L'Hanounanisation des esprits est En Marche, personne n’est à l’abri de ce fléau.

Une société en voie de "médiocrétinisation" généralisée. Quand on monnaye l'Histoire, quand on fait revenir les morts, on peut sérieusement se demander si le futur existe encore. Le passé domine parce que le présent nous rejette...

Après Michel Drucker, Cyril Hanouna… 

Patrick Poivre d’Arvor, 70 ans, Jean-Pierre Elkabbach, 80 ans et enfin William Leymergie, 70 ans rejoignent C8, histoire de rajeunir la filiale du groupe Vivendi repris en 2014 par le meilleur ami « de–qui–vous–savez ».

Quant au recrutement d’Yves Calvi il aurait été suggéré par l’Ex, « tu verras, Calvi c’est un bon p’tit gars » aurait dit Sarkozy qui s’y connait, c'est vrai, en journalistes allongés, hommes comme femmes…

C’est bien connu, quand le navire coule on fait appel à du sang neuf, la recette est infaillible : on vire les jeunes et les moins jeunes, surtout s'ils ont du talent et l'humour corrosif, puis on fait revenir quelques figures cacochymes qui faisaient le succès de la télévision entre les années 1970 et les années 1980.

Deux sont nés en 1947, un en 1937, c'est-à-dire juste avant et juste après la seconde guerre mondiale, ça fout les jetons qu’on y pense.

Nous sommes en 2017 ! Plus précisément en juin 2017 qui, comme chacun sait, est un mois précédé par le mois de…mai !

Parfaitement !

Une année d’élections d’après la presse, les instituts de sondages et les cartomanciennes, je n’aime pas les cartomanciens, je n’y peux rien.

Il y a, comme cela, des signes qui ne trompent pas, on devrait être beaucoup plus attentifs voire plus prudents : cette année 2017 cumule tous les handicaps, c’est beaucoup plus qu’un mauvais présage c’est une malédiction !

Nous sommes damnés et con-damnés, c’est très triste.

Et Guy Lux ? on a des nouvelles de Guy Lux ?

Et de Gaulle ? on est vraiment sûr qu’il est mort ? j’ai cru le voir remonter l’avenue des Champs Elysées en command car il y a un peu plus d’un mois.

L’appel du 18 juin…ah l’appel du 18 juin !

"Les chefs qui, depuis de nombreuses années, sont à la tête des armées françaises, ont formé un gouvernement.

Puis, un peu plus loin :

« Mais le dernier mot est-il dit ? L'espérance doit-elle disparaître ? La défaite est-elle définitive ? Non !  Croyez-moi, moi qui vous parle en connaissance de cause et vous dis que rien n'est perdu pour la France. Les mêmes moyens qui nous ont vaincus peuvent faire venir un jour la victoire. »

Quelle lecture en fera-t-il, notre Chef Suprême des Armées, 77ans plus tard ? comment va-t-il s’approprier l’histoire puisque l’Histoire lui appartient, l’Histoire et le temps ? vaniteux maître des horloges.

« Les mêmes moyens qui nous ont vaincus peuvent faire venir un jour la victoire. » Macron peut facilement s’approprier le propos « Ce même libéralisme qui nous a vaincu peut faire venir un jour la victoire » car c’est cela son programme !

Les hologrammes font revenir les morts d’entre les morts, Claude François et Dalida pour ne citer que les plus…les plus…connus ! On se rapproche inexorablement de cette vison morbide uniforme, Elkabbach en témoigne ; les symboles de l’Histoire sont utilisés par calculs, monnayés pour gommer encore un peu plus les aspérités car il faut plaire, il faut séduire, peu importe les moyens utilisés.

Le passé l’emporte parce que le présent est en ruine et que le futur est gravement compromis.

Quand le futur agonise c’est la vie qui risque de s’éteindre.

Vive de Gaulle !

Vive Elkabbach !

Vive Guy Lux !

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.