casanier
Abonné·e de Mediapart

23 Billets

0 Édition

Billet de blog 10 juin 2016

Affaire Boulin : une longue chaine de forfaitures

La révélation, le 7 juin 2016, par Franceinter-Franceinfo et 20 minutes, des dépositions de deux témoins clés de l'assassinat, en octobre 1979, du ministre Robert Boulin, apporte une confirmation. La fabrication du "suicide", l'imposer comme "vérité officielle", donc "médiatique" pendant 36 ans, a mobilisé des complicités dans la police, la justice ... Et d'indispensables relais dans les medias.

casanier
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Le feu d'artifice mediatique sur l'assassinat de Boulin est déclenché dans la soirée du 7 juin par le pilonnage des révélations de Benoit Collombat sur Franceinfo-Franceinter et la mise en ligne de 20 minutes exposant le contenu de deux témoignages recueillis par la juge d'instrution versaillaise Aude Montrieux.

A la différence des épisodes précédents dans la couverture des rebondissements de l'Affaire Boulin, le scoop de Benoit Collombat et Vincent Vantighem est repris sans restriction par les medias mainstream, du Figaro au Monde, en passant par l'Obs et l'Express, BFMTV ... Alors qu'il s'agit manifestement du prélude à la reconnaissance judiciaire de l'assassinat de Robert Boulin. 

La plupart de ces mêmes medias avait colporté, pendant des années avec empressement la "version suicide" de la mort de Robert Boulin,  devenue, par le non-lieu signé par la juge Laurence Vichnievsky en 1991, la "vérité judiciaire du suicide" . Cette version officielle et judiciaire de la mort de Boulin était de fait caduque depuis l'ouverture au TGI de Versailles d'une information pour enlèvement et séquestration ayant entrainé la mort, à l'été 2015.

Ce retournement dans l'affaire Boulin, un virage à 180° enfin imposé par les faits, a de nombreuses et graves implications qui vont bien au-delà de l'homicide perpétré sur la personne de Robert Boulin, sciemment maquillé en suicide par une camarilla de décideurs prétendant agir au nom de la raison d'état. 

Il est désormais acquis, que depuis le 30 octobre 1979, des hauts fonctionnaires, des hiérarques policiers, des procureurs ont sur ordre supérieur trahi les devoirs de leur charge. En effet, écarter des témoins de première importance de la procédure ouverte le 30 octobre 1979 pour rechercher les causes de la mort de Boulin, porte un nom : la forfaiture.

L'affaire Boulin -masquer pendant 36 ans les circonstances de la mort du ministre du travail- est une longue chaine de forfaitures.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Santé
Clinea, la psychiatrie très lucrative façon Orpea
Les cliniques psychiatriques Clinea sont la filiale la plus rentable d’Orpea. Elles profitent des largesses de l’assurance-maladie, tout en facturant un « confort hôtelier » hors de prix à leurs patients. Pour les soins et le management, le modèle est un copié-collé du groupe.
par Caroline Coq-Chodorge
Journal — Gouvernement
Le malentendu Pap Ndiaye
Insulté par l’extrême droite et critiqué par certains partisans de Macron, le ministre de l’éducation nationale est en réalité un modéré, loin des caricatures indigénistes et des procès en wokisme. Mais, entouré de proches de Jean-Michel Blanquer et du président, Pap Ndiaye aura du mal à s’imposer.
par Joseph Confavreux et Ellen Salvi
Journal
Législatives : comment le RN cible le rassemblement des gauches
Mediapart a pu consulter les documents fournis aux candidats du parti d’extrême droite pour les législatives. Ils montrent que le parti fait manifestement peu confiance à ses troupes sur le terrain. Ils s'en prennent à la coalition de gauche Nupes, rebaptisée « extrême gauche pro-islamiste ».
par Lucie Delaporte
Journal
Le travail sexuel, angle mort de la Nupes pour les législatives
Le sujet n'a jamais fait consensus à gauche. Le programme de la Nupes est marqué par les positions abolitionnistes, majoritaires dans les partis. Plusieurs acteurs de terrain s'insurgent. 
par James Gregoire

La sélection du Club

Billet de blog
Accès au droit des étrangers : régularisons l’administration !
Des élus de la République, des responsables associatifs, des professionnels du droit et autorités administratives intervenant dans le 20e arrondissement, et à Paris, sonnent la sonnette d'alarme. La prise de rendez-vous dématérialisée auprès des préfectures en vue de déposer des demandes de titres de séjour est devenue quasi impossible. « La déshumanisation et le dévoiement des services publics sont à leur comble ! » 
par Les invités de Mediapart
Billet de blog
Faire de l’hospitalité un droit fondamental
Dans un livre qui fera date, la juriste Marie Laure Morin propose de faire de l’hospitalité un droit fondamental afin de construire un droit des migrations qui rompe, enfin, avec des législations répressives qui violent les droits humains et menacent l’État de droit. J’ai volontiers accepté d’en écrire la préface.
par Edwy Plenel
Billet de blog
A quoi sommes-nous sensibles ?
La mort des non Occidentaux semble invisible. Qu’ils soient Syriens, Afghans, Nord Africains, du Moyen Orient, d’Asie... Ils sont comme fantomatiques, presque coupables d’effleurer notre champ de vision.
par Bruno Lonchampt
Billet de blog
Couple binational : le parcours du combattant
Si on m’avait dit auparavant, qu’en 2021 je serais mariée, j’aurais éclaté de rire ! Pourtant, par amour, on est capable de tout.
par Amoureux Au ban public