Carlos Schmerkin
Conseil en édition, membre du comité éditorial du magazine "Books"
Abonné·e de Mediapart

102 Billets

0 Édition

Billet de blog 2 août 2020

Mauricio Macri à Paris: «persona non grata»?

L’ex président argentin, est arrivé samedi à Paris de Buenos Aires confinée. Il doit passer 14 jours en France avant de pouvoir se rendre en Suisse. Installé dans le luxueux hôtel « La Réserve » près de l’Elysée, il a dû déménager dans l’appartement d’un ami, suite aux vifs commentaires parus dans la presse argentine.

Carlos Schmerkin
Conseil en édition, membre du comité éditorial du magazine "Books"
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Mauricio Macri a apparemment décidé de passer ses vacances sur la Côte d'Azur, le lieu d'hébergement est tenu secret pour éviter une réaction similaire à celle qui a déclenché son choix parisien. Le voyage de l’ex président a provoqué un tollé y compris dans les rangs de sa propre formation politique « Juntos por el cambio » (Ensemble pour le changement). Contesté depuis quelques mois, certains remettent en cause son leadership de l’opposition au gouvernement du président Alberto Fernandez.

Mauricio Macri et sa femme © Pagina 12

C'est grâce à sa double nationalité italienne et argentine, que Macri a pu se rendre à Paris sans problème, ce que les autres Argentins ne peuvent toujours pas faire. Le chef de cabinet du ministère des Affaires étrangères, Guillermo Justo Chaves, a averti que le problème du voyage de l'ancien président Mauricio Macri en France "est une question d'éthique, de responsabilité, et non pas judiciaire"… Alors que l'on demande au peuple argentin la responsabilité de rester chez lui, l'impression que cela donne en voyageant est que « je peux me déplacer librement et le reste ne m'importe pas », a déclaré le chef du cabinet.

L’opportunité de partir « en vacances » n’est pas anodine. L’ex président accumule une série d’enquêtes judiciaires qui pourraient, in fine, l’amener à passer quelques années en prison. La dernière en date, son implication dans les écoutes illégales, lors de son mandat, de l’AFI (Agence de renseignement). Selon le journaliste Gustavo Veiga (Pagina12) « …la plus ancienne est enregistrée dans le volumineux dossier, en cours depuis 19 ans, de la dette de la poste argentine que le groupe familial dirigé par son père Franco, a exploité entre 1997 et 2003 et dont le contrat a été résilié par le gouvernement de Néstor Kirchner. Ses tribulations se poursuivent avec la plainte pour l’achat de parcs éoliens dont une transaction aussi rapide qu'une étoile filante lui a permis d'empocher des profits exorbitants: environ 15 millions de dollars, pour les acheter à l'espagnol Isolux et les revendre en un temps record à Genneia -du groupe Macro- et à la chinoise Goldwind ».

Dans la liste des affaires s’ajoute la participation de son groupe familial à Ausol, la plus importante société de péage. De ce réseau trouble dérive une augmentation de 250 pour cent des tarifs (elles sont passés de 4 pesos à 75,50) expliquant le bonus des actions vendues par la famille de l'ancien président.  Une autre affaire trouble : la vente de la compagnie d’aviation MacAir - qui faisait partie de SOCMA (l’entreprise familiale) - à la compagnie aérienne colombienne Avianca, ce qui a permis à la holding un bénéfice supplémentaire de 460 millions de pesos (46 millions d’euros de l’époque). 

 Pourquoi se rendre en Suisse ?

Le 28 janvier 2020 l’ex président Macri a été nommé président de la Fondation FIFA. Il s'agit d'une entité indépendante à but caritatif, créée en 2018 dans le but de «lever des fonds pour la réhabilitation et la reconstruction des infrastructures sportives endommagées ou détruites dans le monde». 

Le lien avec le patron de la FIFA, Gianni Infantino, a été la clé de sa nomination. Les deux hommes se connaissent très bien et se sont rencontrés à plusieurs reprises. Tous deux sont visés par la justice dans leur pays. Infantino pour indices de comportement criminel dans l'exercice de sa position de leader du football mondial (voir ici)

Dans quelques jours, ils se reverront comme cela s'est passé à Buenos Aires en novembre 2018, lorsque Mauricio Macri a invité les Suisses au G20 ; ou le

Mauricio Macri et Gianni Infantino © Tiempo Argentino

30 juin 2019, quand il y a eu un retour de gentillesse à Zurich : Infantino l'a décoré ce jour-là du prix Living Football.

Lors de sa nomination Daniel Ferreiro, porte-parole présidentiel de l'AFA (Association du Football Argentin) s'est déclaré «déçu» par la désignation: «L'ingénieur Macri a promu l'intervention du football pour son propre intérêt afin de laisser les clubs les plus pauvres dans une certaine vulnérabilité et les contraindre tacitement à accepter la Super League.. Macri conçoit le football comme un bussines ; cela signifie que les clubs les plus pauvres reçoivent toujours moins et les clubs les plus riches davantage. » 

Aucun agenda n’a été communiqué officiellement par l’entourage de Mauricio Macri. On en saura plus dans 14 jours. Il est certain que cette « présidence » d’une fondation suisse est un excellent alibi pour se rendre dans un pays qui n’a pas d’accord d’extradition avec l’Argentine.

