Camille&Guillaume
Journaliste et enseignant
Abonné·e de Mediapart

54 Billets

4 Éditions

Billet de blog 24 janv. 2009

Books en stock

Un nouveau magazine vient de faire son entrée sur le marché des médias culturels. Books se propose d’analyser l’actualité en articulant ses articles autour d’ouvrages de tous genres, Sciences humaines ou sociales, Economie, Littérature, Grands reportages, Politique. Tous les champs de la connaissance sont susceptibles d’être touchés par Books. Premiers regards sur une publication à suivre.

Camille&Guillaume
Journaliste et enseignant
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Un nouveau magazine vient de faire son entrée sur le marché des médias culturels. Books se propose d’analyser l’actualité en articulant ses articles autour d’ouvrages de tous genres, Sciences humaines ou sociales, Economie, Littérature, Grands reportages, Politique. Tous les champs de la connaissance sont susceptibles d’être touchés par Books. Premiers regards sur une publication à suivre.

Je dois dire que j’ai été plutôt méfiant quand j’ai ouvert ce premier numéro disponible dans tous les points presse. Je connaissais déjà plusieurs magazines portant sur les livres et la littérature et je lis régulièrement les suppléments littéraires de journaux francophones. Books paraissait presque trop beau pour être vrai. En le feuilletant rapidement je suis resté assez effaré par la diversité de contenu des articles. Cette diversité m’a semblé en fait un peu suspecte : les accroches placées en première page m’ont paru trop larges et disparates pour couvrir sérieusement les sujets que les titres annonçaient. Sur la première page semble plutôt alléchant : on y apprend qu’on trouvera un article sur Claude Lévi-Strauss, un dossier sur la crise économique, une chronique sur la Corée du Nord, un papier sur le « pouvoir ensorcelant de la musique » et une interview concernant le projet de bibliothèque numérique de Google. Une kyrielle de sujets certes intéressants mais le tout me semblait trop relever du pot-pourri. La lecture des articles m’a toutefois rassuré. Longs, précis, bien anglés, ils sont presque tous révélés à la hauteur de mes exigences.

Alors bon outil de vulgarisation, Books ? Certainement. Toutefois quelques choix éditoriaux suscitent de légères crispations. Les textes courts sont anonymes même si les membres de la rédactions sont mentionnés dans un coin du site internet. Pour le reste, c’est à dire les articles de fonds se développant sur plusieurs pages, il s’agit surtout de papiers sortis dans d’autres revues (pardon, je veux dire magazines…) tels la New York Review of Books, le New York Times ou la Rivista dei libri . Le format et le concept font penser au Courrier international. Cet air de famille se justifie dans la mesure où le fondateur de Books n’est autre qu’Olivier Postel-Vinay , ancien rédacteur en chef du canard sus-nommé. La majorité des ouvrages recensés sont anglais ou américains, ce qui me fait penser que Books est vraiment dans l’air du temps… mais ne hume pas tellement en amont les tendances littéraires, politiques et sociales du monde. Son nom accrocheur et anglicisé, assumé par sa rédaction, « nous cherchions un titre simple, efficace, qui sonne international. » (p. 4 du no 1), semble aller dans ce sens. Books est un nouveau produit sur le marché culturel qui devrait plutôt bien marcher : support papier, site internet attrayant. Le magazine ne s’adresse pas particulièrement aux universitaires mais flatte plutôt le côté intellectuel de lecteurs vaguement cultivés sans les assommer de notes de bas de page (cela ferait trop « revue » et pas assez « magazine »). Et cela marche. J’achèterai le prochain numéro sans hésiter...ne serait-ce que pour le critiquer !

Guillaume Henchoz

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — France
Le ministre, l’oligarque et le juge de trop
Avocat, Éric Dupond-Moretti s’en est pris avec virulence à un juge qui faisait trembler Monaco par ses enquêtes. Ministre, il a lancé une enquête disciplinaire contre lui. Mediapart révèle les dessous de cette histoire hors norme et met au jour un nouveau lien entre le garde des Sceaux et un oligarque russe au cœur du scandale. 
par Fabrice Arfi et Antton Rouget
Journal — Extrême droite
Hauts fonctionnaires, cadres sup’ et déçus de la droite : enquête sur les premiers cercles d’Éric Zemmour
Alors qu’Éric Zemmour a promis samedi 22 janvier, à Cannes, de réaliser « l’union des droites », Mediapart a eu accès à la liste interne des 1 000 « VIP » du lancement de sa campagne, en décembre. S’y dessine la sociologie des sympathisants choyés par son parti, Reconquête! : une France issue de la grande bourgeoisie, CSP+ et masculine. Deuxième volet de notre enquête.
par Sébastien Bourdon et Marine Turchi
Journal — Outre-mer
Cette France noire qui vote Le Pen
Le vote en faveur de l’extrême droite progresse de façon continue dans l’outre-mer français depuis 20 ans : le Rassemblement national (RN) de Marine Le Pen est le parti qui y a recueilli le plus de voix au premier tour en 2017. Voici pourquoi cela pourrait continuer.
par Julien Sartre
Journal
Les défections vers Zemmour ébranlent la campagne de Marine Le Pen
Le départ de Gilbert Collard, après ceux de Jérôme Rivière ou de Damien Rieu, fragilise le parti de Marine Le Pen. Malgré les annonces de prochains nouveaux ralliements, le RN veut croire que l’hémorragie s’arrêtera là.
par Lucie Delaporte

La sélection du Club

Billet de blog
Pour que jamais nous ne trions des êtres humains aux portes des hôpitaux
Nelly Staderini, sage-femme, et Karelle Ménine ont écrit cet billet à deux mains afin de souligner l'immense danger qu'il y aurait à ouvrir la porte à une sélection des malades du Covid-19 au seuil des établissements hospitaliers et lieux d'urgence.
par karelmenin
Billet de blog
Toulouse : un désert médical est né en décembre au cœur de la ville rose !
[Rediffusion] Questions au gouvernement, mardi 11 décembre, Assemblée nationale, Paris. Fermeture du service de médecine interne à l’hôpital Joseph-Ducuing de Toulouse… Plus de médecine sans dépassement d’honoraires au cœur de la ville rose. Toulouse privée de 40 lits pouvant servir pour les patients Covid (vaccinés ou pas…)  Plus de soins cancer, VIH etc !
par Sebastien Nadot
Billet de blog
L’éthique médicale malade du Covid-19 ? Vers une banalisation du mal
Plus de deux ans maintenant que nous sommes baignés dans cette pandémie du Covid19 qui a lourdement impacté la vie et la santé des français, nos structures de soins, notre organisation sociale, notre accès à l’éducation et à la culture, et enfin notre économie. Lors de cette cinquième vague, nous assistons aussi à un nouvel effet collatéral de la pandémie : l’effritement de notre éthique médicale.
par LAURENT THINES
Billet de blog
Les urgences et l'hôpital en burn-out !
On connaît par cœur ce thème souvent à l'ordre du jour de l'actualité, qui plus est en ce moment (une sombre histoire de pandémie). Mais vous ne voyez que le devant de la scène, du moins, ce qu'on veut bien vous montrer. Je vais donc vous exposer l'envers du décor, vous décrire ce que sont vraiment les urgences d’aujourd’hui ! Et il y a fort à parier que si l'ensemble des Français connaissaient ses effets secondaires, il en refuseraient le traitement, au sens propre comme au figuré !
par NorAd4é