La science a bon dos… Dr Raoult conflit d’égo ou conflit d’intérêt

Les plus farouches détracteurs du traitement du Pr Raoult parlent-il seulement au nom de la science ? Quels sont leurs conflits d’intérêt. On trouve des médecins liés aux labos ou aux études qui misent sur les antiviraux (remdesivir etc. ), ce sont souvent des médecins investis dans la lutte contre le VIH lequel a suscité beaucoup d’études sur les antiviraux.

Nos comités machins  n’ont pas toujours été aussi regardant sur les dangers d’un médicament…

 Une observation d’abord : on peut gagner beaucoup d’argent sans même produire la moindre molécule : Bruce Aylward ce n’est pas un de ceux qui critiquaient le Pr Raoult ?? tiens tiens… :que lis-je ? Shares of American biotech firm Gilead Sciences rose nearly 5% Monday after an official from the World Health Organization said that Gilead's drug remdesivir is showing signs that it may be able to help treat the deadly coronavirus.

France info : "Il n'y a pour l'instant qu'un seul médicament dont nous pensons qu'il pourrait avoir une réelle efficacité. Et c'est le remdesivir", expliquait le 25 février un responsable de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), Bruce Aylward. Cet antiviral produit par la firme américaine Gilead a été testé en Chine avec des résultats prometteurs, et utilisé aux Etats-Unis mais aussi en France, à Bordeaux, pour guérir le tout premier cas de Covid-19 annoncé dans le pays

 Tiens là, la chine est crédible mais elle ne l’est plus pour la chloroquine ? On oublie systématiquement de dire la Chine  a testé la chloroquine avant l'essai du Pr Raoult.

 Je tombe ensuite sur cette vidéo très violente de Karine Lacombe médecin cheffe. etc. contre Raoult etc.  On ne l’a pas entendu crier au scandale quand un patient a été soigné avec remdesivir à Bordeaux. Alors je me dis tiens je vais voir sur quoi elle bosse, ses liens d'intérêt. Et tiens c'est curieux je trouve maintenant à son sujet :

Mis à jour le 17/09/2018 l'auteur déclare avoir des liens d’intérêts avec MSD, Gilead, Janssen.

Je cherche un peu plus : je vois que je ne suis pas le seul à chercher…   https://www.tweet247.net/france/gilead

 Tiens comme par hasard la prix Nobel de médecine nommée à la tête du nouveau comité d’expert est une spécialiste du sida pour lequel  les études tournent autour des antiviraux. Elle est sans surprise très critique. N’y aurait-il pas du parti pris. En tous cas la façon dont elle balaye l’usage concomitant de la chloroquine et d’antibiotique révèle une extraordinaire fermeture d’esprit et une singulière mauvaise foi. En gros : c’est viral donc les antibiotique la dedans c’est de la foutaise  … Mais ça c’est du dogmatisme ! pas de la science !

 Raoult montre sur un petit échantillon que c’est plus efficace. L’attitude scientifique consiste à essayer de comprendre pourquoi et préciser les connaissances,  l’attitude médicale consiste à tenter ce traitement au moins sur les personnes à risque pour lesquels le pronostic est sombre mais dès le début des symptômes ou de la détection du virus comme l'indique le Pr Raoult. Il ne faut pas oublier que certains patients ne seront même pas admis en réanimation. Ce raisonnement est tenu par des médecins chevronnés que curieusement on entend peu et qui naturellement sont immédiatement contredit à la télé par des stars des medias... lobbying efficace ?

 Allez un autre exemple Dr Xavier LESCURE Médecin qui s’élève contre Raoult

Liens d’intérêt : L'auteur déclare avoir des liens d'intérêts avec Gilead Sciences, MSD, ViiV Healthcare, Abbott, BMS.

Il cosigne l’article suivant où il penche sans retenue pour les antiviraux

Severe SARS-CoV-2 infections: practical considerations and management strategy for intensivists

 Lila Bouadma, Francois-Xavier Lescure, Jean-Christophe Lucet, Yazdan Yazdanpanah , Jean-Francois Timsit

In ARDS patients, superinfection is often associated with shock and multiple organ failure. Etiologic agents vary with the patients’ country of origin but uncommon pathogens such as Acinetobacter baumannii and Aspergillus fumigatus have been collected [6]. There is no effective disease-specific treatment or vaccine. However, experimental drugs and drug combinations such as remdesivir, lopinavir–ritonavir, or lopinavir–ritonavir and interferon Beta-1b are under investigation and may be considered for compassionate use in severely ill patients [8]. It has been shown that remdesivir and interferon Beta-1b have superior antiviral activity to LPV and RTV in vitro [8].

 Tiens c’est curieux là, notre professeur n’attend pas de PREUUUUVE scientifique. L’essai in vitro ne démontre rien de l’effet sur l’homme !!! et ne constitue en aucun cas un essai clinique.

 Bref des médecins et non des moindres demandent un usage plus rapide de ce traitement alors quand j’entends quelqu’un  s’opposer avec véhémence au recours à ce traitement, si ce n’est pas un cardio qui pense aux effets à long terme ou qui souhaite étaler ses connaissances, je me demande toujours si ce n’est pas un spécialiste du sida ou d’ébola qui travaille ou a travaillé sur les antiviraux...c'est très instructif.

Le Dr Raout a clairement indiqué que son traitement devait être administré au début de la maladie et pas en mode compassionnel. Limiter l'utilisation aux malades très atteints est le plus sûr moyen de faire une pseudo-démonstration de son inefficacité. Quel est l'objectif? Fait-on semblant d'être bête?

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.