comment Trierweller rentabilise son histoire sentimentale, son intimité et ses secrets.

Que dit Stephen Hawking, précisément ?

«Une fois que les hommes auraient développé l'intelligence artificielle, celle-ci décollerait seule, et se redéfinirait de plus en plus vite» et d'ajouter «Les humains, limités par une lente évolution biologique, ne pourraient pas rivaliser et seraient dépassés»

Ce qui lui fait réellement peur c'est le risque de perte de contrôle d'une intelligence artificielle. Des robots et des drones qui prendraient, seuls, la décision de bombarder Moscou ou Pékin...vous imaginez ?

Les progrès de la biologie couplés à ceux des nanotechnologies compléteraient utilement le dispositif I.A et donneraient un gigantesque coup de "booster" à cette lente évolution biologique dont il nous parle.

Mais Hawking est en avance sur nous.

Largement.

Beaucoup trop.

Le vrai défi auquel nous sommes tous quotidiennement confrontés est celui de la connerie humaine.

L'intelligence artificielle peut faire beaucoup de choses, résoudre bien des équations mais il y a une chose qu'elle ne pourra jamais faire : vaincre durablement la connerie humaine.

Ce "petit rien" qui nous différencie de la machine...

Merde alors ! 

 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.