EURO FILLONS / MY FILLON

Un jeu télévisé typiquement français qui dure depuis 1981 et qui rapporte beaucoup d'argent aux joueurs, beaucoup, mais qui coûte cher aux contribuables, beaucoup trop cher...

NUMEROS GAGNANTS  :

54.36.15.2.1 – 5*4*

 

Explication :

  • 54 : sa date de naissance, il est né le 4 mars 1954, en pleine giboulées, c’est le père de Robert Bourgi qui, déjà, offrait les couches culottes du petit François, des couches en cashmere et alpaga, forcément ça laisse des traces. Ici et là…
  • 36 : le nombre d’années passées en politique à se faire élire et à renifler les nappes fric à niques.
  • 15 : le nombre de postes qu’il a occupé entre 1981 et 2017, ministre, premier ministre, député, sénateur, président du conseil général de la Sarthe puis clown en 2017.
  • 2 : le nombre d’enfants ; à charge jusqu’à la puberté puis sources de revenus à partir de leur majorité civile. Chez les Fillon une devise : Aux âmes bien nées, la valeur n’attend point le nombre des années. En petit comité ils ajoutent « et on vous emmerde ! » en pouffant de rire.
  • 1 : une femme, sa femme Penelope, faiseuse de miracles, dotée d’un don d’ubiquité qui a rapporté des centaines de milliers d’euros à son tendre époux année après année, d’aucuns parlent de millions collectés au nez et à la barbe des contribuables.
    • 5* : le chiffre porte-bonheur de Fillon, 5 costards offerts par an, 5 années passées à Matignon, 5 paires de Weston offertes par an, 5 voyages tous frais payés offerts chaque année par de Gentils Anonymes Généreux, les fameux GAG… la liste officielle des « dons » ne sera pas publiée avant le procès.
    • 4* : « Quatre en un » comprenez quatre salaires pour un seul homme, lui, sa femme et ses deux enfants. Astucieux.

Il est bon de rappeler que « jouer comporte des risques : endettement, dépendance… » mais pas que...dans certains cas on risque la prison.

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.