Des fuites radioactives …

EDF doit songer aux couches.

Tout va bien

a1

 

Une nouvelle affaire de radioactivité dans la Loire et ses affluents. On s’interroge, on s’inquiète, on finit hélas par ne pas s’en étonner. Pourtant, il y a cette fois quelque chose qui à défaut de nous rassurer, nous ouvre de nouvelles perspectives : nous n’avons pas attendu des années pour découvrir le phénomène. Il y a désormais des organismes qui surveillent, qui pistent et qui se refusent à laisser à la seule entreprise EDF, le soin de la transparence.

Rien en effet n’est plus opaque que cette société qui joue avec la mort future avec une telle légèreté. Non contente de laisser aux générations à venir un cadeau empoisonné dont personne ne saura jamais que faire, les mafieux de l’énergie laissent planer sur nos têtes, la perspective d’une catastrophe qui ne manquera pas d’arriver

Mais qu’importe puisqu’ils distribuent des pastilles de sel aux populations sacrifiées sur l’autel de la fée électricité nucléaire, cette illusion vendue par le gouvernement pour nous assurer des lendemains radieux. Il faut au passage admirer leur sens de la formule tandis qu’ils laissent proliférer les moyens de locomotions les plus extravagants pourvu qu’ils soient électriques.

Qui donc va enfin mettre un terme à cette folie française qui s’entête à penser le Nucléaire comme une solution durable ? Vaste farce orchestrée par une propagande tout azimut tandis que les cancers de la thyroïde fleurissent en bord de Loire avant que ne survienne le véritable accident, de plus en plus probable avec l’état de délabrement de nos vieux monstres, crachant la fumée.

D’ailleurs ces monstres, on ne sait même pas comment les mettre à mort le moment venu. Il n’est pour l’heure envisagé ni les procédures, ni les financements de leur mise en sommeil sous des sarcophages de béton qui restent à inventer. Les apprentis sorciers n’ont pas même la décence de nous avouer leur ignorance tandis qu’ils s’apprêtent à lancer des EPR, comme d’autres jetteraient un dé sur un tapis de jeu.

Avec la complicité des pouvoirs successifs, EDF fait le pari du pire pour notre Loire, pourtant Patrimoine de L’humanité. Nous vivons avec quatre épées de Damoclès au-dessus de nos têtes, bien assez pour rayer de la carte tous les ligériens, sacrifiés souvent consentants, tant la désinformation a rempli sa mission.

Le Nucléaire est une calamité. Il convient de le dire et de le répéter sans cesse. Pire encore, c’est un leurre qui nous éloigne des solutions alternatives, tant la confiance en cette mascarade morbide habite nos gouvernants. Je m’interroge d’ailleurs : « Comment ces gens peuvent-ils regarder leurs petits enfants dans les yeux quand ils encouragent ces monstres à générer un poison mortel ? »

Nous vivons depuis des lustres auprès de ces tours épouvantables. Il n’y a pas lieu d’être fiers, alors que nous célébrons le cinq centième anniversaire de la Renaissance, de la terrible comparaison entre Amboise et Chinon, Blois et Saint Laurent, Sully et Dampierre, Gien et Belleville. Quel héritage nous allons laisser ! Nous sommes des misérables aux yeux de l’Histoire.

En attendant, notre Loire n’a jamais été aussi transparente. Les gentils écobobologistes s’en félicitent alors qu’ils la parcourent sur des vélos électriques. Les algues se multiplient, les analyses décèlent des doses anormales de produits tous plus toxiques les uns que les autres tandis que nos poissons se gavent de micro particules de plastique. Quelques fuites radioactives en sus, rien de bien gênant, il faut l’avouer, dans ce décor calamiteux de notre mépris sidérant pour la nature. « Tout va bien pour l’instant », déclare naïvement celui qui se jette dans le vide …

Contaminationnement vôtre

a2

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.