Catherine Grangeard
psychanalyste, auteure "Comprendre l'obésité" Ed Albin Michel 2012
Abonné·e de Mediapart

19 Billets

0 Édition

Billet de blog 13 juil. 2012

Catherine Grangeard
psychanalyste, auteure "Comprendre l'obésité" Ed Albin Michel 2012
Abonné·e de Mediapart

Le beurre, l’argent du beurre… et la crémière

Sur le front de l’excès de poids, de l’obésité, l’actualité est riche de nouveautés. Pas une semaine sans que les experts éclaircissent pourquoi nous ne maigrissons jamais, à coup sûr et durablement. Il faut se résigner : « Manger moins, bouger plus… » Principe de réalité s’opposant à principe de plaisir, loi inexorable ?

Catherine Grangeard
psychanalyste, auteure "Comprendre l'obésité" Ed Albin Michel 2012
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Sur le front de l’excès de poids, de l’obésité, l’actualité est riche de nouveautés. Pas une semaine sans que les experts éclaircissent pourquoi nous ne maigrissons jamais, à coup sûr et durablement. Il faut se résigner : « Manger moins, bouger plus… » Principe de réalité s’opposant à principe de plaisir, loi inexorable ?

Le corps a effectivement ses lois qui sont expliquées par les scientifiques. Immédiatement, les marchands d’illusions se font entendre pour contrebalancer les messages incitant à la rigueur… Encore et toujours des promesses qui n’engagent que ceux qui y croient ?

Le désir a aussi ses impératifs.

Un des plus puissants désirs est celui de croire. La croyance aux promesses fait le lit des Bonimenteurs. Le magicien peut se présenter comme tel, et alors pas de danger… on cherche les ficelles et le jeu émoustille. En revanche, lorsqu’il joue de la crédulité de personnes en souffrance, donc vulnérables, il exploite alors l’autre… C’est déjà moins drôle. Vous me direz qu’il faut être stupide pour penser qu’un régime déséquilibré puisse avoir des effets positifs. Sur du long terme, qui plus est…

On peut voir ça comme ça. Mais on peut aussi penser que le succès médiatique accorde à certains une aura qui laisse penser à une caution nous disent ceux-là même qui se culpabilisent d’être tombés dans le panneau et en sortent encore un peu plus cabossés.

Ceux qui décryptent l’âme humaine voient tout cela d’un très mauvais œil mais on ne leur a rien demandé sur ce terrain des « Régimenteurs ». Seuls les scientifiques pèsent les rations, dosent les calories et les apports nutritionnels… Comme si la tête disparaissait au profit de l’estomac. Comme si la rationalité des comportements déterminait les choix dans ce domaine, plus que dans d’autres d’ailleurs…

En tant que psychanalyste, je constate que l’histoire singulière de chacun ôte une partie de liberté, une partie de faculté d’auto-détermination… Dans certaines familles, on mange comme ceci, dans d’autres comme cela, alors l’identification pourrait bien se mettre en place. L’amour et le lait du nourrisson sont entremêlés. Il se peut que cela ait quelques incidences.

Qui ne cherche de temps en temps, souvent le soir, un peu de réconfort dans une petite douceur. Voici quelques petits exemples qui montrent que mon propos est bien enraciné dans le quotidien de tout un chacun. Alors que pour certains cela dérape, est-ce si surprenant ?

Ce qui ne cesse de m’étonner, en revanche, c’est qu’il faille le rappeler !

Revisitons rapidement ensemble les soubassements de certains comportements si incompréhensibles, ceux qui mettent en péril des projets que l’on dit nous tenir à cœur. Prenons un exemple… Les kilos en trop font mal partout, au corps comme au moral. Et les efforts sont ruinés lorsqu’une envie trop forte impose sa loi : plus de maîtrise qui ne tienne, passage à l’acte…. Le délit est consommé. Le remords vient ensuite. C’est là où les « raisons pas raisonnables » qui prennent les commandes sont à analyser. A chacun sa chacune… En fonction de son histoire, singulière donc, il est question de remonter l’enchaînement… C’est bien d’accéder à un plus de liberté qu’il s’agit. Les chaînes sont composées d’anneaux imbriqués les uns aux autres : les causes sont plurifactorielles, d’ordres différents. Elles sont psychosociales, à la fois strictement individuelles pour certaines et socialement déterminées pour d’autres. Cette complexité rebute qui cherche une réponse simple. Comme toujours, si on pose mal les questions, on aura de mauvaises réponses. Comme toujours si on veut tout, tout de suite, on ira trop vite… dans le mur.

Et c’est là, où ça ne fait pas rêver ! Or, les « Régimenteurs » promettent la lune. Et certains ont envie d’y croire, encore une fois, au cas où… Là encore, paradoxalement, moins ça va et plus la recherche de solutions relevant du miracle semblent s’imposer. Ou alors, lorsqu’il y a si peu à perdre, ça donne envie de miser gros… Toujours est-il que la vulnérabilité ôte une faculté de jugement. C’est presque une évidence, dit comme cela. Et c’est bien pour énoncer quelques évidences que ce papier existe. Pour dénoncer aussi une séparation coupable entre psyché et soma.

