C’est Nabum
Abonné·e de Mediapart

3614 Billets

1 Éditions

Billet de blog 31 mars 2013

Pâques aux tisons fait le quidam bougon.

C’est Nabum
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

© MrFarash

Un discours, deux saisons.

Vous qui n'avez pas mis les pieds dehors, vous qui ne fréquentez pas les marchés ou bien les manifestations en extérieur, vous qui restez bien au chaud dans votre maison douillette, vous qui avez profité de ce long week-end pascal, je ne voudrais pas vous priver du bonheur ineffable de profiter de la conversation de ces temps moroses. Prenez ce billet pour une session de rattrapage, une occasion de profiter comme tout un chacun des truismes du moment.

Car, il faut bien l'admettre, depuis que les socialistes sont au pouvoir, plus rien ne va dans le bon sens ! Regardez-donc ce temps qui n'est pas de saison. Il a neigé ce matin, vous y croyez ? À Pâques des flocons plutôt que les premiers rayons. C'est le monde à l'envers, la fin des haricots, le début du désastre …

Nous vous l'avions dit ! Depuis que les humains font n'importe quoi, le temps a fini par se détraquer. Pas, bien sûr dans le sens annoncé. Réchauffement climatique, tu parles ! Jamais on se s'est autant caillé, on veut nous tromper, nous faire avaler des couleuvres. Nous filons tout droit vers les glaciations, le Pétrole va encore s'envoler …

Je ne sais pas vous, mais moi, je n'ai jamais eu autant de douleurs que cette année. Un hiver pluvieux, de l'eau, toujours de l'eau et mes pauvres rhumatismes me font damner. Et maintenant, c'est le printemps qui se prend pour l'hiver. Ce n'est pas Pâques, c'est la Toussaint. Jamais, de ma vie, je n'ai connu pareil temps de chien. Mais, qu'avons-nous fait au bon Dieu pour mériter tout ça ?

Mon pauvre ami, c'est une horreur. Les gens n'ont plus d'argent. Et en plus il fait un froid de canard. Il n'y a pas un chat et je ne vends rien. Pensez-vous que les gens vont s'amuser à sortir le barbecue par un temps pareil ? C'est pas comme ça que la France va se redresser ! Les guignols qui sont au pouvoir ne comprennent rien aux difficultés des petits commerçants …

Ma bonne dame, c'est encore un coup à ne pas sortir de chez soi. Comment voulez-vous que les affaires marchent par ce temps épouvantable ? Je fais mes courses et je me calfeutre chez moi. Je vais me poser devant ma télévision. C'est pourtant pas avec les âneries qu'on nous propose que je vais me distraire. Trois jours de grisaille, trois jours d'ennui. On a vraiment l'impression que tout ça est fait exprès et en prime on va nous baisser nos retraites.

Regardez-moi ce temps ! On est au printemps et on se gèle. On ne peut rien faire, vous imaginez ça ? C'est pas possible, il n'y a plus de saison ! On se demande où l'on va. Moi, j'ai ma petite idée. Toutes ces ondes qu'on envoie dans l'air, vous croyez-vous que c'est inoffensif ? Il n'y a qu'à regarder aujourd'hui ; de la neige à Pâques. Voilà le résultat de toutes leurs folies …

Ne m'en parlez pas. C'est pas cette année qu'on va manger des asperges. Déjà que l'an dernier, il a fallu attendre pour avoir les premières. Et puis, il pleuvait tellement qu'elles ne valaient rien. Je me demande ce qui se passe. Le temps est détraqué et personne ne nous en parle. Ils nous cassent les pieds avec leur crise, mais le temps qu'il fait, jamais ils n'en parlent !

Et on sait même plus comment s'habiller ! Pffft ! C'est bien la peine qui z'ayent des nouvelles technologies à la météo. Sont même pas foutus de te dire le temps qu'il est en train de faire ailleurs qu'en Ile de France. Quand y fait beau seulement au nord j'ai l'impression d'habiter au sud, et quand y fait beau juste au sud j'ai l'impression d'être au nord. Sûr qu'y a quelque chose de détraqué et qu'y osent pas nous en causer à cause que... vous voyez c'que j'veux dire. Moi je regarde les peaux d'oignons et la profondeur des galeries des lombrics, ça trompe pas ça. Vous pouvez me croire ! Hé ! Hé ! Encore que... avec toutes les saloperies qu'y mettent dans le sol. Même ça, j'vous dis ça marchera bientôt plus.

