Thanksgiving : la dinde « Corn » graciée par Trump refuse d’émigrer en France !

La France critiquée partout dans le monde. Y compris par des dindes...

Bénéficiant de la grâce présidentielle sur le perron de la Maison-Blanche pour la fête de Thanksgiving, la dinde « Corn » (Maïs) s’est vu proposer une alternative : terminer sa vie dans un enclos aménagé de l'université d'État de l'Iowa pour les dindes particulièrement dodues et néanmoins graciées ou traverser l’atlantique en bateau pour rejoindre la patrie des droits de l’homme. La France, il est utile de le préciser, notamment pour les moins de 30 ans.

La dinde, prise de malaises, a refusé !

L’autre dinde « Cob » (Épi) avec laquelle elle était en compétition – comme le veut la tradition – a, elle aussi, refusé de prendre le bateau pour la France après avoir été sauvée par le président américain déchu.

Mélania Trump, quant à elle, s’est déclarée intéressée par un tel projet, mais préfère l’avion aux bateaux, elle serait sujette au mal de mer.

Les gallinacés ont leur libre arbitre, c’est maintenant une certitude.

« Aller dans un pays où on demande aux forces spéciales de police de taper sur des émigrés frigorifiés par un vent glacial, en plein sommeil, comme on a pu le voir à Paris, très peu pour moi ! Encore heureux qu’on ait pu les filmer, les flics, d’après ce que j’ai entendu…un pays ou un ancien président de la République est mis quatre fois en examen pour des faits d’une extrême gravité alors que son prédécesseur a été condamné à deux ans de prison avec sursis ? Il ne va pas faire bon être musulman, là-bas…non, mais c’est le Chili de Pinochet ! sans compter le sort qu’ils réservent aux oies et aux canards, mes amis. Et je ne parle pas des poules, mes cousines, leurs conditions de vie est…est…c’est ignoble ! non, la France n’est plus ce qu’elle était, j’aurais trop peur d’y aller »

Une condamnation sans appel qui sort du bec d’une dinde graciée par Trump, qui plus est !

Interrogée sur le refus de ces deux dindes d’être expatriées en France, Marlène Schiappa déclare « La dinde est la preuve vivante qu’un animal n’a pas du tout besoin d’être intelligent pour vivre » … ni pour être ministre, madame la ministre ?

La cote de popularité de Macron remonte alors qu’il est radicalement et légitimement contesté, rejeté par de simples gallinacés !

Franchement, c’est la honte !

À cause de lui on ne peut même plus dire que les Français sont les dindons de cette farce antidémocratique…

C’est décidé, à partir de maintenant je vais glouglouter.

I want to glougloute with you, Corn !

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.