Magie des chiffres et comparaison trompeuse

Pour ceux qui suivent, on peut comparer 85% et 91% et se convaincre que ce n'est pas si différent (6%) mais on peut aussi comparer 15% et 9 % et constater une diminution de 30%. On peut aussi partir du protocole et considérer que son absence engendre une augmentation de plus de 66% des cas graves. vu sous l'angle des cas graves, et pas sous celui des bien-portants cela prend une autre tournure.

En nombre de morts ce n'est pas négligeable on parle de milliers pour le reste tout est dans le chapô...

On peut comparer 85% et 91% et se convaincre que ce n'est pas si différent un écart de 6% mais on peut aussi comparer 9% et 15 % et constater une diminution de 30%.

On peut même partir du protocole et considérer que son absence engendre une augmentation de plus de 66% des cas graves.
Vu sous cet angle, celui des cas graves, et pas sous celui des bien-portants cela prend une autre tournure.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.