La convention de la FI, les critiques et les objectifs humains

Beaucoup de critiques de forme de La France Insoumise. Le statut de Mélenchon, la structure du mouvement, les sois disant affaires, les mains qui ne seraient pas assez propres... Mais de l'intérieur que cherche les militants de la FI ? Rien de moins que de sauver l'humanité de sa destruction. Rien de moins que de reprendre les commandes de la direction collective dans la quelle nous allons.

Je rêve d'une plate forme collaborative qui fonctionnerait comme Wikipedia mais qui serait chargée de créer les lois.

J'ai cru comprendre que c'était un projet assez proche qu'avait en tête les "ténors du parti". 

Personne n’empêche les bonne âmes de militer et de se faire une place au cotés des ténors !

Je suis particulièrement contre le fait d'élire des représentants ou des chefs !

Je me fout de ceux qui sont au devant de la scène car c'est le programme que je veux voir mis en pratique.

Le fait de tenter de faire travailler les 1500 tirés au sort me parait être une très bonne initiative. Il est certains que ce n'est pas encore très efficace, qu'il y a eu pour ma part trop de bla bla politique à destination des personnes qui ne seraient pas encore convaincu, alors que pour moi ce n'était pas le lieu pour cela. Pour ma part je considérais que c'était le lieu pour définir la méthode et commencer à organiser la collaboration citoyenne horizontale grâce à l'outil numérique.

En cela je suis resté un peu sur ma faim mais la convention a quand même été dans le bon sens.

Iront-ils jusqu'à rendre publique les propositions que nous puissions tous y travailler ?? Difficile de le faire dans ce contexte toujours très critique pas constructive liée à cette éducation calamiteuse dont nous avons été victime, qui nous fait croire du début à la fin qu'il y en a qui ont faux, qu'il n'y a qu'une façon de faire, que certains savent tout mieux que les autres, que c'est le chef qui a raison (maîtresse, prof) que ce n'st pas en se trompant que l'on avance, qu'il faut classer les gens par compétence et mérite, qu'il y en a rejeter, et pendant tout ce temps là on ne nous fait pas faire grand chose par soi même...

Alors les grands critiques sortez vous les doigts du cul et avancez vers ce que vous voulez mais tentez le coup plutôt que de vous exercer à percevoir les défauts dans les actions des autres ! Peut être commencez par voir les bonnes choses, ou alors faites par vous même, c'est pas grave de se tromper c'est comme ça qu'on progresse. Donnez-nous des pistes pour le leader ship de ce mouvement qui tente de s'inventer ! nous sommes conscient que ce n'est pas facile, que Mélenchon à la grosse tête évidement !! Vous croyez vraiment que quelqu'un de "normal" pourrait jouer ce rôle ??

C'est le constat de l'urgence climatique, sociale et environnementale qui nous rassemble. C'est le constat que la façon dont nous nous comportons entre nous et avec les autres êtres qui entraine l'évolution du monde vers quelque chose de détestable. C'est la volonté de reprendre les rennes ou les manettes de la direction de l'évolution du monde. La volonté de choisir vers quelle société nous désirons que l'humanité progresse. Nous ne voulons plus être guidé par les impératifs de la croissance la plus forte qui nous emmène vers un monde invivable et en chemin beaucoup d'injustices et de souffrances.

Que les gens de droite considèrent que cela n'est pas possible, on s'en doute. Les gens de droite se contente de faire pour le mieux dans le monde tel qu'il est. Les gens de gauche au contraire veulent faire changer le monde. Et le monde est sans cesse en mouvement, et ce mouvement est fortement lié au mouvement de ses composants dont l'homme est désormais le principal élément de transformation. Vouloir guider le monde quand nous n'étions responsable que d'une infime proportion de sa transformation était fou mais maintenant que nous en sommes le principal moteur c'est de ne pas le faire qui est fou !!! Que cela soit difficile à mettre en oeuvre, qu'il y ait des ornières dans lesquelles ne pas tomber, que cela sera peut être trop tard, trop long, nous en convenons. Mais nous nous devons de le tenter.

Notre humanité ne mérite peut être pas d'être sauvée de sa propre destruction. Mais c'est elle, en prenant en main son destin ou non, qui en fait le choix. 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.