La nausée Laurent Wauquiez

Le président du LR est prêt à tout pour prendre le pouvoir en 2022. De plus en plus réactionnaire, de plus en plus radicalisé, de plus en plus proche de Charles Maurras et de l'Action française.

« Il n’y a jamais eu autant d’immigrés. »

« Il n’y a jamais eu un tel risque terroriste. »

« Il n’y a jamais eu une telle pression communautariste. »

« Il n’y a jamais eu une telle flambée de la délinquance. »

« Il n’y a jamais eu de telles fractures territoriales. »

Un aperçu du dernier tract imaginé par Laurent Wauquiez qui appelle à une grande mobilisation samedi et dimanche prochain.

Anaphore obsédante et enivrante censée galvaniser les foules.

Il faut s’affranchir de tous les tabous, ne pas hésiter à pointer du doigt les musulmans, qu’ils soient nés sur le sol français, délinquants ou terroristes, pour le président de LR c’est la même engeance.  

Wauquiez veut renvoyer pas moins de 300 000 "clandestins", Orbàn sors de ce corps !

« Pour que la France reste la France », tel est le chapô qu’arbore fièrement Wauquiez, sorte de panache bleu Marine qui devrait permettre aux militants – ce qu’il en reste – de se repérer plus facilement dans le vide sidéral de sa pensée politique.

Programme « envoûtant » pour une catégorie de militants fanatisés qui rêvent de l’union de toutes les droites avec, donc, Laurent Wauquiez, Marion Maréchal, Robert Ménard, Gilbert Collard, Nicolas Dupont-Aignan et Thierry Mariani ; et Nadine Morano dans le rôle de la racoleuse, passionaria peroxydée adorée de Jean-Claude Bourdin et d'Yves Calvi.

Charles Maurras n’est pas loin, le père, le théoricien  du  « nationalisme intégral », ils y viennent, il ne faudra pas attendre longtemps pour entendre des références explicites à l’homme qui a soutenu Vichy et Pétain, xénophobe, antisémite, antiprotestant et antimaçonnique notoire.

Les musulmans remplacent les juifs, les médias les francs-maçons, simple question d'époque et de "cibles".

Et demain, à qui le tour ?

L’auteur de  « La démocratie religieuse » peut permettre à ces épigones du maréchal (décidément !)  de s’affranchir de toute contrainte morale, d'oublier l'histoire récente et ses drames, la prise du pouvoir, pensent-ils, est à ce prix.

« La manif pour tous » et Civitas  avaient jeté les premières bases de cette con-fusion généralisée entre religion et politique, Wauquiez poursuit sous une autre forme le même combat que Maurras. Sans aucun talent, mais avec le même sens de la provocation.

 « Je ne vois pas ce que cela a de choquant » se justifie le président du LR dont le cerveau reptilien ( la plus primitive des trois parties du cerveau des primates) exerce une emprise sans partage sur le reste de sa boîte crânienne. La dictature de la connerie.

L'Action française en mouvement ou la nausée Laurent Wauquiez.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.