Par les chemins de traverse

Hommage ...

 

à la manière de ...

 

 

a1

 

 

et en son hommage 

 

Bernard Meulien - La fin © Beauport22

 

J’aimerais vous narrer ma misère en c’monde

Espérant y aura quelqu’un pour m’écouter un peu

Mais pour sûr personne ici saura me réponde

J’avons m’tourner vers l’gars Gaston, nom d’Dieu

Lui qu’a poussé pareil à d’la mauvaise graine

Qu’a tourné si mal qu’n’a ren pu donné

Moi tout pareil à lui je me démène

Comme un mauvais diable qu’a mal tourné

Sapré petit vin nouviau de Gaston Couté par Bernard Meulien musique Jacques Florencie © jean-pierre Pierron

Quand j’étions tchiot gamin, mon maître d’école

M’a battu comme plâtre pour j’écrive au dret

J’me suis mis à l’ouvrage d’un main si main molle

Qu’j’avons toujours eu des nèfles sous sa dictée

M’a fait copier à plus soif des lignes

Sans qu’jamais j’ai su comprendre

Ces règles et exceptions indignes

Qu’à coups de triques fallu apprendre

Les Bohémiens texte de Gaston Couté dit par Bernard Meulien (Le discours du traineux) © jean-pierre Pierron

J’avions des histoires plein la tête

Un jour j’ai cessé d’les garder dans ma caboche

Qu’importe si la forme en est défaite

J’vons les offrir aux gentils p’tis mioches

J’f’rons pas des livres par brassées

Les mots sont trop lourds avec du plomb

Ma langue suffira pour les faire voyager

Pour tous ceuses qui aiment écouter les larrons

 

nabum-voile

 

Y’en a ben encore qui m’j’ttent la pierre

Me montrent au doigt comme un mauvais gars

Parce qu’j’m gausse d’monsieur not’ maire

Qu’j respecte en rien tous nos magistrats

Quand j’fons des ment’ries c’est ti unee’honte

J’les tourmente ces pauv’es bourgeois

La rancune au cœur me régl’ront mon compte

C’est sûr qu’ça les mettra tous en joie

"L'Escale des trépassés" Gérard Pierron et Bernard Meulien © jean-pierre Pierron

Ce qui me console de toutes ces misères

Quand j’irons rejoindre le gars Couté

Y’aura ben queuuque homm’d’afffaire

Pour s’accaparer tout c’qu’j’ai bavé

Découvrant que j’avais dans la cervelle

De quoi faire du blé par grandes brassées

Enfin me l’a bailleront belle

Ceux qu’ont ren fait qu’à m’débiner

Bernard Meulien - Les gourgandines (Gaston Couté) © Beauport22

S’peut alors que là où qu’jsuis né

Leur vienne l’idée d’poser une plaque

Tandis monsieur not’ bon député

Fera discours d’vant la baraque

Déclarant qu’c’était ma gloire

D’avoir toujours voulu conter

Savent faire d’sacrées belles histoires

Ces canailles qu’ont trop ben tourné

 

Chemin de traverse © C'est Nabum

 

 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.