A trop chercher uniquement ce qui ne se situe que dans les cellules, reste dans une ombre d’autant plus dangereuse tout le reste. Pour comprendre l’obésité, à commencer d’ailleurs par le surpoids : rappelons le continuum entre les deux même si tout surpoids n’évolue pas vers une obésité. Il est plus facile de prévenir que de guérir… Pour anticiper, cherchons ce qui fait que l’on prend parfois si peu soin de soi. Quelles sont ces forces obscures, enfouies en soi-même, qui font trébucher et mènent à s’en remettre aux Gourous de la faim ? Les régimes - que les études sérieuses accablent - sont pourtant adoptés, en refoulant ces précieuses informations. Car après tout, ces régimes ne sont pas imposés, ils sont choisis, élus sans contrainte… La faim de régime se moque bien de rationalité !

Les paradoxes de chacun piègent sont les alliés des Bonimenteurs qui vendent leurs recettes miracles et nous pouvons montrer que l’appétit de la promesse aveugle et soumet proportionnellement aux failles à  combler. Il ne s’agit plus du tout d’avoir ou de manquer de volonté…

Prendre conscience est un premier pas. La route est longue…

Catherine Grangeard

Psychanalyste. Auteure de « Comprendre l’obésité, une question de personne, un problème de société » Ed Albin Michel 2012

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

Les articles les plus lus
Journal — Élections italiennes : après Draghi, l’extrême droite
Journal — À Saint-Étienne, le maire, la sextape et le chantage politique
Journal — Qatar : le Mondial de la honte

À la Une de Mediapart

Journal — Moyen-Orient
Face à la colère du peuple, le régime iranien choisit la fuite en avant répressive
Les unités organisant la répression sont multiples et impitoyables mais n’arrivent toujours pas à mater des manifestants qui n’exigent plus seulement la fin du voile obligatoire, mais celle du régime.
par Jean-Pierre Perrin
Journal
Énergies renouvelables : un projet de loi au détriment du vivant
En pleine crise énergétique, le gouvernement présente dans l’urgence un projet de loi visant à accélérer le déploiement de l’éolien et du solaire. Un texte taillé pour les industriels, et qui sacrifie la biodiversité comme la démocratie participative.
par Mickaël Correia
Journal
Amnesty International dénonce le rôle de Facebook dans les exactions contre les Rohingyas du Myanmar
L’ONG publie un rapport documentant comment, en 2017, le réseau social a été incapable de modérer les messages appelant à la discrimination ou au meurtre des membres de cette minorité ethnique de confession musulmane, et les a même promus via ses algorithmes. Elle demande à sa société mère, Meta, de les indemniser.
par Jérôme Hourdeaux
Journal — Éducation
Revalorisation salariale : les enseignants se méfient
Plusieurs enseignants, très circonspects sur la réalité de la revalorisation salariale promise par Emmanuel Macron, seront en grève le 29 septembre 2022, dans le cadre d’une journée interprofessionnelle à l’appel de diverses organisations syndicales. La concertation annoncée pour le mois d’octobre par le ministre Pap Ndiaye sur le sujet s’annonce elle aussi houleuse.
par Mathilde Goanec

La sélection du Club

Billet de blog
Interroger le résultat des législatives italiennes à travers le regard d'auteur·rices
À quelques jours du centenaire de l'arrivée au pouvoir de Mussolini, Giorgia Meloni arrive aux portes de la présidence du Conseil italien. Parfois l'Histoire à de drôles de manières de se rappeler à nous... Nous vous proposons une plongée dans la société italienne et son rapport conflictuel au fascisme en trois films, dont Grano Amaro, un film soutenu par Tënk et Médiapart.
par Tënk
Billet de blog
Italie, les résultats des élections : triomphe de la droite néofasciste
Une élection marquée par une forte abstention : Le néofasciste FDI-Meloni rafle le gros de l’électorat de Salvini et de Berlusconi pour une large majorité parlementaire des droites. Il est Probable que les droites auront du mal à gouverner, nous pourrions alors avoir une coalition droites et ex-gauche. Analyse des résultats.
par salvatore palidda
Billet de blog
Giorgia Meloni et ses post-fascistes Italiens au pouvoir !
À l’opposé de ce qui est arrivé aux autres « messies » (Salvini, Grillo…), Giorgia Meloni et ses Fratelli d’Italia semblent - malheureusement - bien armés pour durer. La situation est donc grave et la menace terrible.
par yorgos mitralias
Billet de blog
Italie : il était une fois l’antifascisme
On peut tergiverser sur le sens de la victoire des Fratelli d'Italia. Entre la revendication d'un héritage fasciste et les propos qui se veulent rassurants sur l'avenir de la démocratie, une page se tourne. La constitution italienne basée sur l'antifascisme est de fait remise en cause.
par Hugues Le Paige