Carine Fouteau
Journaliste
Journaliste à Mediapart

16 Billets

6 Éditions

Billet de blog 5 juin 2015

Des migrants expulsés de La Chapelle: «Nous sommes des personnes pacifiques»

À la suite de l'expulsion, mardi 2 juin aux aurores, du campement de La Chapelle, qualifiée d'«évacuation humanitaire» par les pouvoirs publics et l'association France terre d'asile, plusieurs dizaines de migrants se sont retrouvés à la rue.

Carine Fouteau
Journaliste
Journaliste à Mediapart

À la suite de l'expulsion, mardi 2 juin aux aurores, du campement de La Chapelle, qualifiée d'«évacuation humanitaire» par les pouvoirs publics et l'association France terre d'asile, plusieurs dizaines de migrants se sont retrouvés à la rue. Dès le lendemain, une centaine d'entre eux ont trouvé refuge dans la salle Saint-Bruno, dans le XVIIIème arrondissement de Paris, à proximité de l'église Saint-Bernard. La nuit d'après, de jeudi 4 à vendredi 5 juin, ils l'ont passée dans le square d'à côté. Dans la soirée, des policiers accompagnés de chiens les ont empêchés d'entrer dans le lieu de culte, celui-là même que des sans-papiers avaient occupé en 1996, jusqu'à l'intervention des forces de l'ordre, entrées à coups de hache. Le ministre de l'intérieur d'alors, Jean-Louis Debré, avait estimé avoir agi «avec humanité et cœur».

Ce vendredi a été ubuesque. Dans l'après-midi, des gendarmes ont pris position autour du square. Ils ont sommé les personnes d'en sortir, à l'aide d'un mégaphone. Celles-ci ont d'abord refusé, organisant un sit-in. Puis l'expulsion a eu lieu. Le journaliste Raphael Kfrafft a live twitté l'événement (@RafAvelo). Les migrants ont été conduits (sous la contrainte) au métro La Chapelle et poussé de force dans une rame, qui a ensuite été évacuée, le signal d'alarme ayant été tiré. Les personnes ont été ramenées à la sortie de la station. Les gendarmes auraient quitté les lieux...

© 

Voici le communiqué que des migrants expulsés de La Chapelle ont rédigé. Il a été transmis par la CIP-IdF:

Nous sommes des personnes pacifiques
Nous sommes des demandeurs d'asile
Nous demandons des papiers
Nous voulons que nos droits soient respectés
نحن أشخاص مسالمون نريد العيش بسلام،وعيشة هيئة ومنزل
نريد حقنا كإنسان
نريد وثائق وحلول نهائية لحالنا في الحال
ونطالب من الرئيس ومساعدتنا ومشكلاتنا

Firstly we are peaceful people
Then we are asylum seekers
We are asking to have documents
We need to have good human rights.

© 

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Corruption
Le fils du président du Congo est soupçonné d’avoir blanchi 19 millions d’euros en France
La justice anticorruption a saisi au début de l’été, à Neuilly-sur-Seine, un hôtel particulier suspecté d’appartenir à Denis Christel Sassou Nguesso, ministre et fils du président autocrate du Congo-Brazzaville. Pour justifier cet acte, les juges ont rédigé une ordonnance pénale, dont Mediapart a pris connaissance, qui détaille des années d’enquête sur un vertigineux train de vie.
par Fabrice Arfi
Journal
L’affaire des « biens mal acquis »
Les Bongo au Gabon, les Sassou Nguesso au Congo-Brazzaville, les Obiang en Guinée équatoriale... Depuis 2007, la police et la justice enquêtent sur le patrimoine faramineux en France des familles de trois clans présidentiels africains qui règnent sans partage sur leur pays.
par La rédaction de Mediapart
Journal — Écologie
« L’urbanisation est un facteur aggravant des mégafeux en Gironde »
Si les dérèglements climatiques ont attisé les grands incendies qui ravagent les forêts des Landes cet été, l’urbanisation croissante de cette région de plus en plus attractive contribue aussi à l’intensification des mégafeux, alerte Christine Bouisset, géographe au CNRS.
par Mickaël Correia
Journal
En Inde, après l’attaque contre Rushdie, le silence éloquent des politiques
« Les Versets sataniques » ont été interdits en Inde, son pays natal, en 1988. Un an avant la fatwa prononcé par l’Iran contre Salman Rushdie, qui allait faire de sa vie un enfer. Son agression aux États-Unis en fin de semaine dernière n’a suscité aucune réaction officielle, dans un pays où les condamnations au nom du respect des croyants hindous se multiplient.
par Côme Bastin

La sélection du Club

Billet de blog
De quoi avons-nous vraiment besoin ?
[Rediffusion] Le choix de redéfinir collectivement ce dont nous avons besoin doit être au centre des débats à venir si l'on veut réussir la bifurcation sociale et écologique de nos sociétés, ce qui est à la fois urgent et incontournable.
par Eric Berr
Billet de blog
Réflexions sur le manque (1) : De la rareté sur mesure
Pour que l’exigence de qualité et de singularité de l’individu contemporain puisse être conciliée avec ses appropriations massives, il faut que soit introduit un niveau de difficulté supplémentaire. La résistance nourrit et relance l’intérêt porté au processus global. Pour tirer le meilleur parti de ces mécanismes psycho-comportementaux, nos sociétés "gamifiées" créent de la rareté sur mesure.
par clemence.kerdaffrec@gmail.com
Billet d’édition
Besoins, désirs, domination
[Rediffusion] Qu'arrive-t-il aux besoins des êtres humains sous le capitalisme ? Alors que la doxa libérale naturalise les besoins existants en en faisant des propriétés de la «nature humaine», nous sommes aujourd'hui forcé·es, à l'heure des urgences écologique, sociale et démocratique, à chercher à dévoiler et donc politiser leur construction sociale.
par Dimitris Fasfalis
Billet de blog
La sobriété, c'est maintenant ou jamais
Le bras de fer en cours avec la Russie autour des énergies fossiles est l’occasion d’entrer de plain-pied dans l’ère de la sobriété énergétique. Pourtant, nos gouvernants semblent lorgner vers une autre voie : celle qui consiste simplement à changer de fournisseur, au risque de perdre toute crédibilité morale et de manquer une occasion historique en faveur du climat.
par Sylvain BERMOND