Croyez-vous que la situation soit exceptionnelle ? Des Pâques froids, il y en a eu d'autres. Le monde est ainsi fait. Il y a des variations, des anomalies, des séries et des surprises. Les humains voudraient que le ciel exauce leurs désirs. Jamais la météo n'a été un tel sujet de conversation. Les chaînes météo tournent en boucles dans des appartements et des maisons bien chauffés. Plus la civilisation nous coupe de la nature, plus nous avons besoin de nous y référer …

Paradoxe d'une société urbaine qui prend ses désirs pour des réalités. Laissez-les dire, allez dans leur sens, rajoutez en une couche ou vous passerez pour un mauvais coucheur, un mal embouché, qui n'a aucune conversation. C'est pourquoi, régulièrement je m'aventure sur le billet du temps qu'il fait. Histoire d'avoir en réserve de quoi tenir une conversation de fond.

Je vous fais don de ce petit échantillon bougon. Le temps est une valeur sûre, un sujet dont nos concitoyens ne se lasseront jamais. Ce qui est incroyable cette fois, c'est que le mauvais temps a supplanté l'heure d'été, preuve s'il en est que tout fout le camp.

Soyez capable de tenir la distance, renouveler vos répliques favorites. Prenez le temps de vous former au langage des grenouilles et des canards. Il y va de votre vie sociale. Ne me remerciez pas, je n'ai rien de mieux à faire d'un temps pareil !

Truismement vôtre

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — France
Covid long : ces patientes en quête de solutions extrêmes à l’étranger
Le désespoir des oubliées du Covid-19, ces Françaises souffrant de symptômes prolongés, les pousse à franchir la frontière pour tester des thérapies très coûteuses et hasardeuses. Dans l’impasse, Frédérique, 46 ans, a même opté pour le suicide assisté en Suisse, selon les informations de Mediapart.
par Rozenn Le Saint
Journal — Extrême droite
L’extrême droite et ses complicités tacites
Au lendemain de l’agression de journalistes et de militants antiracistes au meeting d’Éric Zemmour, les rares condamnations politiques ont brillé par leur mollesse et leur relativisme. Au pouvoir comme dans l’opposition, certains ne luttent plus contre l’extrême droite : ils composent avec elle.
par Ellen Salvi
Journal — Social
La souffrance à tous les rayons
Le suicide de la responsable du magasin de Lamballe, en septembre, a attiré la lumière sur le mal-être des employés de l’enseigne. Un peu partout en France, à tous les niveaux de l’échelle, les burn-out et les arrêts de travail se multiplient. La hiérarchie est mise en cause.
par Cécile Hautefeuille et Dan Israel
Journal
Sylia (SOS Racisme) : « On n’avait pas anticipé la violence de la réaction de la salle »
Ce soir, retour sur le meeting d’Éric Zemmour à Villepinte avec notre reportage et notre invitée, Sylia, militante de SOS Racisme. De la violence dehors, de la violence dedans, et de nouvelles preuves que le candidat de l’extrême droite est bien, aussi, le candidat de l’ultradroite. Retour également sur les enquêtes « Congo hold-up » avec nos journalistes, Justine Brabant et Yann Philippin.
par à l’air libre

La sélection du Club

Billet de blog
Lettre ouverte à Sébastien Lecornu, Ministre des Outre mer
La Nouvelle-Calédonie connaît depuis le 6 septembre une dissémination très rapide du virus qui a provoqué, à ce jour, plus de 270 décès dont une majorité océanienne et en particulier kanak. Dans ce contexte le FLNKS demande le report de la consultation référendaire sur l'accession à la pleine souveraineté, fixée par le gouvernement au 12 décembre 2021.
par ISABELLE MERLE
Billet de blog
Pourquoi ne veulent-ils pas lâcher la Kanaky - Nouvelle Calédonie ?
Dans quelques jours aura lieu, malgré la non-participation du peuple kanak, de la plupart des membres des autres communautés océaniennes et même d'une partie des caldoches. le référendum de sortie des accords de Nouméa. Autant dire que ce référendum n'a aucun sens et qu'il sera nul et non avenu.
par alaincastan
Billet de blog
Lettre ouverte du peuple kanak au peuple de France
Signé par tous les partis indépendantistes, le comité stratégique indépendantiste de non-participation, l’USTKE et le sénat coutumier, le document publié hier soir fustige le gouvernement français pour son choix de maintenir la troisième consultation au 12 décembre.
par Jean-Marc B
Billet de blog
1er décembre 1984 -1er décembre 2021 : un retour en arrière
Il y a 37 ans, le drapeau Kanaky, symbole du peuple kanak et de sa lutte, était levé par Jean-Marie Tjibaou pour la première fois avec la constitution du gouvernement provisoire du FLNKS. Aujourd'hui, par l'entêtement du gouvernement français, un référendum sans le peuple premier et les indépendantistes va se tenir le 12 décembre…
par Aisdpk Kanaky