Les subventions trépassent, la Caravane passe

Une autre idée de la fête  Les mariniers de Loire du département du Loiret ne sont pas des oublieux ingrats. Ils se souviennent encore des subventions d'alors d'un Conseil Général des temps d'opulence qui permirent de financer une partie des embarcations afin d'accompagner le nouvel élan de la marine de Loire. Ils se rappellent aussi avec nostalgie la belle manifestation impulsée par cette institution et qui s'appelait en ces temps d'avant la Crise : « La Caravane de Loire ».
la caravane de loire à Beaugency ,orleans,gien,malabar © BarettFan
la caravane de loire à Beaugency ,orleans,gien,malabar © BarettFan

Une autre idée de la fête

  

Les mariniers de Loire du département du Loiret ne sont pas des oublieux ingrats. Ils se souviennent encore des subventions d'alors d'un Conseil Général des temps d'opulence qui permirent de financer une partie des embarcations afin d'accompagner le nouvel élan de la marine de Loire. Ils se rappellent aussi avec nostalgie la belle manifestation impulsée par cette institution et qui s'appelait en ces temps d'avant la Crise : « La Caravane de Loire ».

_IGP7506.JPG

Les mariniers n'en sont pas moins des gens de décision et de caractère. Quand le président Doligé décida, par mesure d'économie, de couper les ponts avec cette fête au long cours, ils décidèrent, ventre saint gris, de se retrousser méninges et marinières pour monter sans les sous du contribuableune opération analogue.

 

La Caravane de Loire est victime de la rigueur budgétaire, la belle nouvelle que voilà ! Ne serait-ce pas plutôt le délire de nos responsables, leur volonté d'en trop faire qui porta un coup fatal à cette belle histoire fluviale. La folie des grandeurs à chaque étape, des animations onéreuses, des feux d'artifices grandioses gonflèrent le budget plus sûrement que leurs voiles.

_IGP7505.JPG

Les mariniers ont choisi de prendre à rebours la fatalité de la rigueur et le délire de la surenchère. Ils vont se regrouper pour remonter en convoi ce fleuve qu'ils chérissent de Meung sur Loire à Sully sur Loire (le barrage de la centrale nucléaire de Dampierre en Burly est un obstacle infranchissable pour eux seuls …)

 

Adieu les spectacles exorbitants, assez des affiches immenses et de la couverture médiatique. C'est dans la discrétion que leur imposent leurs modestes moyens qu'ils vont relever ce défi de l'animation à taille humaine, du retour à la tradition, de la volonté de partager simplement une passion qui n'a pas à subir les sautes d'humeur des hommes politiques.

_IGP7503.JPG

Les confréries marinières vont former un beau, un grand convoi de fûtreaux et de gabares, de bateaux de bois qui comme dans les temps anciens, vont affronter le courant, remonter la Loire comme le faisaient jadis leurs glorieux devanciers ou bien les saumons effilés. C'est d'ailleurs la remontée des salmonidés qui donnera son nom à cette manifestation sauvage, ce rassemblement gratuit de leurs énergies et de leurs embarcations.

 

À chaque étape, invitation sera faite à qui veut bien s'en donner la peine de venir au bord de l'eau regarder passer les bateaux, écouter leurs chants et leurs récits, découvrir l'Histoire et entendre quelques contes. Rien d'extraordinaire, pas de paillettes ni de projecteurs. Une fête à dimension locale, une manière de penser l'animation en ces temps de faillite de l'état.

_IGP7487.JPG

Partager une bouteille ou un morceau de pain, venir sur la berge pour échanger quelques sourires, un peu de temps et quelques denrées. La démarche est des plus simples, elle se veut ouverte, libre, accueillante et surtout partageuse. C'est ainsi qu'il faut retrouver le goût de l'authentique, du simple et du facile. Personne n'a jamais demandé cette surenchère absurde des dépenses factices de nos animations officielles.

 

La Marine de Loire se veut un retour à la tradition, aux manières simples de nos mauvais gars de Loire, grands gaillards forts en gueule et farouchement indépendants. Ils ont décidé, ces merveilleux cabochards, de ne pas s'en tenir à cette réalité qui vous tombe du ciel. La subvention trépasse, les regrets se dépassent. Vive la Remontée du Saumon.. Rien ni personne ne les fera dévier de leur voie d'eau. Ni dieu ni maître, il n'y a que le vent et l'eau qui peuvent parfois les gouverner.

_IGP7484.JPG

Si vous aimez l'authenticité, si vous avez la curiosité de chercher un peu, si vous vous moquez des flonflons et des sonorisations saturées, venez partager un petit moment avec cette bande de pirates, de joyeux drilles et de fieffés flibustiers !

 

Économiquement vôtre.

La Remontée du Saumon. 

carte_parcours.png

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.