Communiqué de l'ACAF, Assemblée de citoyens argentins en France

MAURICIO MACRI, persona non grata à Paris

Manifestation à l'esplanade des droits de l'homme, Trocadéro,

© ACAF

La communauté argentine en France appelle à répudier le voyage de Mauricio Macri à Paris, ignorant les instructions nationales d'enfermement et même les règles d'exception pour les restrictions d'entrée en France. Son ostentation de luxe de l'hôtel «La Réserve», contraste avec la grave situation économique que subît le peuple argentin en raison des conséquences sociales et économiques désastreuses et d'endettement sans précédent dans lequel son gouvernement (2015-2019) a laissé le pays ainsi que les ravages de la pandémie.

Aujourd'hui, la justice argentine enquête sur l'affaire de la famille Macri avec la Poste argentine, les parcs éoliens et les péages, en plus de l'espionnage illégal perpétré lors de sa gestion par l'Agence fédérale de renseignement.

Nous espérons que cette justice agira sans délai pour sanctionner ses comportements illégaux et qu'il y aura des enquêtes sur sa possible complicité avec des manœuvres frauduleuses du groupe agro exportateur Vicentin. Il n'est pas étonnant que la «fuite» de l'ex président coïncide avec la demande d'expertise de son téléphone portable dans le cadre de l'affaire pour harcèlement illégal du groupe Indalo.

Assez d'impunité !! Assez de corruption et de fuite des capitaux de l'Etat !!

Pour un pouvoir judiciaire indépendant !!

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

Les articles les plus lus
Journal — Nouvelle-Calédonie: débats autour du colonialisme français

À la Une de Mediapart

Journal — France
Un dirigeant du groupe LVMH écope de neuf mises en examen
Atteinte à la vie privée, trafic d’influence, violation du secret professionnel... : l’actuel directeur de la protection des actifs et des personnes de la multinationale, Laurent Marcadier, est mis en cause par la justice dans l’affaire Squarcini. Il dément « catégoriquement » tous les faits.
par Fabrice Arfi
Journal — France
Le Squale, opérations secrètes
Basées sur des interceptions judiciaires ayant visé l’ancien chef des services secrets intérieurs, Bernard Squarcini, notre série de révélations met au jour l’existence d’un État dans l’État, où se mêlent intérêts privés et basse police.
par La rédaction de Mediapart
Journal — France
L’émancipation de la Guadeloupe, toujours questionnée, loin d’être adoptée
Alors qu’une crise sociale secoue l’île antillaise, le ministre des outre-mer, Sébastien Lecornu, a lâché le mot : « autonomie ». Une question statutaire qui parcourt la population depuis des années et cristallise son identité, mais qui peine à aboutir.
par Amandine Ascensio
Journal — France
L’encombrant « Monsieur sécurité » de Yannick Jadot écarté
Insultes, menaces, intimidations : depuis plusieurs années, militants et élus alertent les responsables d’EELV sur le comportement de Philippe Bouriachi. Ce conseiller régional, qui faisait office de garde du corps de Yannick Jadot, a été écarté de l’équipe de campagne parallèlement à notre enquête. Il dénonce une cabale.
par Mathieu Dejean et Sarah Brethes

La sélection du Club

Billet de blog
Un jour dans ma vie militante : l’Etat réprime impunément des familles à la rue
[Rediffusion] Jeudi 28 octobre, soutenues par Utopia 56, plus de 200 personnes exilées à la rue réclamant l’accès à un hébergement pour passer l’hiver au chaud ont été froidement réprimées. L’Etat via son organe répressif policier est en roue libre. Bénévole au sein de l’association, j’ai été témoin direct de scènes très alarmantes. Il y a urgence. Voici le témoignage détaillé de cette journée.
par Emile Rabreau
Billet de blog
Penser la gauche : l'ubérisation des militant·e·s
Les mouvements politiques portent l’ambition de réenchanter la politique. Pour les premier·e·s concerné·e·s, les militant·e·s, l’affaire est moins évidente. S’ils/elles fournissent une main d’oeuvre indispensable au travail de terrain, la désorganisation organisée par les cadres politiques tendent à une véritable ubérisation de leurs pratiques.
par Nicolas Séné
Billet de blog
Militer pour survivre
Quand Metoo à commencé j’étais déjà féministe, parce qu’on m’a expliqué en grandissant que les gens étaient tous égaux, et que le sexisme c’était pas gentil. Ce qu’on ne m’avait pas expliqué c’est à quel point le sexisme est partout, en nous, autour de nous. Comment il forge la moindre de nos pensées. Comment toute la société est régie par des rapports de forces, des privilèges, des oppressions, des classes sociales.
par blaise.c
Billet de blog
Escale - Le cinéma direct, un cinéma militant qui veut abolir les frontières
Briser le quatrième mur, celui entre cinéaste et spectateur·rices, est un acte libérateur, car il permet de se réapproprier un espace, une expérience et permet d'initier l'action. C'est tout le propos de notre escale « Éloge du partage » qui nous invite en 7 films à apprendre à regarder différemment.
par Tënk